ForumForum  PortailPortail  AccueilAccueil  GateNewsGateNews  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La place forte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mike
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
avatar

Masculin Nombre de messages : 10
Age : 31
Localisation : Vendée
Emploi : étudiant
Loisirs : Stargate !
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: La place forte   Dim 20 Avr - 22:23




Auteur: Mike

Résumé: LA découverte d'un puissante place forte ancienne, va redonner espoir à toute la team SGA pour vaincre les Wraiths. En parallèle dans la voie Lactée, les Oris débarquent toujours plus nombreux. Des heures sombres s'annoncent pour l'espece humaine, des batailles approchent et tout le monde n'y survivra pas...

Chapitres :

1 : Découverte capitale (chapitre à situer après le 10x03 de SG-1)
2 : Un retour très inattendu
3 : L'espoir s'embrase
4 : Des départs mouvementés
5 : Faux espoirs
6 : Que la guerre commence
7 : tempus fugit
8 : Assiégés 1ere partie
9 : Assiégés 2ème partie
10 : Assiégés 3ème partie
11 : veni vidi vici
12 : Le Plan
13 : Le vent tourne
14 : Intérêts commun
15 : Le calme avant « les tempêtes »
16 : Attaque surprise !
17 : La bataille de Ronon
18 : L’intérêt des secrets
19 : Le champ de bataille (1ère partie)
20 : La guerre des mondes (2ème partie)
21 : La guerre des mondes (3ème partie)
22 : Stargate révolution
23 : Un nouveau départ
24 : Le futur de tous les destins
Epilogue : Quatre mois plus tard...

Je metterais les chapitres assez rapidement vu que j'ai fini d'écrire cette fanfic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mike
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
avatar

Masculin Nombre de messages : 10
Age : 31
Localisation : Vendée
Emploi : étudiant
Loisirs : Stargate !
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Re: La place forte   Dim 20 Avr - 22:25

Chapitre 1 : Découverte capitale !


Cela faisait plusieurs jours que SG-1 avait quitté Atlantis précipitamment pour aller sauver la voie Lactée des Oris, les informations qu’ils avaient trouvé sur la cité furent capitale.
Nous retrouvons le docteur Weir et l’équipe de Sheppard en débriefing. La menace des Wraiths n’était pour le moment pas une priorité, car ils ne savaient pas que la cité était encore intacte. De plus ils étaient entrés en guerre civile, et par conséquences se détruisaient eux même. C’est pourquoi dans la cité régnait depuis un certain moment un calme olympien.

-Quel est le programme de la journée dr. Weir ?
-De la semaine colonel Sheppard, vous voulez dire.
-Ah !
-Oui, vu que pour le moment les Wraiths ne sont plus une réelle menace pour nous, du moins dans l’immédiat, j’ai organisé un petit planning sympa pour la semaine.
Mckay avec sont sourire jusqu’au ciel !!!
-A chouette, sa changera des sauves qui peux ! Des Mckay dépêchez vous de réparez-ci, arrêtez de vous plaindre …
-Mckay !!!
-Désolé dr. Weir.
-Le fait est que le général Landry et surtout le comité international, souhaite que nous continuions à découvrir la cité, afin de trouver d’autres indices sur la localisation du saint graal !
-Où à trouver de nouvelles armes répondit Ronon
-oui c’est exact, c’est pourquoi toutes les équipes seront mobilisées !
-Toutes !!! S’étonna Sheppard
-Dr Weir si vous voulez mon peuple pourrait nous aider, je pourrait lui demander !
-Non merci se ne sera pas la peine Teyla ! Le dédale arrive dans quelques heures voir quelques minutes désormais, sont équipage nous aidera, mais c’est très gentil de nous le proposer.
-C’est une bonne idée de continuer de fouiller cette cité, j’ai aperçu des gigantesque labo dans l’aile ouest dit alors Mckay.
-Très bien dit Weir Colonel ; dés l’arrivée du Dédale, j’aimerais que vous formiez des équipes, et que vous les répartissiez dans Atlantis, pour que l’on soit les plus efficaces possibles.
-Pas de problème Ça va me faire du monde à gérer dit donc
-Bref profitez de cette semaine que je qualifierais de « cool » dit Weir en souriant.
Au même moment, trois vaisseaux sortir de l’hyperespace et se mirent en orbite autour de la planète.
La salle de contrôle contacta aussitôt le dr. Weir

-Dr .Weir Ici la salle de contrôle, nous vous informons que 3 vaisseaux viennent de sortir de l’hyperespace.
-Quoi ! On arrive tout de suite.
L’équipe se dirigea donc vers le poste de contrôle quand soudain 3 personnes émergèrent par téléportation dans la salle de contrôle de la cité se qui surpris tout le monde
-Dr. Weir comment allez vous demanda Daniel, qui fut content que la surprise eu l’impact souhaitée.
-Et bien je dois dire que je suis agréablement surprise dr. Jackson, il y à une heure j’ai pourtant eu un contact avec la terre pour faire un de mes rapports au général Landry qui… ne m’avait pas prévenu de votre arrivée dit Weir. Elle se tourna légèrement vers les deux autres personnes afin de les saluer à leur tour, Colonel Emmerson, Colonel Caldwell, bienvenue sur Atlantis.

-Bonjour dr. Weir répondirent t-ils en chœur.
-Elisabeth lors de notre dernière venu sur Atlantis nous avons emporté de nouveaux fragments de la base de données des anciens, et en approfondissant mes recherches qui portaient sur le saint graal, je me suis aperçu, que certaines données ne parlaient pas du tout de cette arme.
-Comment ça ! Coupa Mckay
-Et bien il se trouve que les anciens possédaient de grandes stations spatiales, nommées dans la base de donnée comme des places fortes et il y avait les coordonnées.
-C’est vrai ! répondit brusquement Sheppard. Mais comment cela se fait t-il, que l’on est rien trouvé plus tôt ? demanda t-il aussitôt.
-Ben voyons, vous imaginez la quantité d’information stockée dans cette base de données, c’est titanesque alors comment voulez vous que l’on est pu le voir avant, sachant ….
-Mckay, s’il vous plait calmez-vous lui lança Teyla.
-C’est pour cette raison donc que nous sommes venu intervint Daniel en regardant par-dessus ces petites lunettes
-En tout cas ça fait plaisir de vous voir Daniel répondit Weir. Au fait quels sont ces 3 vaisseaux ? Je suppose qu’il y a le Dédale comme prévu et peut être l’Odyssée ?
-Oui, bien vu dr. Weir répondit Caldwell ; il y a aussi un vaisseau Asguards, celui de Kvasir.
-Pourquoi, tant de moyen ? demanda Weir.
-Dr Weir répondit brusquement Daniel, il s’est passé des choses dernièrement qui font que nous devons trouver des armes rapidement.
-Il se trouve, que les Oris avaient une autre super porte cachée dans la voie lactée et une quinzaine de vaisseaux sont arrivés dit Caldwell
-C’est pas vrai ! répliqua Mckay.
-Oh mon dieu… Et bien ne perdons pas de temps et commencez à composer les différentes adresses fit Weir.
-Je comprends mieux maintenant mais pourquoi ne pas laisser un vaisseau protéger la terre demanda Sheppard en se tournant vers Emmerson et caldwell.
- Quatre vaisseaux asguard, sont postés en orbite, répondit Emmerson, avec quinze nouveaux vaisseaux les Oris ne vont pas craindre l’avant poste en Antarctique c’est certain, mais une flotte Asguard en plus devrait suffirent à les dissuader pendant un moment.

Les heures qui suivirent furent longues, car aucune des coordonnées trouvées par Daniel ne semblaient marchée, au grand regret de tous.

-Il ne vous est pas venu à l’esprit que ces… places fortes furent détruites dans la guerre contre les Wraiths fit remarqué Mckay qui semblait fatigué d’essayer toutes les adresses que lui donnait Daniel.
-J’espère pour nous que se que vous venez de dire est faux sinon nous sommes mort, répondit Daniel
-Attendez, j’ai remarqué quelque chose de différent pour une des combinaisons Remarqua Zelenka, contrairement aux autres ces coordonnées crées un signal différent sur la structure de la porte des étoiles, Regardez dit-il en montrant du doigt un écran d’ordinateur.
-Les anciens auraient t-il pu condamné une porte des étoiles se questionna Mckay tout fort.
-En effet rodney, vous avez raison, c’est aussi se que j’en est déduit répondit Zelenka
-Pouvez-vous calculer la position de cette porte demanda Daniel ?
-Pas de problème, fit Mckay, rien de plus facile dit-il en pianotant à vive allure sur le clavier le plus proche de lui.
Il lui fallut quelques minutes pour déterminer la positon de la porte et quelques autres longues minutes pour déterminer si oui ou non c’était une porte située en orbite ou non. Et à sa grande surprise Mckay pu déterminer avec certitude que la porte n’était pas sur une planète ni autour d’une d’entre elle en orbite.
Lorsque Daniel appris cette nouvelle il alla aussitôt prévenir Caldwell de se préparer au départ, il fallait absolument voir se qu’il y avait à ces coordonnées.

Le départ fut très rapide il ne fallu pas longtemps pour que tout le monde décide de la marche à suivre. Les 3 vaisseaux passèrent rapidement en hyperespace et filèrent maintenant à toute allure. L’excitation était au rendez-vous, mais aussi de l’anxiété, car il ne savait pas quoi trouvé exactement une fois qu’ils seraient arrivé.
Après 21 heures de trajets les vaisseaux sortirent de l’hyperespace et se retrouvèrent à la frontière d’un immense champ d’astéroïdes avec en sont centre une nébuleuse d’une couleur resplendissante, elle donnait dans les tons violets.

-Colonel Caldwell nous avons un contact radio dit un des pilotes du Dédale.
-Allez-y
-Ici le colonel Emmerson, Devons nous traverser colonel Caldwell ?
-Je ne sais pas si nos boucliers résisteraient, il y a tellement de météores, Mckay pouvez vous faire une simulation ?
-Cela me prendrait trop de temps.
-On ne peut pas faire demi-tour répondit Daniel contactez il aura peut être une solution à nous proposer.
-Sergent dit Caldwell en le regardant.
-Contact établit colonel.
-Kvasir j’aurai besoin de vous je voudrait savoir si les boucliers seront suffisant pour traverser le champ.
-C’est possible, ceux de mon vaisseau résisteront, les vôtres sont moins puissant ils ont 40 % de chance de résister jusqu’au centre du champ.
-C’est suffisant répondit Caldwell, on ne peut pas laisser cette chance nous passer devant, allons –y, prévenez l’Odyssée on entre dans le champ.

Les vaisseaux s’engagèrent, les roches venant se désintégrer contre les boucliers. Plus ils avançaient et plus les impacts se faisaient nombreux, mais les vaisseaux avançaient toujours.

-Boucliers à 50% colonel Caldwell !
-Quoi déjà ! Feu à toutes les batteries détruisez le maximum de roches dangereuses dit-il en se levant soudainement de son fauteuil.

Les 3 vaisseaux se mirent quasi simultanément à tirer dans les roches. Les boucliers devaient quand même résister à des impacts toujours plus violents et puissants mais ils approchaient de la nébuleuse et d’après Kvasir le calme y régnait à l’intérieur donc il n’était plus question de faire demi-tour.

-Colonel Caldwell, boucliers à 10 % dit un des pilotes.

Caldwell se tourna rapidement vers le pilote, puis son regard se retourna vers la baie vitré ou l’on pouvait voir les météores s’écraser contre le bouclier ou être détruits par les tirs des batteries.
Les vaisseaux approchaient de la nébuleuse quand soudain, le Dédale s’immobilisa.

-Colonel Emmerson le Dédale à stopper et il n’a plus de bouclier
-Téléporté les à bord immédiatement ordonna Emmerson.
-Impossible toute la puissance passe dans nos boucliers, si nous baissons leur puissance l’Odyssée sera détruit en très peu de temps.
Le Dédale était mitraillé par les milliers de roches qui se mouvaient dans le champ d’astéroïde. Si bien qu’au bout de quelques secondes le Dédale succomba à l’assaut des météores.

-Oh non fit Emmerson qui regardait la scène, horrifié par se qu’il voyait.
-Colonel boucliers a 20% !
-Continuez dépêchez vous on ne peut plus rien pour eux.
-On reçoit un message radio colonel
-Ici Daniel à bord du vaisseau de Kvasir dépêchez-vous de rentrer dans la nébuleuse, on est tous saint et sauf ne vous inquiétez pas !

Les vaisseaux entrèrent dans la nébuleuse et après quelques minutes, ils tombèrent face à face avec une station d’une taille gargantuesque ! Elle faisait environ 25 km de hauteur et environ 75 km de long, avec des antennes qui sortaient partout de l’infrastructure, comme leur satellite de défenses. Et deux immenses coupoles en dessous et au dessus de l’édifice.

-Colonel Emmerson ici, le colonel Caldwell, Kvasir et Hermiod vous font savoir qu’ils ont trouvé une entrer, dans ce bâtiment.
-Ok merci, on s’y dirige, une chose est sur le vaisseau est trop endommagé, on ne pourra pas faire le chemin inverse.
-J’en suis conscient répondit Caldwell ou trouverons une autre solution.
Les 2 vaisseaux s’engouffrèrent alors dans l’ouverture béante et surtout immense, qui pourtant de loin paraissait minuscule.

-Eh bien, vu leur ouverture il devait avoir de très très gros vaisseaux ces anciens répondit Sheppard !
-En effet, c’est incroyable, Atlantis pourrait presque passée entièrement répondit Mckay, enfin presque car à cause des ces tours, elle devrait…
-D’après mes calculs la cité ne pourrait pas entrée par cette ouverture dr. Mckay.
Rodney prit au dépourvu par la réplique cinglante d’Hermiod décida de se retirer et d’aller au poste de pilotage pour regarder la scène par la baie vitrée.

Les 2 vaisseaux commençaient a s’engouffrer dans l’ouverture, tout doucement, pour déboucher sur un hangar d’une taille énorme selon les capteurs car l’obscurité régnait et il ne pouvait rien voir par les hublots, au grand désespoir de l’équipage.

-Colonel Emmerson vous me recevez dit Kvasir !
-Oui allez y !
-Nous pouvons poser nos vaisseaux, dans environ 3km, j’ai découvert des plates formes très vastes pouvant accueillir toute une armada rajouta Kvasir.
-Bien reçu, à tout de suite.
Les deux vaisseaux continuaient lentement se rapprochant de la plate forme, ils allaient enfin pouvoir découvrir les merveilles que pouvaient leur cacher cette infrastructure ancienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mike
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
avatar

Masculin Nombre de messages : 10
Age : 31
Localisation : Vendée
Emploi : étudiant
Loisirs : Stargate !
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Re: La place forte   Dim 20 Avr - 22:26

Chapitre 2 : Un retour très inattendu


A des années lumières sur Atlantis, la tension commençait à monter. Weir devenait anxieuse car aucun message ne leur avait été envoyé, or le temps imparti était écoulé.
-Mais pourquoi n’ont-ils pas encore donné de leur nouvelle ? se demanda t-elle
En attendant toutes les équipes étaient en train de fouiller Atlantis, comme prévu pour y découvrir de nouvelles armes ou se qui pouvait y ressembler. Le dr. Weir, donna la responsabilité au major Lorne de former des équipes vu que le colonel Sheppard était en mission.

Soudain un message radio de Zelenka l’obligea à se concentrer sur autre chose.
-Dr Weir vous devriez venir voir ça, c’est tout bonnement incroyable.
-Ou êtes vous ? demanda t-elle
-Dans l’aile est répondit-il
-Major Lorne rejoignez moi dans l’aile est, le dr. Zelenka semble avoir trouvé quelque chose.
-Très bien madame répondit-il par l’intermédiaire de sa radio.

Elisabeth, mit très peu de temps car elle se trouvait non loin d’un téléporteur, mais surtout elle était pressée de découvrir se que Zelenka avait pu trouver. Lorne ne mis gère beaucoup plus de temps, mais il dû courir, car la distance qui le séparait d’un téléporteur était assez conséquente.

-Dr. Zelenka, qu’avez-vous trouvé demanda Weir, et… ou sommes nous dit-elle et regardant tout autour d’elle.
-Dr Weir nous sommes dans le centre de contrôle des armes d’Atlantis.
-Et je suppose que vous y avez trouvé de nouvelles armes ? demanda t-elle en souriant vu que la réponse à la question était évidente.
-Et bien oui répondit Zelenka en souriant à son tour, comme je le pensais la citée possède de très lourd canon à plasma et davantage mais je n’est pas eu le temps de tout regarder les informations stockées ici sont énormes.
-L’armement est-il en état de fonctionner ? demanda le major Lorne.
-Bien sur, depuis que l’on a l’Eppz, tous les systèmes d’Atlantis sont opérationnels.
-Et bien, ça fait du bien de voir que l’on est plus en sécurité Répondit le dr. Weir.
-Il me faudra quelques jours pour réactiver toutes les défenses et déjà voir quelles sont toutes ses défenses, il semble y en avoir tellement.
-Et bien je vais vous laisser travailler et surtout tenez moi au courant de vos découvertes dr. Dit Weir.
-Ne vous inquiétez pas je n’y manquerais pas confirma Zelenka.

Soudain la porte des étoiles s’activa, le bouclier fut aussitôt mis et Weir qui était déjà en route pour la salle de contrôle fut appelée. Weir pressa alors le pas, pour elle pas de doute c’était Sheppard qui faisait un rapport avec un peu de retard, enfin c’est ce qu’elle voulait croire au fond d’elle-même. Elle entra précipitamment dans la salle et se dirigea vers Chuck.

-Chuck, est-ce le colonel Sheppard demanda t-elle avant même qu’il n’est pu répondre quelque chose.
-Et bien pas tout à fait, et… cela va vous surprendre puisqu’il s’agit des Genii annonça t-il.
-Comment rétorqua Weir très surprise. Elle mis quelques instants avant de répondre, elle se tourna, avança de quelques pas puis fit demi-tour. Allez y Chuck mettez moi en relation avec eux, j’aimerais bien savoir se qu’ils veulent.
-C’est bon allez y dit Chuck en regardant Weir, il ne savait pas pourquoi elle avait accepté, mais il pensait bien que Weir avait quelque chose derrière la tête.
-Ici le Dr. Weir, je vous écoute, bien que votre appel sois vraiment très surprenant.
-Et bien, bien le bonjour dr. Weir, ici Kolya qui vous parle et ce en tant que chef des Genii qui plus est.

Elisabeth se tut pendant quelques secondes avant de répondre, elle se rappelait, oui, elle se rappelait de la prise de contrôle d’Atlantis et de la façon dont cet homme les avait traités.
-J’ai quelque chose de très important à vous dire, cela en va de la survie de votre cité, puis –je franchir votre porte dr. Weir.
-Comment pourrais je vous croire, il s’agit peut êtres d’un de vos nouvelles tentatives pour contrôler la citée rétorqua Weir.
-Dr. Weir, je comprend votre méfiance, mais je suis persuadé qu’a mon arrivée, une demi douzaine de soldats devraient m’accueillir pour entre autre me fouiller et je suis près à subir tout ceci, alors ‘est à vous de voir, mais je me permet d’insister, les informations que je possède sont capitale pour la survie de la citée.
Weir réfléchi encore pendant quelques secondes et se tourna vers Chuck.
-Chuck faite venir une garde rapproché immédiatement, on va voir se qu’il a de si important à nous dire.
-Kolya, veillez patienter cinq petite minutes et vous pourrez passer la porte.
Les soldats arrivèrent enfin dans la salle de contrôle et se placèrent devant la porte afin d’accueillir cet invité surprise. Weir se posta en face de la porte en bas des marches qui conduisait à la salle de commandes et donna l’ordre à Chuck de dire à Kolya de traverser la porte.
Une fois la porte passée, il fut accueilli par une fouille très minutieuse comme il l’avait prédit, mais il fut surpris que Weir ordonna la fermeture de l’iris après son passage.
-Eh bien ! la confiance règne dit-il en s’avança vers Weir.
-Mais nous ne vous faisons absolument pas confiance Kolya, vous vous attendiez à quoi ? à un buffet en l’honneur de votre retour peut être ? dit Weir

-L’ironie vous va à ravir dr. Weir
-Oui et votre venu elle ne me ravie pas le moins du monde rajouta t-elle ‘un ton sec. Elle se tourna et monta alors les marches et bien qu’elle n’est pas invité Kolya à la suivre les soldats situés derrière lui, l’obligea à monter à son tour.
Ils entrèrent alors dans la salle de briefing, Weir s’assit au centre comme à son habitude et Kolya parti s’assoire sur le coté droit toujours entouré par une flopée de soldats.
Il prit aussitôt sa respiration et sans attendre l’ordre ou un signe de Weir il commença à parler.
-Vous savez j’ai une dette de vie envers Sheppard et je comptais m’en acquitter de cette façon en vous prévenant d’un grand danger. Après de longue et périlleuse mission nous avons découvert que la cité n’avait pas été détruite comme vous pouvez le constater.
-En effet cela me surprend beaucoup, car nous avons pourtant fait beaucoup d’efforts pour que ça ne se sache pas dit Weir.
-Et bien nous avons aussi découvert que les Wraiths s’en était aperçu. Bien qu’ils ont encore un doute nous savons de source sur qu’il ne devraient pas tarder faire une ronde autour de votre planète d’ici quelques jours.
-Nous leur avons bien survécu une fois nous y arriverons une deuxième fois dit Weir en fixant Kolya.
-Oh ! Vous voulez dire en camouflant votre citée dit Kolya en attirant davantage l’attention de Weir.
-Comment savez vous tout ça demanda t-elle.
-Ce n’est pas vraiment la question, mais il vous faut savoir que les Wraiths les savent aussi.
-Comment cela est ce possible nous avions prise toutes les dispositions nécessaires pour empêcher qu’Atlantis soit découvert dit le major Lorne qui était arrivé pendant la discussion mais qui avait finalement tout compris.
-Seulement se n’est pas de votre faute mais plutôt de la notre répondit Koyla
-Comment ça ? dit nous en plus dit Weir qui regardait Kolya d’un air féroce et menaçant.
-Il se trouve que pendant une mission, plusieurs de mes hommes furent pris par les Wraiths lors d’une de leur attaque et il se trouve, que mes hommes savaient qu’Atlantis n’était pas détruite, et en échange de leur vie ils ont préférer vous vendre, mais l’échange ne fut pas bilatérale si vous me suivez dit-il en fixan Weir.
-Comment savez vous tout ceci demanda Weir ?
-Oh ! Et bien il m’avait enlevé avec eux et j’ai pu réussir a m’échapper, mais je vous passe les détails de mon évasion, qui ne fut pas simple par ailleurs. Tout ça pour vous dire que environ 120 vaisseaux ruches vont se diriger ou se dirigent actuellement vers votre cité, dans l’intention de détruire Atlantis par tous les moyens dont ils disposent.
-Toutes leurs flottes se mobilisent demanda Lorne.
Weir posa son doigt sur son oreillette et activa sa radio.
-Zelenka ici Weir, activé les détecteurs longues portés au maximum, nous devons nous assurer de quelque chose.
-Très bien, je vais utiliser pas mal d’énergie, mais je vais tenter de les mettre au maximum répondit Zelenka
-Dr. Weir Je voudrais vous demander une faveur dit Kolya devant les yeux ébahis de Lorne.
-Allez y mais après se que vous nous avez dit, je ne serais pas très réceptive à une de vos requêtes, sachant que si tout cela est confirmé, se sera de votre faute.
-Bien entendu mais le fait est que je me suis fait… bannir par mon peuple, je n’est plus d’endroit ou aller…
Weir le regarda attentivement et se leva.
-Très bien, j’ai une cellule dont le confort laisse à désirer qui vous attend.
-Mais… commença t-il mais les soldats l’emmenaient déjà.
-Soyez heureux que je ne vous renvoie pas sur votre planète, si vous avez été réellement banni l’accueil que l’on vous ferais serait bien pire qu’ici dit Weir avant qu’il ne passe la porte.

Pendant ce temps Zelenka qui avait abandonné l’étude des armes, et s’était mis au travail en recherchait ardemment quelque chose dans l’espace grâce aux détecteurs qu’il avait mis au maximum. Weir le rejoignit dans la salle de contrôle rapidement après l’entrevu ave Kolya.
Elle s’approcha alors de Zelenka et vit qu’il avait l’air assez dépité.
-Radek, avez-vous trouvé quelque chose demanda t-elle en sachant très bien que la réponse serait positive.
-Et bien je viens de repérer environ cent vingt vaisseaux ruches qui se dirigent tout droit… par ici finit il.
-Combien de temps Zelenka avant qu’ils arrivent ? demanda t-elle en regardant l’armada Wraiths sur l’écran.
-Un mois et demi environ dr. Weir, par ailleurs les vaisseaux s’étaient réunis assez loin, pour rester discret, c’est pour cette raison que nous ne les avions pas encore détecté.
-Radek lorsque je vous est dit de ne pas vous presser dans la réactivation des armes, et bien oublier ça, se sera votre travail principal jusqu’ à leur arrivée dit elle.
-Ne vous faites pas de soucis s’étaient bien mon intention Elisabeth répondit Zelenka.
-Très bien, je reviendrais vous voir souvent pour voir votre avancement, mais en attendant, je dois aller faire un rapport détaillé de tout ça au SGC dit-elle en se séparant de Zelenka.
La connexion vers la Terre fut réalisée environ une heure plus tard. Weir entre temps était aller dans son bureau et fit les cents pas en cherchant la façon la plus appropriée pour annoncer les faits au général Landry.

-SGC ici le dr. Weir je vous envoie mon code d’indentification dit-elle en pianotant sur un clavier mis à sa disposition.
-Ici le général Landry, je suis surpris que vous nous contactiez avec deux jours d’avances dit-il.
-Et bien j’ai de très mauvaise nouvelle à vous rapporter dit-elle d’une faible voix.
-Cela ne peut pas être pire que nous croyez moi, Bratac vient de nous informer que la flotte Oris s’apprêtait à nous attaquer mais Adria reste discrète sur la date, et Vala a disparu, le comité international est en ébullition ici, alors si il apprennent que la situation sur Pégase n’est pas au beau fixe…
-Et bien je vais les faire exploser dit-elle calmement.
-Allez-y dr. Weir dit Landry en voyant qu’elle était inquiète.
-Nous avons appris que la totalité de l’armada Wraiths se dirigent vers Atlantis, l’information vient des geniis et nous avons confirmer ces faits par nos propres moyens annonça t-elle.
-je dois dire que je sous estimait vos problèmes, ils sont à la hauteur des nôtres si je puis dire. Je dois informer le président des événement récents de nos deux côtés, la situation l’exige. Et dite à l’Odyssée de revenir immédiatement nous allons avoir besoin d’eux au plus vite.
-Et bien une autre mauvaise nouvelle va vous parvenir, nous avons perdu le contact avec la flotte, nous n’avons pas eu de message de leur part depuis leur départ vers la place forte ancienne.
-Décidément le sort semble s’acharner sur nous dit Landry complètement dépité. Dr. Weir je vais devoir vous laisser nous avons chacun de notre côté un nombre incalculable de procédure à démarrer, nous nous re-contacterons plus tard.
-Très bien général, je vous souhaite bonne chance.
-Merci, t à vous aussi bonne chance Elisabeth.

Après le fermeture de la porte un silence c’était abattu, le dr. Weir se devait d’informer tout le personnel de la citée sur les deniers événements.
Après avoir fait une annonce qui dura tout de même quinze longues minutes, elle parti voir Zelenka dans la selle de contrôle des armes.
-Radek, tout se passe pour le mieux de votre coté ? demanda t-elle
-Et bien pas si mal dans le sens ou d’ici un mois j’aurais largement le temps de réactiver toute les armes et ça ira encore plus vite lorsque Rodney reviendra. Mais si on y réfléchi bien, le côté négatif est que nous possédons qu’un seul eppz.
-En effet et contre cent vingt vaisseaux ruches nous ne tiendrons pas très longtemps rajouta Weir.
-C’est exact, car il devra alimenter seul le bouclier mais aussi l’ensemble des armes.
Weir se tourna alors vers une fenêtre de la salle et resta pensive pendant quelques minutes avant qu’un appel radio ne la ramena à la dure réalité.
-Dr.Weir ici Chuck, la porte vient d’être activé.
-Très bien j’arrive tout de suite.
Weir se rendit aussitôt à la salle de contrôle et s’avança vers Chuck qui la regarda en souriant.
-Dr.Weir nous avons un contact radio, c’est le colonel Sheppard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mike
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
avatar

Masculin Nombre de messages : 10
Age : 31
Localisation : Vendée
Emploi : étudiant
Loisirs : Stargate !
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Re: La place forte   Dim 20 Avr - 22:26

Chapitre 3 : L’espoir s’embrase

Les vaisseaux se posèrent sans grandes difficultés dans un des hangars de la place forte. Cependant les rampes d’accès pour y entré était hors service, et d’après Kvasir la cause ne pouvait venir que du manque de puissance du bâtiment. En effet Mckay estima que les anciens avaient mis en veille la place forte pendant leur départ. La solution la plus rapide pour y entrer était la téléportation qui fut faite rapidement et sans problème.
-Allumez vos lampes beugla Mckay, on y voit rien ici, mais cela est évident comme je le pensais, en 10 000 ans les générateurs n’ont sûrement pas dû résistés.
-Mckay auriez vous peur du noir ? répliqua Sheppard tout en allumant sa lampe. Il fut d’ailleurs très vite imité par une horde de scientifiques et de soldats sui étaient alors présents.
-Bien sur que non ! Pourquoi aurait-je peur du noir ? Je n’est jamais dit que j’avais peur du noir, quelqu’un vous aurait il dit que j’avais peur du noir ?
-Vous semblez très nerveux dr. Mckay dit Teyla qui pour le moment était resté très discrète sur les évènements en cours, mais qui avait tout de même accepté de suivre Sheppard dans cette mission qui était pourtant destiné à trouvé des armes pour la défense d’une galaxie dont elle n’était pas native.
-Disons que se n’est pas tous les jours que l’on trouve un endroit comme celui-ci je comprendrais donc qu’il soit anxieux et… énervé répondu Daniel en souriant.
-Continuons à avancer dit Caldwell sèchement. Il était toujours atterré par la perte de son propre bâtiment le dédale, se qui semblait le rendre grognon.
-Oui vous avez raison, nous avons encore pas mal de chemin à faire je pense répondit Daniel en regardant quelque peu de travers Caldwell. Les deux hommes ne semblaient guère s’apprécier, mais Daniel fut toujours un peu réticent face au militaire hormis pour SG-1, mais il les considérait comme des amis et non comme des soldats.
Tout le monde commença à presser le pas ; l’édifice est immense et l’alimentation n’étant pas rétablit, les téléporteurs de la station ne pouvaient fonctionner. Par chance certaines portes étaient ouverte ou entrouverte, se qui laissait penser que les anciens étaient parti assez précipitamment.
Ils marchèrent pendant des heures dans des couloirs qui semblaient infini, lorsqu’ils débouchèrent dans une pièce, un panneau de contrôle s’y trouvait. Mckay était émerveillé, mais c’est lorsque Sheppard toucha une unité de contrôle que tout changea rapidement. Les systèmes se remirent en route comme sur Atlantis lors de leur première arrivée.
-Colonel Sheppard vous êtes un génie, pourquoi n’y avais-je pas pensé avant ? dit Mckay.
-Et bien parce que je suis peut être plus intelligent que vous dit Sheppard
Tout le monde se tourna vers Sheppard brusquement et le regardait en souriant.
-Quoi c’était pour rire !
-Je pense que les gènes anciens que vous possédez Sheppard ont réinitialisé ce panneau de contrôle intervint Daniel.
En effet les gènes du colonel Sheppard eurent un effet sur toute l’infrastructure. Toutes les fonctions de la cité se remirent en route, les lumières s’allumèrent. Dans le hangar les portes extérieurs se fermèrent très rapidement et la pression pu enfin revenir automatiquement.
-Colonel Emmerson ici le sergent Garret venez immédiatement sur le pont s’il vous plait.
Une grande partie de l’équipage était accolée au grand hublot de la salle de pilotage, ils étaient tous ébahit devant le spectacle qui s’offrait devant eux. Le colonel Emmerson arriva tout juste à se frayer un passage lorsqu’il s’arrêta net devant la baie vitrée.
-Oh mon dieu ! Mais combien y en a-t-il ? Marmonna Emmerson.
-Environ une cinquantaine colonel à première vu en tout cas rajouta Garret.
-Ouvrez un canal vers le vaisseau de Kvasir ?
-Bien monsieur répondit Garret qui manifestait un enthousiasme débordant.
-Kvasir, vous me recevez ?
-Très bien colonel Emmerson répondit le Asguard.
-Vous avez vu ça ?
-En effet, je pense que nous ne sommes pas venu pour rien. Nos détecteurs étaient hors d’usage tout comme les vôtres depuis le passage dans le champ d’astéroïde, c’est pour cette raison que l’on ne les avait pas détectés. Mais je ne peux pas encore vous dire si ils sont encore en état de fonctionner.
Emmerson et ses hommes continuèrent de fixer l’horizon, pendant plusieurs minutes avant de prévenir l’autre équipe. Devant eux se dressait une armada entière de vaisseaux anciens, plusieurs quarantaines de croiseurs telle l’Orion et l’Aurora étaient alignés. Et une chose encore plus impressionnante se dressait au fond du hangar. Deux vaisseaux mère anciens, qui selon les données du vaisseau de Kvasir étaient presque deux fois plus grand que les vaisseaux ruche Wraiths. De plus Kvasir insista sur le fait que tous les vaisseaux semblaient opérationnels après une étude plus approfondie.
Pendant se temps alors que la nouvelle de la découverte de cette armada fut acclamée, Mckay, réussit à localiser la salle d contrôle principale. Elle se trouvait au sommet de l’infrastructure, et plus particulièrement dans la coupole qu’il avait vu de l’extérieur. Ils mirent très peu de temps à l’atteindre, car depuis que la station avait repris soudainement vie les téléporteurs étaient de nouveau opérationnels. Ainsi l’équipe après s’être servie de cette technologie qu’il appréciait fortement surtout Mckay qui n’aimait pas trop les escapades à pied purent atteindre enfin la salle.
-Ouah ! s’exclama Sheppard
-C’est magnifique, incroyablement beau rajouta Teyla qui tournait sur elle-même pour scruter l’intégralité de la pièce.
En effet cette dernière était surplombée par une coupole transparente, ainsi la vue sur l’espace était assez extraordinaire et unique.
Pendant se temps Mckay s’affairait déjà à remettre tous les panneaux de commande en fonction quand l’un d’eux surchauffa et explosa rapidement et sans explication apparente, sans faire de gros dégâts.
-Mckay c’est malin ne commencez pas à tout casser dit Sheppard.
-Excusez moi comment voulez vous que je sache que ça allait faire ça répondit rapidement Mckay qui s’était mis sur la défensive.
-Peut être parce que ça fait 10 000 ans que tout cela n’a pas fonctionné répondit Teyla en fixant Rodney qui commençait à rougir.
-Oh ! Regardez fit remarquer subitement Daniel qui était déjà en train de potasser la base de donnée.
Des dizaines de sphères de la taille d’un ballon de basket s’affairaient autour du panneau de contrôle et étaient en train de le réparer, grâce à des sortes de mandibules au bout des quelles sortait une sorte de laser orange.
-Ben dit donc, pratique ces petites bêtes là ! dit Sheppard dont la situation semblait l’amuser.
-C’est incroyable, je n’en est pas vu sur Atlantis ! dit Mckay qui ne lâchait plus des yeux les sphères.
Dix minutes plus tard les sphères s’éclipsèrent en se téléportant après avoir réparées la console de commande. Tous furent surpris, mais se fut de courte durée car l’important était d’en apprendre plus sur le pourquoi de l’existence de cette station ? Pourquoi n’avait elle pas été détruite par les Wraiths ? Et pourquoi y avait-il autant de vaisseaux à quai alors que les anciens étaient en Guerre. Se sont des questions que tout le monde se posa.
-Mckay avez-vous trouvez quelque chose, demanda Caldwell.
-J’ai réussi à localiser la salle de la porte des étoiles, elle est ici regardez dit il en pointant du doigt un écran qui semblait flotter dans les aires.
-Ok, je vais y aller avec 6 membres de mon équipage pour essayer de la faire marcher et envoyer un message à Atlantis.
Pendant ce temps l’équipage du colonel Emmerson et lui même c’était mis en quête de visiter quelques uns de ces vaisseaux et notamment un des vaisseaux mère. Et cela faisait désormais plusieurs heures qu’ils tentaient de le rendre opérationnel.
Le colonel Emmerson contacta par radio le sergent Garret pour avoir des nouvelles de leurs avancements.
-Sergent Garret où en êtes vous, demanda Emmerson.
-Nous avons réactivé le générateur principal, et quelque chose de bizarre c’est produit…
-Comment ça ?
-Eh bien nous étions en train de voir pourquoi les boucliers étaient endommagés et des boules sont sorti de nulle part et se sont mise à réparer tout se qui étaient en mauvaise état répondit Garret.
-Ne vous inquiétez pas, ici aussi c’est arrivé et j’ai aussitôt contacté Mckay, et apparemment se sont des boules réparatrices.
-Des boules réparatrices !
-Et bien en fait en ne sais pas comment nommer ces choses donc, on les nomment par leur fonctions.
Pendant plusieurs heures, les techniciens de l’Odyssée s‘acharnèrent à la restauration du système et à comprendre comment fonctionnait le bâtiment. Le vaisseau est immense, mais il est possible de contrôler tout le vaisseau à partir de la grande salle de pilotage ou il était disposé en son centre un fauteuil de contrôle identique à celui d’Atlantis.
-Colonel Emmerson tout est opérationnel, les boucliers les armes, les moteurs.
-Très bien sergent, possèdent t-il l’hyper propulsion intergalactique ?
-Oui monsieur.
-Et que possèdent t-il comme arme ? demanda Emmerson qui était désormais intrigué par la puissance de feu de ce vaisseau.
-J’allais vous en parler monsieur, tellement l’armement est impressionnant.
-Allez-y répondit Emmerson
-Vous avez remarquez les 2 gros canons sur les cotés de l’appareils.
-Oui bien sur, ils ne passent pas inaperçu c’est le moins que l’on puisse dire.
-Si nous avons bien compris les données de la base, il s’agit de canon laser très ressemblant de ceux qu’on les vaisseaux Oris.
-Et vu la taille du vaisseau on pourrait leur faire très mal.
-Oui monsieur répondit le sergent Garret.
Les yeux du colonel Emmerson venait de s’ouvrir brusquement à l’idée de revenir dans la voir lactée et de botter les fesses des Oris.
Pendant ce temps alors que l’équipage du colonel Emmerson étudiait les manœuvres que pouvait effectuer ce vaisseau ; l’autre équipe oeuvrait dans une ambiance plutôt décontractée. Mais la fatigue se fit sentir et toute l’équipe campa dans la salle de contrôle, enfin presque. Mckay lui, ne pu fermer l’œil et Daniel continuait à étudier la base de donnée.
Quant à l’équipe du colonel Caldwell, ils restèrent dans la salle de la porte des étoiles, les techniciens s’affairaient toujours à casser le code de blocage de le porte. En effet cette dernière comme l’avait prévu Mckay et Zelenka était bloqué pour éviter toutes intrusions extérieures. Le fait est qu’ils mirent encore plusieurs heures et l’aide de Hermiod pour casser le code.
Une dizaine d’heure plus tard, alors que tout le monde venait de se réveiller, Daniel, bien qu’il n’est très peu dormi demanda l’attention de Sheppard et des personnes présentes dans la pièce.
-Ecoutez moi, j’ai collecter pendant la nuit des informations assez intéressante, premièrement sur la position de cette Station notamment.
-Allez y on vous écoute Daniel Une petite histoire dés le petit déjeuné ça peut être sympa intervint Sheppard.
-Il se trouve qu’il existait comme je l’avais trouvé sur Atlantis des dizaines de stations presque comme celle-ci.
-Pourquoi presque ? Coupa Mckay.
-Mckay laissez moi continuer s’il vous plait.
-Oh ! Désolé dit il en rentrant sa tête dans ses épaules.
-Donc je poursuis, contrairement aux autres stations, celle-ci était particulière car c’était la principale, la plus puissante, celle qui dirigeait toute les autres. On ne la pas vue lorsque nous sommes arrivé mais un petit bouclier protecteur est activé depuis 10 000 ans, et se pour résister au possible impact de roches.
-On a vu ça, en effet, le Dédale n’y a pas résisté dit Teyla en se tournant vers Caldwell qui détourna aussitôt son regard.
-Oui, et le plus impressionnant est, que le champ d’astéroïde et la nébuleuse qui entoure la station sont totalement artificiels.
-Vous voulez dire que les anciens ont créé tout ceci ? demanda Ronon qui à son tour commença à s’intéresser à la situation.
-Bien sur et ça devient logique maintenant, tout a été créé pour protéger la station, les vaisseaux ruches des Wraiths, sans boucliers n’auraient pas pu traverser le champ d’astéroïde, et la nébuleuse quand à elle cachait la station des détecteurs des Wraiths rajouta Daniel.
-Ils sont fort ces anciens intervint Mckay
-En effet, mais ce n’est pas la seule chose que j’ai trouvé, j’ai cherché la raison pour laquelle tous ces vaisseaux étaient à quai. C’est grâce …
Un appel du colonel Caldwell, vient interrompre Daniel.
-Colonel Sheppard ici le colonel Caldwell.
-je vous reçois colonel
-Hermiod et mes hommes on réussi à casser le code des anciens, la porte est opérationnelle, je pense qu’il faudrait envoyer un message sur Atlantis, le plus vite possible car je pense qu’ils sont sûrement en train de s’inquiéter que l’on est pas encore envoyé de rapport.
-Bien sur, on arrive de suite.
Le colonel Sheppard, Daniel et Teyla partirent pour la salle de la porte grâce au téléporteur situé au fond de la salle de contrôle. Une fois arrivé ils ne pouvaient que s’émerveiller devant la gigantesque salle d’embarquement, elle était 3 à 4 fois plus grande que celle d’Atlantis, on pouvait voir au plafond qu’il y avait une porte semblable à celle d’Atlantis pour faire passer des jumper. Le colonel Caldwell s’approcha de Sheppard.
-Colonel Sheppard nous sommes prêts.
-Vous avez fini par débloquer la porte répondit Sheppard en laissant penser qu’ils avaient mis pas mal de temps.
-Le code des anciens était très complexe même pour Hermiod dit Caldwell pour défendre la causes des scientifiques qui furent mécontents de la réplique de Sheppard.
-D’accord, allez-y dit Sheppard pour détourne la conversation.
-Sergent entrer les coordonnées vers Atlantis, dit Caldwell
Le sergent entra donc les coordonnées, la porte s’ouvrit…
En cassant le code, ils avaient débloqué la base de données ou figurait toutes les adresses des portes des anciens. Cette porte possédait aussi un iris comme sur Atlantis, ils n’avaient donc rien à craindre d’éventuelles arrivées extérieurs qui semblaient peu probable par ailleurs.
Sheppard s’approcha d’un panneau de contrôle et demanda au scientifique le plus proche de le mettre en relation avec Atlantis.
-Ici le colonel Sheppard, Atlantis me recevez vous ?
-Très bien on commençait à s’impatienter un peu répondit Chuck.
-Nous avons eu quelques difficultés de notre côté.
-Ok pas de soucis, c’est déjà bien de savoir que vous allez bien.
-Elisabeth est-elle là demanda Sheppard.
-Elle arrive je l’ai appelé.
Il se passa environ trois minutes avant que Sheppard entende la voix de Weir.
-Sheppard ici Weir, il était temps que vous nous contactiez, j’ai de mauvaises nouvelles à vous apprendre, et si comme je l’ai compris vous êtes en possessions d’armes anciennes, je peux vous dire que l’on risque d’en avoir très vite besoin ici…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mike
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
avatar

Masculin Nombre de messages : 10
Age : 31
Localisation : Vendée
Emploi : étudiant
Loisirs : Stargate !
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Re: La place forte   Dim 20 Avr - 22:29

Chapitre 4 : Des départs mouvementés


La place forte, l’édifice le pus surprenant jamais trouvé est en ce moment même étudié par les scientifiques emmenés par Caldwell et Emmerson.
Sheppard quand à lui est en grande discussion avec Weir qui a bien des choses à annoncer à Sheppard.
-Nous n’avons pas pu vous répondre plus tôt tous nos moyens de communications étaient hors service.
-Je suis contente d’avoir de vos nouvelles on commençait à s’inquiéter répéta Weir qui était inévitablement soulager d’avoir de leur nouvelle.
-Et nous en sommes désolé répondit Caldwell
-Je dois vous mettre au courant immédiatement de certains faits très important dit Weir. Elle marqua une courte pose et continua. Nous sommes certains que les Wraiths mobilisent sûrement la totalité de leur armada et s’apprête à venir sur Atlantis. Et de plus le temps nous est compté, nous ne disposons que d’u mois et demi environ et même moins à l’heure ou je vous parle.
-euh ! je crois que j’ai loupé un épisode de ma série de science-fiction préférée dit Sheppard qui se tourna aussitôt vers Caldwell, Daniel e Teyla. Elisabeth le mieux serait que vous veniez sur la station lantienne, comme ça vous verrez les prouesses que peuvent réaliser les anciens, mais aussi pour nous expliquer en détail la situation.
-J’aimerais bien, mais je dois rester sur la citée, la situation…
-Dr. Weir ne vous inquiétez pas vous ne serez pas longtemps absente, on vous reverra très vite répondit Caldwell calmement.
-Colonel Caldwell vous ne comprenez pas, environ cent vingt vaisseaux ruches se dirigent par ici, je dois préparer la citée à leur arrivée.
-Dr. Weir ! Venez et vous pourrez constater qu’on aurait peut être une solution à ce problème rajouta Caldwell, Sheppard se tourna alors vers lui, comprenant en partie ses intentions.
Weir mis quelques instants avant de répondre et puis elle décida de passer la porte pour voir qu’elles étaient les différentes options à envisager. Elle donna le commandement de la cité au major Lorne, personnage discret en qui elle faisait entièrement confiance. On pouvait tout de même sentir de l’amertume en elle, elle n’aimait pas l’idée de laisser la cité, alors que les préparatifs pour défendre la cité étaient en route. Elle traversa donc la porte et fut accueillit par Teyla.
-Elisabeth, je suis heureuse de vous voir, venez je vais vous emmener dans une sorte de salle de conseil Atlantes ou vous attende tous les autres.
-très bien je vous suis Teyla répondit Weir.
Teyla emboîta le pas suivi de Weir. Elles se dirigeaient toutes les deux vers le téléporteur de la salle de l porte des étoiles.
- Teyla, pourquoi ne m’on t-il pas attendu à la salle d’embarquement ? demanda Weir.
-L’infrastructure est énorme, et les découvertes faites à ce jour sont extraordinaires, tout le monde a un rôle à jouer pour réactiver tous les systèmes anciens. Donc tout le monde est reparti se remettre au travail, quant à Caldwell et Sheppard ils sont sûrement en train d’élaborer diverses possibilités de plans.
Elles arrivèrent peu de temps après dans la salle de conseil ou régnait un brouhaha important, mais dès que la présence de Weir fut remarquée un silence presque total se fit. Weir avait su au fil des mois et maintenant des années se faire respecter, il faut dire qu’elle avait un charisme naturel qui imposait le respect.
La salle dans laquelle elle venait d’entrer était de forme rectangulaire, plusieurs sièges étaient accolés en arc de cercle et c’est dans l’un d’entre eux qu’une grande partie de l’expédition s’était assise.
-Elisabeth prenez place dit Sheppard en l’invitant.
-Merci beaucoup, je ne vais pas vous apprendre que venir ici a été fait à contre cœur, même si cette station ancienne a tout l’air impressionnante répondit le dr. Weir.
-Si on vous a fait venir ici ce n’est pas pour rien, les informations que l’on a récoltées sont cruciales.
-Mais j’ai l’impression que vous n’avez pas compris, environ cent vingt vaisseaux ruche se dirigent vers Atlantis rétorqua Weir.
-Oui et Mckay a réussi à les localiser il y a peu de temps, et à déterminer quand ils devraient sortir d’hyperespace ajouta Sheppard.
-Dr. Weir, nous avons en notre possession une armada entière ancienne, qui n’attend qu’une chose, aller botter les fesses des Wraiths et des Oris intervint Caldwell.
-Oh ! vous me prenez au dépourvu je dois dire, combien de vaisseaux y a t-il ? demanda Weir qui commençait à retrouver le moral.
-Environ une cinquantaine, mais les faire fonctionner tous en même temps ne sera pas possible car nous ne sommes pas assez nombreux dit Mckay.
-Nous avons déjà réactivé un vaisseau mère et un croiseur, fit savoir Emmerson qui était venu prendre part à ce conseil.
Weir les regardait un peu hagard, elle resta immobile pendant quelques minutes et à assimiler tout se qui se racontait et qui avait été raconté. Puis enfin elle intervint subitement dans la conversation, une question lui trottait depuis plusieurs minutes dans la tête.
-Mais au fait, comment les anciens ont-ils pu dissimuler une armada entière et surtout cette place forte, mais surtout pourquoi l’ont ils fait, car il était en guerre contre les Wraiths ?
-Oh ! C’est vrai je n’est pas eu le temps de vous le dire tout à l’heure et cela m’est sorti de l’esprit répondit Daniel en regardant Weir délicatement. Si l’armada est à quai dans cette station et qu’elle est opérationnelle, c’est grâce à vous … dr. Weir !
Tout le monde se regarda et ne comprenait pas ou voulait en venir Daniel.
-Enfin, vous mais dans le passé, lorsque vous êtes retourné à l’époque ou les anciens s’apprêtaient a partir vers la Terre dit Daniel.
-Je ne vous suit pas trop Daniel fit Sheppard en fronçant les sourcils.
-C’est pourtant simple, lorsque le Dr. Weir a remonté le temps, les Atlantes bien que mécontents de la création de la machine temporelle de Janus, ils furent tous surpris de voir que les humains reviendraient sur la cité. De ce fait vu que la guerre était perdue pour eux ils ont préféré rappeler la flotte avant qu’elle ne soit complètement détruite par les Wraiths, en espérant qu’on la trouve. Il savait précisément qu’à notre époque les Wraiths seraient endormi, c’est vous-même Dr. Weir qui les avez prévenu les anciens il y a dix mille ans de notre situation, bien qu’elle soit à l’heure actuelle un peu changé.
-Donc merci Elisabeth dit Sheppard.
-Bien, je pense que maintenant nous sommes tous à jour sur les Wraiths et leur prochaine visite sur Atlantis, dites moi pourquoi vous avez mis autant de temps avant de contacter Atlantis demanda Weir en regardant de part et d’autre la salle.
Pendant plusieurs heures, un compte rendu fut fait à Weir depuis leur arrivée dans le champ d’astéroïde ou elle appris avec stupeur que le Dédale avait été détruit, mais elle fut rassurer de savoir que tout l’équipage avait été sauvé par Kvasir, pour elle s’était le plus important. Entre temps, l’équipage de Dédale c’était mis aux commandes du vaisseau mère et tentait de se familiariser avec les commandes, choses pas très facile, mais pas infaisable. L’Odyssée était quand à lui quasiment opérationnel, mais il était hors de question de repasser dans le champ d’astéroïde pour le moment, les boucliers n’étant pas totalement rechargés et fiables.

La réunion continua encore et fut intense, car après que Mckay est longuement parlé des potentiels de la station, Elisabeth leur fit savoir que la Terre n’était pas, dans une meilleure position. Mais elle fit comprendre à tout le monde que pour le moment le principal est de s’occuper de la menace des Wraiths. Les équipes continuèrent donc de travailler pour découvrir de nouvelles technologies qui permettraient de vaincre les Wraiths une fois pour toute. Le colonel Emmerson très inquiet de la situation de la Terre fit savoir qu’il désirais rentrer au plus vite dans la voie Lactée, Daniel était d’accord, il était temps pour eux de rentrer. Mais le fait est qu’il fallait passer le champ d’astéroïde mais Mckay semblait avoir une idée sur la question.
-Après réflexion il m’est venu un éclair de génie dit Mckay.
-On vous écoute répondit Weir.
-Et bien voila, j’ai étudier les différentes armes de la station et croyez moi elles sont puissantes et nombreuses. Alors je pensais créer un passage en tirant dans une direction pour créer un couloir pour l’Odyssée.
-Très bien Mckay, mais vous êtes sûr que cela va réussir ? demanda Weir.
-Et bien je l’espère en tout cas, mais mes derniers calculs sont très encourageant ajouta t-il.
Weir regarda tout le monde puis reporta son regard sur Mckay
-Allez y Mckay, mais si cela est finalement trop dangereux, faites demi tour rajouta t-elle en regardant Emmerson.
-Autre chose, nous pouvons contacter la Terre de la station via la porte des étoiles s’empressa de rajouter Mckay.
-Il y a donc des eppz sur la station, demanda Sheppard.
-C’est possible, mais se ne sont pas des eppz qui alimentent la station mais des générateurs incroyablement puissants.
-Très bien pendant que nous contactons la Terre, le colonel Emmerson se préparera a partir, et Mckay déclanchera les défenses de la station pour créer un couloir dans le champ d’astéroïde résuma Weir.
Tout le monde se prépara, tout était près, les coordonnées vers la Terre furent composées, la porte s’ouvrit.
-SGC, ici le dr. Weir me recevez vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mike
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
avatar

Masculin Nombre de messages : 10
Age : 31
Localisation : Vendée
Emploi : étudiant
Loisirs : Stargate !
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Re: La place forte   Dim 20 Avr - 22:29

"suite chapitre 4"

Mais aucune réponse n’arriva. La porte se fermis brusquement, et toutes
nouvelles tentatives furent soldées par un échec. L’incompréhension fut
suivi par le doute, puis par la crainte qu’il ne soit arrivé quelque
chose de grave sur Terre. Ils contactèrent Atlantis pour leur demander
à leur tour de composer vers la Terre, mais encore une fois rien du
tout ne se passa. L’inquiétude générale monta, tout le monde pensait à
une attaque des Oris, mais comment en être sur… L’impatience du colonel
Emmerson grandissait et forçait son équipage à se dépêcher pour partir
le plus vite possible. Quant à Mckay il s’était rendu avec Sheppard
dans le poste de combat, situé dans l’autre coupole situé tout en bas
de l’édifice. Cette Salle ressemblait beaucoup à la salle de contrôle
sauf qu’au milieu il y avait un fauteuil de contrôle ou Sheppard s’y
installa rapidement. Le fait est qu’il était possible de contrôler
manuellement les armes mais leurs connaissances de la technologie des
anciens n’étaient pas suffisantes, et le risque était trop grand.
-Mckay êtes vous prêts demanda Weir.
-Oui c’est bon, deux petites secondes et le passage sera ouvert répondit il gaiement.
-Colonel Emmerson préparez vous c’est bientôt à vous de jouer.
-Très
bien dr. Weir, il faut que vous sachiez que Kvasir rentre aussi avec
son vaisseau il s’inquiète pour les Asguards qui sont en orbite autour
de la Terre.
-Très bien, c’est lui qui voit répondit Weir.
-Toutefois
Hermiod a tenue a resté et à vous aider, son contact avec les humains
la fait quelques peu s’attacher je pense ajouta Emmerson.
-C’est très gentil de sa part, à bientôt colonel Emmerson et bonne chance.
-Merci
à vous Elisabeth, et quand vous aurez le temps, envoyez nous un ou
plusieurs des ces vaisseaux anciens, cela pourrait nous aider dans la
voie Lactée.
-Pas de problème colonel, bonne route…
Elle contacta aussitôt Sheppard pour qu’il commence à ouvrir le passage.
-Allez-y Sheppard fit Mckay.

Sheppard
commença à s concentrer, et la station entière se mit à bouger. Des
puissants canons à plasma venaient de sortir de l’infrastructure. Des
tirs commencèrent à jaillir de la station, ils étaient énormes et
faisaient exploser les astéroïdes. Des nouvelles armes se mettaient au
fur et à mesure en route, malgré le gène des anciens Sheppard devait
apprendre par lui-même à s’en servir. Des canons à ions comme celui des
satellites de défenses s’activèrent, puis des canons plus gros que
L’Odyssée lancèrent des salves de lasers bleus semblable aux armes
principales des vaisseaux Oris. La puissance de feu était
impressionnante, voir effrayante. Comment les anciens ont-ils fait pour
perdre face aux Wraiths ?, la question passa dans l’esprit de tous ceux
qui regardaient la scène à travers la coupole de la salle de contrôle.
Les tirs commencèrent petit à petit à créer un couloir mais les
astéroïdes en explosant firent que le champ devient de moins en moins
stable.
-Colonel Emmerson ici Mckay vous devriez y aller maintenant
mais le passage n’est pas stable et même si Sheppard arrive à détruire
pas mal d’astéroïdes, vous risquez de vous en prendre plus d’un.
-Bien entendu Mckay, j’informe Kvasir et on y va.
L’odyssée
et le vaisseau de Kvasir commencèrent à s’élever et à se diriger vers
la porte du hangar, que Mckay avait préalablement ouvert. Les vaisseaux
sortir doucement, puis firent quelques kilomètres afin de sortir de la
nébuleuse pour se retrouver à la limite du champ d’astroïdes. Le
colonel Emmerson fixa l’horizon et hésita quelques secondes, mais la
pensée de la Terre qui peut être était envahi par les Oris lui redonna
le courage et donna l’ordre d’activer les boucliers aux maximum ainsi
que les moteurs subliminiques. Pendant que les vaisseaux se frayaient
un chemin, Sheppard continuait de tirer en faisant attention de ne pas
toucher un des vaisseaux qui devant cette puissance de feu auraient été
détruit en un seul coup. Malgré les tirs, les astéroïdes les plus
tenaces venaient se fracasser contres les boucliers.
-Colonel boucliers à soixante dix pourcents.
-C’est bon, continuez tout droit, activez toutes les batteries pour éliminer les débris restant.
-Bien monsieur répondit le sergent Garret.
Quand
soudain une explosion retentit à quelques kilomètres des vaisseaux qui
furent touchés de plein fouet par l’onde choc. Des étincelles jaillir
de toute part, aussi bien dans l’Odyssée que dans le vaisseau de
Kvasir. Le colonel Sheppard avait par mégarde touchée une mine que les
anciens avaient posée dans le champ. Alors que le vaisseau de Kvasir
venait de sortir du champ, l’Odyssée s’était immobilisé.
-L’Odyssée ici Mckay me recevez vous… mais aucune réponse n’arriva.
-On mon dieu Sheppard qu’avez-vous fait dit Mckay.
-Quoi
!!! Qu’est se que j’ai fait ! Vous auriez pu voir que les anciens
avaient miné le champ non ? répondit Sheppard en criant sur Mckay.
Pendant se temps sur l’Odyssée tout le monde s’affairait à réparer les moteurs.
-Colonel
nous y sommes presque, plus que deux minutes et les moteurs seront
opérationnels dit un technicien du vaisseau à Emmerson par contact
radio.
-Bouclier à trente pourcents ajouta le sergent Garrett.
-Bien, dépêchez vous insista Emmerson alors que l’on pouvait entendre le bruit sourd des impacts de météores sur les boucliers.
Quelques secondes passèrent avant que l’Odyssée ne bouge mais il sorti
très rapidement du champ et entra en hyperespace très rapidement
également avec le vaisseau de Kvasir. Weir qui était dans la salle de
contrôle prévenu toute la station qu’ils avaient réussi à partir, au
grand soulagement de tout le monde. Les tirs s’arrêtèrent et plusieurs
minutes plus tard Mckay et Sheppard remontèrent dans la salle de
contrôle en compagnie de Daniel et Emmerson. Weir les remercia d’avoir
fait leur possible pour les aider malgré la petite erreur commise par
nos deux compères. Le calme était vite revenu quand soudain, les
tableaux de commandes commencèrent à s’affoler.
-Que se passe t-il ? demanda Weir inquiète.
-Oh non ! s’exclama Mckay en regardant les données, quatre vaisseaux ruche se dirigent vers Atlantis.
-Quoi ! S’exclamèrent en même temps Sheppard, Weir, Teyla, Caldwell et Ronon.
-Pourquoi on ne les avait pas encore repéré demanda Weir.
-Pour
la simple et bonne raison qu’ils s’étaient posés sur une planète, il y
a un bout de temps, ces vaisseaux sont là pour faire du repérage, et
estimer notre défense dans notre cas.
-Ils ne sont pas si bêtes que ça ces Wraiths fit Sheppard d’une mine soucieuse.
-En effet, et je doit immédiatement retourné sur Atlantis et les prévenir fit Weir d’un ton sec.
-Je pense qu’Atlantis les auras détecter Elisabeth dit Mckay.
-J’y retourne quand même, ma place est la bas. Sinon colonel Sheppard combien de vaisseaux sont opérationnels ? demanda Weir.
-Au moins deux, un croiseur sûr et très prochainement le vaisseau mère.
-Ok
! Je compte sur vous, on aura peut être besoin de ces vaisseaux, mais
Zelenka à du réactiver certaines armes d’Atlantis désormais. Bon faut
que j’y aille.
Weir parti très vite de la station pour rejoindre
Atlantis, les vaisseaux ruche seront au-dessus d’Atlantis dans
seulement quelques heures et puis l’armada dans quelques jours. La
situation n’est pas au beau fixe dans pégase.
-Colonel Sheppard
répondit Caldwell, le croiseur ancien est presque près, puis-je prendre
place à bord et le mener vers Atlantis ?
-Non ! Prenez place sur le
vaisseau mère et dés qu’il est près venez, vous méritez se gros
vaisseau dit-il en riant du coin des lèvres. Je pars avec le croiseur
dés qu’il est près. Rodney allez sur le vaisseau mère et aidez les
techniciens et les pilotes à comprendre et se familiariser avec les
commandes du vaisseau.
-Très bien ! Colonel Sheppard répondit Mckay,
qui préférait rester le plus longtemps possible à l’écart de toute
mission périlleuse.
-Si la ruse de l’occultation de la cité ne
marche pas, et qu’ils attaquent la cité, croyez moi ça va chauffer
au-dessus d’Atlantis ajouta Sheppard en se dirigeant vers le
téléporteur qui le conduirait dans le hangar contenant le croiseur…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michael Anderson
Général en chef
Général en chef
avatar

Masculin Nombre de messages : 5543
Age : 33
Localisation : Devant l'ordi ^^
Emploi : Etudiant
Loisirs : Lecture, Histoire, Stargate
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: Re: La place forte   Mar 22 Avr - 19:31

Citation :
-Si la ruse de l’occultation de la cité ne
marche pas, et qu’ils attaquent la cité, croyez moi ça va chauffer
au-dessus d’Atlantis ajouta Sheppard en se dirigeant vers le
téléporteur qui le conduirait dans le hangar contenant le croiseur…

Je l'espère bien ^^

Un bon début de fic, malgrès quelques fautes d'orthographe, mais qui n'empêchent pas de se laisser porter par un excellent scénario et bien ficellé !

la suite ! ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stargate-worldofart.actifforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La place forte   

Revenir en haut Aller en bas
 
La place forte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Cités Naines] Royaume de Lante
» Le Harem de Sigmar - Les soeurs sont dans la place !!
» Place de l'unité à Montréal bientôt une réalité
» La place d'Haïti dans le monde
» Qui va à la chasse perd sa place [Pinsk Town-Thriller Bark, Rang D, Chasseurs de Prime, Balayage de zone]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stargate World of Art :: Vos fanfictions :: Image Hosted by ImageShack.us :: Autres fanfictions-
Sauter vers: