ForumForum  PortailPortail  AccueilAccueil  GateNewsGateNews  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le retour d'un faux dieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
B.Carter
Général de secteur
Général de secteur
avatar

Féminin Nombre de messages : 4019
Age : 28
Localisation : Bruxelles
Emploi : Squatter les bancs de l'école ^^
Loisirs : L'airsoft, Stargate ,la lecture, l'escalade ,...
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Le retour d'un faux dieu   Lun 23 Juil - 13:16

Voila le début de ma fic pour le concours ^^ (et celle là je compte la finir Smile )



Le retour d’un faux dieu

La planète était complètement dévastée : les villes n’étaient plus que ruines et flammes, les cadavres jonchaient les rues. De l’ancien palais royal s’élevait une plainte. La plainte se transforma en rugissement lorsque l’homme qui gisait à terre, sous une pile de gravats, s’extirpa de sa position. Se relevant, il regarda le désastre autour de lui. D’hébété, son regard se transforma en rage. Ceux qui lui avait fait ça allait devoir payer ! C’est d’un pas décidé qu’il se mit en route vers le gigantesque anneau en métal qui se dressait sur le lointaine plaine de Kala’a.

La jeune servante ouvrit la porte et regarda si son maître montrait les signes d’un proche réveil. Le voyant remuer elle se précipita en cuisine pour ordonner que l’on confectionne le déjeuner. Après cela elle se faufila dans la penderie de la chambre de son maître et choisit les vêtements qu’il porterai aujourd’hui. Elle se décida pour une mini-jupe, un petit haut et le chapeau de plume que son maître affectionnait tant. L’entendant rugir, elle se hâta de lui apporter ses effets tandis que d’autre servantes entraient avec le repas.
Après son petit déjeuner, Lord Zipacna se dit qu’il irait bien faire un petit tour dans la forêt. Il aimait tant écouter les petits oiseaux chanter ! Sortant du palais, il enjoigna aux gardes de ne pas le suivre. Il n’avait pas besoin d’une escorte pour aller se promener. De toute manière qui oserait s’attaquer à un dieu ? Au gré de ses envies, il suivit les sentiers de la forêt. Il arriva dans une petite clairière. S’abreuvant au ruisseau, il décida de faire un petit somme. Bercé par le bruit de la petite cascade et par le chant des oiseaux, il s’assoupit rapidement. Il fut réveillé par le bruit d’une lance jaffa qui s’armait. Ouvrant les yeux, il vit un paysan qui braquait sa lance sous le nez. Celui-ci n’avait, manifestement, pas des intentions bienveillantes envers le dieu. Relevant sa capuche et laissant ainsi apparaître son visage, le paysan avança son pouce vers le gâchette de la lance.
-Non ! Ce n’est pas possible ! Tu es mort ! Tu n’as pas pu survivre aux bombardements s’écria Zipacna, terrorisé.
-Et pourtant j’ai survécu, répondit le paysan avec une voix qui faisait froid dans le dos. Maintenant tu vas payer le prix de ce que tu m’as fait.
-Nooooooooooooooooooooooon
Le cri de Zipacna se perdit dans la forêt et dans le bruit que fit la lance en lui explosant le visage.

Seth était heureux. Depuis des semaines la mousson avait fait son apparition sur Jek’ba. Seth adorait la mousson. Après tout n’était-il pas le dieu du tonnerre, des tempêtes et du temps nuageux ? De plus, lorsque la mousson apparaissait, tous ses sujets devenaient encore plus gentils et plus prévenants. Tous pensaient qu’ils avaient contrarié leur maître et que celui-ci les punissait en leur faisant tomber des torrents d’eau sur la tête. Les loyaux sujets du dieu Seth se terraient chez eux en attendant que la colère de leur dieu s’apaise.
Seth décida de descendre à la mine voire si les ouvriers produisait les quotas de naquahda nécessaire à la construction de son nouveau vaisseau. Bien à l’abri dans son palanquin, il réfléchissait à ses petits problèmes d’intendance. Depuis la mystérieuse mort de Zipacna, il était devenu un des goa’uld les plus forts. Bien sûr l’armée d’Apophis ou de Yu le dépassaient de loin mais la disparition de Zipacna avait été une aubaine.
Tout à ses pensées, il ne vit pas arriver les deux jaffas escortant un paysan miteux vers le palais. Il fut sortit de ses pensées par l’attaque surprise que les trois compères lancèrent. En moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire, ses cinq jaffas furent neutralisé et il fut placé sous la menace de deux lances. Rassuré par l’efficacité de son bouclier protecteur, Seth n’avait pas l’intention de se laisser faire. Du regard il chercha, en vain, des sujets qui pourraient l’aider. Malheureusement pour lui, ils étaient tous cloîtré chez eux à cause de la pluie. Le paysan s’approcha de lui jusqu'à en toucher son bouclier qui scintillait doucement. Mis ainsi nez à nez avec son agresseur, Seth le reconnu sans peine.
-Toi ! s’exclama-t-il. Je comprend maintenant comment Zipacna est mort. Que me veux-tu ?
-La même chose qu’à Zipacna et aux quatre autres. Ta mort !
Ne laissant pas le temps à Seth de répondre, le paysan sortit un long poignard de sa poche et tua Seth en le lui plongeant dans la gorge. Hé oui, le bouclier n’est pas efficace contre toutes les armes !

Les quatre vaisseaux s’approchaient du même point. Lorsqu’ils ne furent plus qu’à cent mille kilomètres les uns des autres, ils s’immobilisèrent. Des canaux de communication furent ouverts d’un vaisseau à l’autre. Le sommet pouvait commencer.

_________________


Dernière édition par le Lun 23 Juil - 17:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bcarter.skyblog.com
[SF]Oneil
Major
Major
avatar

Masculin Nombre de messages : 263
Age : 26
Localisation : Vedene
Emploi : Etudiant
Loisirs : Stargate, Natation ...
Date d'inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: Le retour d'un faux dieu   Lun 23 Juil - 13:35

Very Happy "Le cri de Zipacna se perdit dans la forêt et dans le bruit que fit la lance en lui explosant le visage" , le pauvre, c'est violent inv
J'adore l'image que tu a mis en haut, le dernier on dire qu'il a un bidon sur la tête ^^

:coucou3:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
B.Carter
Général de secteur
Général de secteur
avatar

Féminin Nombre de messages : 4019
Age : 28
Localisation : Bruxelles
Emploi : Squatter les bancs de l'école ^^
Loisirs : L'airsoft, Stargate ,la lecture, l'escalade ,...
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Le retour d'un faux dieu   Lun 23 Juil - 17:58

voila la suite.
faut que je me modère parce que là j'en suis déjà à 3 pages et un p'tit bout de la quatrième Neutral


Dans son vaisseau, Camulus ne se sentait guère à l’aise. Ce sommet lui donnait un étrange sentiment. Il avait l’impression que ses derniers jours approchaient à grand pas. Pourtant il n’y avait pas de quoi être inquiet : six de ses plus fidèles gardes l’entouraient et il y en avait encore autant à l’extérieur de la salle de contrôle. Chassant ses sombres pensées, il se concentra sur ce que disait Cronos.
-…et les jaffas qui ont trouvé le corps de Seth n’on trouvé aucun indice qui permettrait de deviner de qui il s’agit, disait justement celui-ci.
-Je suis sûr que c’est un ashrak d’Heru’ur, dit rageusement Apophis. Il veut me tuer !
-Mais pourquoi s’attaquer à Zipacna et à Seth si c’est vous qui êtes visé ? demanda Osiris
-Je ne sais pas, mais je suis sûr que c’est moi qui est visé, asséna Apophis.
-Cela n’a aucun sens, lui répondit la déesse.
-Moi je dis que c’est un ennemi que Zipacna et Seth avaient en commun qui a crée leur perte, énonça calmement Camulus.
-Anubis ? demanda Cronos
-Ce n’est pas possible, lui répondit Osiris en levant les yeux au ciel. Zipacna servait Anubis mais pas Seth. Pourquoi tuer un de ses plus loyaux sujet ?
-C’est Thot, s’exclama Apophis. Il est tout le temps dans l’ombre à comploter contre nous. Il ne supporte pas d’être seulement un Goa’uld mineur. Il veut prendre plus d’ampleur.
-Tout ça ne sont que des fadaises ! s’exclama Camulus. Je suis sur que cet assassin s’en prendrait à tous les Goa’ulds, mineurs ou pas. Il veut devenir le dieu suprême de la galaxie.
-Ça aussi ce sont des fadaises mon très cher Camulus, lui répondit goguenard Cronos. Ce tueur est au service de quelqu’un, j’en suis persuadé.
-Et de qui alors ? demanda Apophis ?
-Je l’ignore, avoua à regret Cronos. Mais j’ose espérer qu’il n’appartient pas à un d’entre nous !
-Il ne m’appartient pas, s’empressa de dire Osiris.
-Ni à moi, dit Apophis
-Camulus ? questionna Cronos

N’obtenant pas de réponse, chacun des dieux se tourna vers la partie de l’écran ou se trouvait Camulus en attendant une réponse. Un même sentiment de dégoût et d’horreur leur vint à la bouche. Camulus gisait sur son siège, un trou à la place du cœur. Autour de son trône, on pouvait voir les corps de cinq jaffas. Soudain, sortant de l’ombre, un paysan apparu à l’écran. Son visage, recouvert d’une large capuche, était méconnaissable. Il regarda chacun des faux dieux dans les yeux et leur montra le poignard taché de sang qu’il tenait en mains. On aurait dit qu’il lançait un défi aux trois dieux. D’un seul coup la communication avec le vaisseau de Camulus se coupa et Cronos sentit son vaisseau se mettre à trembler.
-Monseigneur, nous sommes attaqués par le vaisseau de Camulus, lui annonça un jaffa.
-Levez les boucliers et ripostez ! ordonna immédiatement Cronos.
Immédiatement le vaisseau de Cronos lança toute sa puissance de feu sur le vaisseau de Camulus. Osiris et Apophis réagirent de la même manière. Lorsqu’il s’agit d’éliminer un ennemi commun, les goa’ulds sont capables de se serrer les coudes. Le combat fut très bref. N’ayant aucune chance contre trois vaisseaux, le vaisseau de Camulus prit la fuite en partant en hyperespace. Mais à peine y faisait-il son entrée qu’il explosa. La coque n’avait pas résisté au changement.

A la vue de l’explosion qui illumina l’espace environnant les trois survivants poussèrent tous un soupir de soulagement. Rapidement remit de leur émotion ils décidèrent, d’un commun accord, de lancer des recherches pour trouver à qui cet ashrak appartenait. Son maître allait de voir payer la frayeur que son tueur avait fait aux trois dieux !


Bien des mois plus tard…

Voilà qu’arrivait son moment préféré de la journée. Ses milliers de sujets venait s’agenouiller à ses pieds et chanter ses louanges. Il adorait ça ! Toutes ces voix qui s’élevaient en même temps en lui chantait un doux murmure. Un délice pour les oreilles. Tout occupé à jouir de ses instants de gloire, Cronos ne vit pas l’ombre s’approcher de son trône. Il ne vit pas non plus le bras prolonger du poignard qui plongea dans sa nuque mais il le sentit. Avec des hoquets de souffrance, il se retourna pour voir son agresseur. Lorsqu’il vit le même paysan qu’au sommet avec le même couteau ensanglanté à la main il n’en cru pas ses yeux. Lorsqu’il vit quel était le visage se cachant sous la capuche, il cru rêver. Ce n’était pas possible ! Cet homme était mort bien des mois auparavant dans le bombardement intensif de sa planète. Basculant en arrière, Cronos tomba de son trône et se retrouva parmi la foule, tout à coup silencieuse, de ses sujets qui le regarda se vider de son sang. Un faux dieu de plus venait de mourir.

Se faufilant parmi la foule en liesse, le paysan savourait cet instant. Une étape de plus de sa vendetta avait eut lieu aujourd’hui. Il ne lui en restait plus que deux. Seulement deux étapes et sa vengeance serait assouvie ! Mais ces deux dernières étapes allaient être plus coriace. Ses deux cibles étaient, en général, plus protégée que les quatre premières. Qu’a cela tienne ! Il irait jusqu’au bout. Pour l’honneur !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bcarter.skyblog.com
Michael Anderson
Général en chef
Général en chef
avatar

Masculin Nombre de messages : 5543
Age : 33
Localisation : Devant l'ordi ^^
Emploi : Etudiant
Loisirs : Lecture, Histoire, Stargate
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: Re: Le retour d'un faux dieu   Mar 24 Juil - 12:45

Un très bon début ! Tu mets la barre haute !
Mais je n'ai pas dit mon dernier mot ! ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stargate-worldofart.actifforum.com
B.Carter
Général de secteur
Général de secteur
avatar

Féminin Nombre de messages : 4019
Age : 28
Localisation : Bruxelles
Emploi : Squatter les bancs de l'école ^^
Loisirs : L'airsoft, Stargate ,la lecture, l'escalade ,...
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Le retour d'un faux dieu   Mar 24 Juil - 14:36

et voila la dernière partie ^^


Avançant au milieu de leur garde respective, les deux Goau’lds jetaient des regards suspicieux autour d’eux. Depuis la mort de Cronos ils étaient devenus encore plus paranoïaque qu’avant. Ils avaient tout les deux doublés leur garde personnelle. Ils s’étaient mis d’accord pour se rencontrer à nouveau, mais cette fois ci vraiment personne ne pouvait savoir ou ils allaient se rencontrer. Aucun mot sur cette rencontre n’avait été dit aux jaffas. Les jaffas d’Apophis avaient donc été très surpris de voir débarquer sur leur planète les jaffas d’Osiris. Jusqu'à présent, aucun conflit n’était à dénombrer.
Entrant dans la salle qu’Apophis avait réservé pour cette entrevue, les deux Goa’ulds se séparèrent de leur garde rapprochée respective. Personne ne pouvait être tenu informé de ce qui allait se passer dans cette pièce ! S’il n’y avait pas de jaffas pour écouter, le mystérieux tueur ne pouvait pas être informé des plans qui allait être dressé contre lui.

Le jaffa d’Osiris était nerveux. Il n’aimait pas se retrouver encerclé de jaffas. Et encore moins quand ceux-ci appartenaient à Apophis ! Cette réunion secrète ne lui disait rien de bon. Lançant un regard à la ronde, il vit qu’un paysan s’avançait, un plateau dans les bras. Des victuailles en tous genres était disposées dessus. Lorsque le paysan lui demanda si il pouvait entrer dans la pièce, il fut perplexe. Il avait reçu pour ordre de ne laisser entrer personne durant la réunion. Mais si son maître risquait de ressentir la faim parce que, lui simple jaffa, n’avait pas laissé entrer ce paysan, il risquait gros ! Jetant un regard aux autre jaffas, il vit que ceux d’Apophis rigolaient, comme si ceux-ci se doutaient du combat intérieur du pauvre jaffa. Voyant que personne ne lui venait en aide, il décida de laisser entrer le paysan. Mais avant de le laisser passer, il le fouilla. Il ne voulait pas qu’on lui reproche d’être négligent ! La fouille ne donna rien et le paysan entra dans la salle de réunion. Le jaffa ne pensa pas une seule seconde que le couteau, futur instrument du meurtre, était collé sous le plateau.

Apophis et Osiris furent légèrement irrités en voyant entrer le paysan mais lorsqu’ils virent le plateau chargé de bonne nourriture, ils ravalèrent leur rage. Continuant de deviser tout en se restaurant, ils ne virent pas que le paysan ne sortait pas et verrouillait la porte de la pièce. Ils ne réalisèrent la présence du paysan que lorsque celui-ci renversa le plateau de nourriture et se saisit du couteau qui se trouvait en dessous. En un éclair, les deux dieux réalisèrent que quelque chose allait mal tourner. Tous deux branchèrent leurs boucliers et appelèrent leurs jaffas. Sous le regard hilare du paysan, les jaffas essayèrent de forcer la porte. Se tournant vers les deux grands maîtres, le paysan décida d’en finir de suite.

- Qui es-tu ? hurla presque Apophis
- Comment oses-tu nous défier, nous, les dieux ? gronda Osiris
- Je suis celui dont vous avez essayer de vous débarrasser il y a plusieurs mois. Le ton du paysan était calme. On aurait dit qu’il demandait une tasse de thé.
- Tu es celui qui a tué Zipacna, Seth, Camulus et Cronos ? l’étonnement des deux grand maîtres augmentait au fur et à mesure de la conversation
- Mais le vaisseau a explosé ! s’écria Apophis. Personne ne peut résister à l’explosion d’un vaisseau mère. Même pas nous .
- Le vaisseau de Camulus n’a pas explosé, lui répondit tranquillement le paysan.
- Mais ?! Nous avons tous vu l’explosion lors de l’entrée en hyperespace.
- Il y a une nuance à faire, répondit le paysan. Le vaisseau n’a pas explosé. Ce qui a explosé ce sont tout les chasseurs du vaisseau. Lors de l’entrée en hyperespace, j’ai ordonné leur largage car je savait bien qu’il allait exploser et que donc vous croiriez tous à ma mort. Me croyant mort, vous alliez relâcher votre vigilance et donc me faciliter la tache. Là ou vous avez eu de la chance, c’est que l’atterrissage ne s’est pas très bien passé. Je fus blessé et dus attendre des mois avant de pouvoir continuer mon œuvre.

Sentant que leur fin approchait, les deux Goa’ulds essayèrent de supprimer leur agresseur. Apophis lança un de ses rayons mortels sur le paysan. A son grand étonnement, le rayon se heurta à un bouclier personnel. Osiris, elle, lui tira dessus avec son arme à laser qu’elle cachait dans sa main. Son action eut le même résultat que celle d’Apophis. Un instant cloué sur place d’étonnement, les deux dieux voulurent se précipiter vers la porte, toujours bloquée. Le paysan, lui, ne perdit pas son temps. Son couteau vola à travers la pièce et alla se ficher dans le dos d’Apophis. Osiris se recula dans un coin de la pièce en espérant se mettre hors d’atteinte pendant que le paysan avançait tranquillement vers Apophis. Arrivé à destination, le paysan attrapa le couteau et le tourna dans la plaie béante du dos d’Apophis. Après ça, il le retira de la plaie et le replanta directement à un autre endroit du dos d’Apophis. Recommençant son geste plusieurs fois, le paysan attendit qu’Apophis eut son dernier râle pour se diriger vers Osiris qui tremblait dans son coin.
La déesse n’en croyait pas ses yeux ! Comment pouvait-on s’acharner comme ça sur quelqu’un ? Voyant le paysan s’avancer vers elle, elle chercha un échappatoire mais n’en trouva aucun. Son corps ne cessait de trembler. Pour la première fois de sa vie, elle connut la peur. La peur de mourir ! Lorsque qu’elle vit le couteau quitter la main du paysan et qu’elle le sentit se ficher dans sa poitrine elle fut, soudainement, sereine. Peut importait maintenant qu’elle meure ou non. Son nom continuerait d’exister à travers les siècles. Qu’elle ne soit plus là pour guider ses jaffas l’attristait un peu mais elle savait que ceux-ci la porteraient toujours dans leur cœur. Une seule chose la chagrinait un peu : Elle ne voulait pas mourir sans connaître le nom de ce paysan qui avait tué six grands maîtres. Un exploit ! Comme s’il avait deviné ses pensées, le paysan releva sa capuche. Un hoquet de surprise s’empara d’Osiris. Ainsi c’était lui la cause de tout ça. Il n’était donc pas mort lors du bombardement de sa planète ! Elle sentit ses forces l’abandonner et elle glissa à terre. Avant de mourir, elle ne prononça qu’un seul mot. Un prénom :

- Ba’al.

Fin


dites moi ce que je pourrais améliorer, changer,...

_________________


Dernière édition par le Mar 24 Juil - 14:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bcarter.skyblog.com
Michael Anderson
Général en chef
Général en chef
avatar

Masculin Nombre de messages : 5543
Age : 33
Localisation : Devant l'ordi ^^
Emploi : Etudiant
Loisirs : Lecture, Histoire, Stargate
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: Re: Le retour d'un faux dieu   Mar 24 Juil - 14:48

J'ai juste vu une faute de conjugaison :
Citation :
les deux Goau’lds jetait

Sinon une très bonne fin, à l'image de la fic. Cela va être dur de faire mieux !

_________________


Dernière édition par le Sam 22 Déc - 1:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stargate-worldofart.actifforum.com
B.Carter
Général de secteur
Général de secteur
avatar

Féminin Nombre de messages : 4019
Age : 28
Localisation : Bruxelles
Emploi : Squatter les bancs de l'école ^^
Loisirs : L'airsoft, Stargate ,la lecture, l'escalade ,...
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Le retour d'un faux dieu   Mar 24 Juil - 14:52

corrigé ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bcarter.skyblog.com
enfanteuse
Colonel
Colonel
avatar

Féminin Nombre de messages : 1031
Age : 45
Localisation : val d oise
Emploi : sage-femme
Loisirs : lecture
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Le retour d'un faux dieu   Sam 1 Sep - 23:12

héhé enfin une fic de terminé! Et elle doit faire un chouille plus que cinq pages non? Qu'importe elle est très sympa à lire. par contre elle est un tantinet répétitive tu pourrais améliorer cela en changeant par exemple l'image de l'assasin. Il pourrait se présenter deguisé en gaïcha, en jaffa etc... pas forcement en paysan. Idem quand....mais on te croyais mort dans l'explosion de ta planète?! tu pourrais parfois mettre des truc du style: moi qui te croyais en train de rotir en enfer etc... tu vois ce que je veux dire,
en tout cas c'est très sympa à lire, bravo!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
B.Carter
Général de secteur
Général de secteur
avatar

Féminin Nombre de messages : 4019
Age : 28
Localisation : Bruxelles
Emploi : Squatter les bancs de l'école ^^
Loisirs : L'airsoft, Stargate ,la lecture, l'escalade ,...
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Le retour d'un faux dieu   Dim 2 Sep - 10:23

elle fait tout pile 5 pages ^^

merci pour les conseils Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bcarter.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le retour d'un faux dieu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le retour d'un faux dieu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Orques du nord, la chute du faux dieu. [PV : Drogo ; Melpo ; Daisho]
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Haiti : Faux coupons, un site du PAM fermé à Pétionville
» Ici, blague de Chuck Norris, ou plutot de DIEU!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stargate World of Art :: Vos fanfictions :: Image Hosted by ImageShack.us-
Sauter vers: