ForumForum  PortailPortail  AccueilAccueil  GateNewsGateNews  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le mystérieux sabre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Michael Anderson
Général en chef
Général en chef
avatar

Masculin Nombre de messages : 5543
Age : 33
Localisation : Devant l'ordi ^^
Emploi : Etudiant
Loisirs : Lecture, Histoire, Stargate
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: Le mystérieux sabre   Dim 2 Sep - 15:30

Le mystérieux sabre


Le cadenas finit par céder. L’homme fit coulisser la porte et entra. L’entrepôt était immense et il était rempli de caisses ! Il sortit son couteau, fit sauter les clous de la caisse la plus proche, et l’entrouvrit … ce qu’il y vit le laissa interdit … cette technologie était …
Une rafale de M60, laissa des trous fumant sur la caisse qu’il examinait. Il plongea derrière pour s’en protéger. Il s’était fourré dans un sacré pétrin … et il était tout seul.
Qu’est-ce qui avait bien pu l’amener à venir ici tout seul !

*


Paul entra furtivement dans sa Clio, les yeux rivés sur la voiture qui le filait depuis bientôt une semaine. Il espérait que la nuit noire l’aiderait dans sa tache. Il mit le contact et démarra sans allumer ses phares souhaitant ne pas être vu de l’autre voiture.
C’était peine perdue. Au bout de 300 mètres, il la vit dans son rétro.
Le plan A avait échoué ! Mais il restait le plan B. Il fallait que les gens soient au courant de ce qu’il savait ! D’une façon ou d’une autre. Et Paul avait fait comme le petit poucet … il avait semé des petits cailloux …
La route était longue et toute droite … ce n’était pas pour rien qu’on l’appelait la route Napoléon. Les troupes de l’empereur étaient passés par là, il y à déjà plusieurs siècles, traçant ainsi pour les futurs conducteurs, une des rares routes droite de Dordogne. Oui … toute droite …
Paul accéléra. Il regarda son compteur : 100 kmh, 110, 120, 130, 140, 150, 160, 170 …
L’autre voiture était une Mercedes. C’était un jeu d’enfant pour elle de suivre, alors que Paul avait maintenant beaucoup de mal à tenir sa voiture sur la route en mauvais état. Mais il ne souhaitait pas semer son poursuiveur, non … plus maintenant …

**


Sg-1 au complet était rassemblés autour du général Landry. Teal’c … était impassible comme à son habitude. Carter analysait des donnés de dieu sait quelle mission. Daniel avait le nez collé sur un livre qui était de deux à trois fois plus âgé que lui. Et Cameron … regardait les autres travailler.
Lorsque le général entra, ils cessèrent toute activité.
- Messieurs, l’heure est grave.
Cameron sourit :
- Comme toujours. Depuis que je suis ici, je ne me souviens pas d’un jour de pose.
Landry soupira, secoua la tête et répondit :
- Oui, mais cette fois c’est bien pire.
Landry actionna un bouton de la télécommande qu’il avait dans sa main, et tout d’un coup, une photo apparut sur l’écran du vidéo projecteur au mur.
Cette photo représentait un champ de tournesol avec un arbre en plein milieu de l’image, bordant la culture. Ce n’était pas le paysage qui était intéressant, mais la voiture au premier plan, encastrée dans l’arbre.
- Un accident ? demanda Daniel.
- Un meurtre ? essaya Cameron.
Le général secoua la tête.
- Rien de tout ça. C’est un suicide.
Cameron haussa les épaules.
- Je ne comprends pas très bien ?
Landry ouvrit un dossier et distribua à tous la photo et le curriculum de la victime.
- Le professeur Paul Darnac, d’origine française, a travaillé au SGC pendant 2 ans. Il y a un an, il a été contacté par une firme de Dordogne, en France, qui lui a demandé de venir travailler pour elle. Il a accepté.
- Et ? Demanda Daniel qui semblait de plus en plus intrigué.
- Il nous a envoyé une sorte de message …

***


Vincent n’en pouvait plus, cela faisait maintenant un moment qu’il remuait des caisses, et la pause repas approchait à grands pas. Alors qu’il s’essuyait le front avec sa manche, une voiture se gara non loin de là. En sortit, trois hommes, et une femme, habillés en noir. Ceux là, ils ne venaient sûrement pas d’ici ! Un des hommes s’approcha en lui tendant un papier :
- Colonel de l’air force des Etats-Unis, Cameron Mitchell, en mission dans votre pays. Nous aimerions savoir quelque chose concernant la mort d’un de vos ouvriers : Paul Darnac.
Une personne à lunette, montra à Vincent un fourreau qui contenait un sabre.
- Savez vous ce que c’est ?
- Un sabre ?
- Exactement. La copie d’un sabre pour être exact. C’est un sabre Japonais du XVème siècle.
- Vincent ! Pourquoi tu ne m’as pas dit que nous avions des clients ?
La personne qui venait de parler sortit de l’entrepôt. Un géant en costume cravate.
- Excusez moi patron, ce ne sont pas des clients, mais des étrangers de l’armée américaine, qui sont venus poser des questions sur la mort de Paul.
- Ils ont de la chance que nous parlions anglais ! Que croient-ils ceux là ? Qu’ils sont partout chez eux ? Laissez nous faire le deuil de notre ami Paul. Je sais qu’il a travaillé un temps chez vous, mais il a finit sa vie ici, et il ne nous a pas raconté que du bien de vous …
- Il a pourtant réussi à nous envoyer la photo d’un sabre. Et il se trouve que ce sabre se trouvait justement au musé de Périgueux pour quelques jours, quand il a été volé.
Daniel venait de marquer un point.
- Je ne vous raccompagne pas. Vous savez où est votre voiture.

****


- Tous les français sont-ils comme ça ? demanda Cameron.
- Je ne pense pas, répondit Daniel. J’ai travaillé avec des français très sympathiques. Je crois surtout que nous n’étions pas les bienvenus.
- Dites donc Daniel, pourquoi notre ami ne nous a pas envoyé un mot avec la photo, cela aurait été rudement plus simple, non ?
- Cette photo a été trouvée, après autopsie dans son estomac, à l’intérieur d’un préservatif. Il était gravé derrière : SGC, Cheyenne Mountain. Je doute qu’il ait pu en faire beaucoup plus non ? Le pauvre homme devait être sacrément surveillé. Et il n’a trouvé que ce moyen pour nous communiquer quelques indices.
- Prochaine étape ? demanda Carter .
- On va perquisitionner au domicile de Paul. Daniel et Teal’c, vous descendez ici. Cameron pila.
- Vous allez surveiller discrètement nos amis des « matériaux périgourdin ». C’est forcément une couverture. A vous de voir …

*****


La porte pivota, doucement. Une odeur de propre flottait dans l’air. Carter et Mitchell enfilèrent leur gant en caoutchouc et commencèrent à fouiller. Une fouille qui s’annonçait particulièrement longue et fastidieuse.
Une heure passée à brosser les tapis en quête d’indices, à sonder les murs, vérifier les objets, les documents …
- Je n’ai jamais vu un appartement si propre, en conclue Carter alors qu’ils venaient de finir.
- Oui, une vraie clinique. Pour le bureau ?
- Il ne reste que quelques papiers sans valeur : de vieilles factures, du papier vierge, rien de récent, ou en rapport avec son travail. Il y avait bien une cachette sous une latte mais …
- Oui ?
- Vide. Vidée par quelqu’un d’autre, ou pas utilisée.
- Je peux la voir ?
- Bien sur : elle est là, juste sous le lit.
Cameron se mit à quatre pattes et souleva le parquet. Il y avait un trou d’environ 5 centimètres cube. Il n’y avait effectivement rien là dedans. Mais c’était une cachette trop évidente, trop facile à trouver, trop propre. Alors pourquoi … Parce qu’il ne fallait pas laisser de traces visibles ! Il devait bien avoir des documents compromettants là dedans ! Une tonne peut être bien ! Et cela devait cacher …
Cameron saisit la latte du parquet, qu’il fallait légèrement soulever pour avoir accès à la cachette, et la cassa d’un coup sec.
- Cameron ?
- Je crois que j’ai trouvé quelque chose d’intéressant.
Il venait de retourner la latte. Il y avait un message au dos …
- Vite, en voiture ! Je t’expliquerais en chemin …

******


Daniel et Teal’c observaient « les matériaux périgourdins », à l’affût dans la forêt en face de l’entrée.
Les caisses se déchargeaient toujours à un rythme impressionnant. Cela faisait une heure qu’ils observaient.
- Teal’c ?
- Oui, Daniel Jackson ?
- Non rien, c’était juste pour m’assurer si comme moi, vous ne commenciez pas à piquer du nez.
Un soulèvement de sourcil majeur fut la réponse du jaffa.
A ce moment là Vincent ferma l’entrepôt à l’aide d’un cadenas, puis partit avec son camion.
- J’y vais Teal’c ! C’est le moment de voir ce que contienne ces caisses. Couvre moi !

*******


Teal’c vit Daniel casser le cadenas, puis entrer dans l’entrepôt
Pendant ce temps là, il surveillait la route, pour être sur que Daniel ne soit pas surprit par le retour de quelqu’un … Un bruit dans les frondaisons épaisses de la forêt périgourdine. Teal’c se leva et se calla contre un arbre. Les bruits se rapprochaient de plus en plus. Tout d’un coup teal’c pivota, se jeta en avant, et saisit un des intrus par le coup.
- Teal’c c’est nous !
C’était la voix de Sam. Teal’c lâcha prise et laissa ainsi respirer le pauvre Cameron.
- Je suis touché par cette attention Teal’c, mais je vous demanderais la prochaine fois de garder ça pour les méchants, d’accord ? fit Mitchell tout en se massant le coup.
- Si vous aviez utilisé votre radio …
Plusieurs coups de feus retentirent. C’était facile de savoir d’où il venait.
Teal’c jura en jaffa :
- Daniel ! Il est dans l’entrepôt !

********


Daniel se tenait derrière une caisse, qui était maintenant trouée comme un gruyère. L’homme ne cessait de tirer, rendant impossible pour Jackson toute représailles.
Heureusement la cavalerie était arrivée.
Teal’c, Sam et Cameron entrèrent ensemble et canardèrent le tireur qui se trouvait à l’autre bout du complexe. Ils le virent tranquillement pivoter et tirer vers eux.
Les balles ricochèrent tout prêt. SG-1 se jeta au coté de Daniel.
- J’aurais juré l’avoir touché ! Se plaignit Cameron vérifiant les balles qui se trouvaient dans son chargeur.
Sam et Teal’c hochèrent la tête de conserve :
- Moi aussi.
- Idem ici.
Cameron soupira :
- Donc soit nous visons tous comme des manches, soit nous sommes dans un sacré pétrin.
Daniel hocha la tête.
- Il y a des armes et des équipements d’origine inconnue dans ses caisses.
Sam tiqua :
- D’origine alien ?
- J’en ais bien peur. Qu’avez-vous trouvé de votre coté ?
Cameron leva les yeux au ciel :
- Un message qui disait : « Les matériaux périgourdin » « Danger de mort » « Murasama »
Daniel fronça les sourcils :
- Je connais cette légende ! Tout d’abord il faut savoir que les samouraïs, armés du sabre japonais sont les guerriers nobles du Japon médiéval soit l’équivalent de nos chevaliers. Ils furent d'abord des administrateurs provinciaux agissant pour les propriétaires fonciers …
- Daniel, s’énerva Cameron alors qu’une balle venait de siffler à son oreille, c’est pas le moment de nous faire un cours ! Abrégez !
- Murasama est un forgeron très connu et très talentueux du XVème siècle Japonais. Bien que ses lames soient parfaitement forgées et terriblement efficaces, il est dit qu’elles se sont imprégnées d’une magie néfaste due à sa nature relativement agressive. On parle même de sabres maléfiques, tant l’aura s’en dégageant est négative, poussant son utilisateur à des luttes sanglantes et parfois même le blessant gravement lui-même.
- Donc le sabre qui a été volé …
- A un rapport direct avec le chef d’entreprise en costume, qui nous canarde en ce moment. Il doit agir sur lui d’une façon ou d’une autre.
Daniel décida de passer à l’action. Il se glissa entre les caisses à sa droite.
- Que faites vous Daniel ?
- Continuez à riposter ! J’ai un plan ! Souhaitez moi bonne chance ! Sur ce il disparut.
- Il va se faire tuer ! Couvrez le !
Un tonnerre de coup de feus retentit dans la salle. L’homme semblait absorber les impacts. Rien n’y faisait.
Sam dégoupilla une grenade. Cameron hocha la tête. Elle la lança vers le surhomme. Une explosion retentit dans l’entrepôt, soulevant un nuage de poussière impressionnant. L’homme avait arrêté de tirer. SG-1 était aux aguets. Lorsque le nuage se dissipa … il avait disparu. Pulvérisé ?
- Je crois qu’on lui a bien botté les fesses à notre ami. Daniel vous pouvez sortir …
Un rire sonore éclata derrière eux. Ils se retournèrent et tombèrent nez à nez avec leur ennemi. Seul son costume semblait avoir connu de meilleurs jours. Lui était intact.
- Dites bonjour à Paul quand vous le verrez …
C’était la fin pour SG-1 …
Un bruit de métal… un mouvement brusque telle une zébrure … le regard de l’homme se fit vide tout d’un coup, puis sa tête partit en arrière et tomba par terre, alors que son corps était toujours debout. Lorsqu’il s’affaissa à son tour, SG-1 découvrit étonné, Daniel un sabre à la main.
- Je m’attendais à recevoir une décharge énergétique contenant l’expérience de mon ennemi. Je dois dire que je suis déçu sur ce coup là …
Sam, et Cameron éclatèrent de rire. Seul Teal’c boudait. Il n’avait rien compris du tout sur ce que venait de dire Daniel … Mais une chose était sur : ils venaient de tomber sur une nouvelle sorte d’ennemis …

*********


Et vous, fidèle lecteur lambda, très cher à mon cœur ? Contrairement à Teal’c, avez-vous compris ?
Si c’est le cas, envoyez moi un mp avec …
Non, laissez tomber ! Je suis juste un peu fatigué d’avoir écrit cette fic en deux heures et … je crois que je vais conclure :


FIN


Ah et puis oui, j’avais oublié. Ce nouveau méchant, très étrange vous en conviendrez, sera développé plus en profondeur dans ma prochaine fic Wink
Je n’ai pas développé plus que ça pour garder du suspense Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stargate-worldofart.actifforum.com
enfanteuse
Colonel
Colonel
avatar

Féminin Nombre de messages : 1031
Age : 45
Localisation : val d oise
Emploi : sage-femme
Loisirs : lecture
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Le mystérieux sabre   Dim 2 Sep - 15:54

tien tien, tu te mets aussi à incérer des références aux fims toi! ben où allons nous... j'imagine parfaitement bien daniel ou Cameron se battant en jupette sur la lande ecossaise! :coucou3: ange
Jète un oeil sur le milieu de la fic où il y a pas mal de faute d'orthographe et majuscules oubliées, sinon le reste est nickel, comme d'hab.
Une histoire bien écrite, bien mené mais qui laisse finalement plus de questions que ne donne de réponses. cela présage une fic en devenir sympathique.

Et comme quoi finalement on écrit pas si mal sous la pression du temps ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
B.Carter
Général de secteur
Général de secteur
avatar

Féminin Nombre de messages : 4019
Age : 28
Localisation : Bruxelles
Emploi : Squatter les bancs de l'école ^^
Loisirs : L'airsoft, Stargate ,la lecture, l'escalade ,...
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Le mystérieux sabre   Dim 2 Sep - 18:10

chais pas mais la fic me laisse une grosse impression de rapidité. en un claquement de doigt y a plein de truc qui arrivent à sg1.

et je trouve que tu a mit trop de séparations. ca casse un peu la lecture.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bcarter.skyblog.com
Michael Anderson
Général en chef
Général en chef
avatar

Masculin Nombre de messages : 5543
Age : 33
Localisation : Devant l'ordi ^^
Emploi : Etudiant
Loisirs : Lecture, Histoire, Stargate
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: Re: Le mystérieux sabre   Dim 2 Sep - 18:18

Oui, je sais, je ne suis pas un habitué des courtes fics ^^

J'ai fait de mon mieux pour pondre un passage avec un scénario qui tenait la route tout en étant assez court pour rentrer dans le cadre du concours.

Deux heures pour une fic c'est assez court.

Je la reprendrais peut être d'ici quelques temps, après le concours.

Quand aux séparations, elles ont pour but de ménager le suspens.

J'espère que c'est ce qu'on ressent en lisant la fic.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stargate-worldofart.actifforum.com
B.Carter
Général de secteur
Général de secteur
avatar

Féminin Nombre de messages : 4019
Age : 28
Localisation : Bruxelles
Emploi : Squatter les bancs de l'école ^^
Loisirs : L'airsoft, Stargate ,la lecture, l'escalade ,...
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Le mystérieux sabre   Dim 2 Sep - 18:24

a certains moment on ressent un peu le suspence mais à d'autre ca casse totalement

par ex :

Citation :
Daniel et Teal’c observaient « les matériaux périgourdins », à l’affût dans la forêt en face de l’entrée.
Les caisses se déchargeaient toujours à un rythme impressionnant. Cela faisait une heure qu’ils observaient.
- Teal’c ?
- Oui, Daniel Jackson ?
- Non rien, c’était juste pour m’assurer si comme moi, vous ne commenciez pas à piquer du nez.
Un soulèvement de sourcil majeur fut la réponse du jaffa.
A ce moment là Vincent ferma l’entrepôt à l’aide d’un cadenas, puis partit avec son camion.
- J’y vais Teal’c ! C’est le moment de voir ce que contienne ces caisses. Couvre moi !


*******


Teal’c vit Daniel casser le cadenas, puis entrer dans l’entrepôt
Pendant ce temps là, il surveillait la route, pour être sur que Daniel ne soit pas surprit par le retour de quelqu’un … Un bruit dans les frondaisons épaisses de la forêt périgourdine. Teal’c se leva et se calla contre un arbre. Les bruits se rapprochaient de plus en plus. Tout d’un coup teal’c pivota, se jeta en avant, et saisit un des intrus par le coup.
- Teal’c c’est nous !
C’était la voix de Sam. Teal’c lâcha prise et laissa ainsi respirer le pauvre Cameron.
- Je suis touché par cette attention Teal’c, mais je vous demanderais la prochaine fois de garder ça pour les méchants, d’accord ? fit Mitchell tout en se massant le coup.
- Si vous aviez utilisé votre radio …
Plusieurs coups de feus retentirent. C’était facile de savoir d’où il venait.
Teal’c jura en jaffa :
- Daniel ! Il est dans l’entrepôt !

là on reste sur les meme perso ce qui ne crée par une ambiance suspence et casse un peu la lecture.

Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bcarter.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le mystérieux sabre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le mystérieux sabre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» rendez-vous mystérieux
» Nuage mystérieux , j'espère que tu as du courage ![Nuage Mystérieux mais sinon , libre ^^]
» Un personnage mystérieux
» Azäziel [Assassin]
» Miran le Mystérieux.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stargate World of Art :: Vos fanfictions :: Image Hosted by ImageShack.us-
Sauter vers: