ForumForum  PortailPortail  AccueilAccueil  GateNewsGateNews  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 In Tenebris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anubis_31
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 598
Age : 32
Localisation : Toulouse
Emploi : Etudiant
Loisirs : Un peu tout
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: In Tenebris   Lun 11 Juin - 15:00

Voici ma toute première fic écrite il y a 3 ans. Le style est sommaire et je n'ai fait que corriger les fautes d'orthographes pour ne pas dénaturer et changer le sens premier de ma pensée du départ.

Bonne lecture.

IN TENEBRIS- Chapitre 1

Son regard se perdait sur la planète vers laquelle il allait mourir, lui, le plus puissant des puissants.. le Dieu des dieux.
Il ne pouvait s'empêcher d'hurler :
- Je suis un dieu.
Et il le croyait.
Les centaines d’araignées de métal tentaient de l'atteindre....
Il suait, il ne voulait pas revivre encore une fois la mort matérielle d'un corps, sa propre mort. Mais il savait aussi que le champs d'énergie l'entourant ne le protégerait pas lors de l'impact final Que pouvait-il faire ??
- Les chasseurs, pensa t-il. Non, s'il désactivais son unique moyen de protection, ces satanées bestioles venus d'il ne sais où le tueraient probablement.
Soudain, il tiqua.
- Jaffa, kree...kree !!!! Naturellement ses ordres résonnèrent dans le chaos de son vaisseau sans atteindre qui que ce soit.. Mais il était décidé à ne pas mourir, il tenterait sa chance.
Le ha'tak n'était maintenant plus qu'une boule de feu entrant dans l'atmosphère de Pétra'k, son dernier bastion.
Il tombait...
Il passa à l'acte, s'il ne tentait rien il mourrait de toute façon..
Le bouclier d'énergie se dissipa, les araignées le prirent d’assaut mais avec sa main gauche, il put se dégager afin d'activer le rayon destructeur.
Quelle surprise eut-il quand elles furent violemment projetées !! Elles n'étaient même pas égratignées. Cependant, la voie était libre. C'était le moment ou jamais.
Il actionnait le rayon a tout va. Quant il eut atteint le second étage, il s'arrêta. Le couloir grouillait des ses parasites. Le seul moyen serait de...
Il ouvrit le sas a sa gauche. La salle des anneaux. Elle était vierge de tout réplicateurs. Il les actionna. Au quatrième étage, l'invasion était moindre.
Crac, pang... Le fuselage et la coque se désintégrait petit à petit. Il fallait faire vite.
Il atteignit la soute et grimpa dans un chasseur, qui se referma dans un mouvement vertical vers le haut.
Ouf. Oui, il était sauf, pour le moment. Mais le sas de sortie ne voulait pas s'ouvrir... Il fit feu.. Ca y est, enfin...
Clic, clic, clic.. Ce bruit résonna dans ses oreilles comme un bourdonnement familier. Il n'avait pas échapper à toutes ses satanées bestioles. Il devait activer son bouclier.. Oui mais qui piloterait le chasseur ??? Il propulsa l'engin hors du vaisseau et arma son champs d'énergie.

Les deux vaisseaux filèrent vers la surface de la planète.
Le gros explosa sur un complexe goa'uld, le second dans un lac, a quelques kilomètres de là....







Deux ans ont passe depuis la mort d'Apophis. O'Neill n'y pensait même plus. Après tout, il y était habitue. Il ne comptait même plus le nombre de goa'uld qu'ils avaient tué, lui et son équipe.... Bah, les serpents s'étaient pas trop son truc.
Au mess, Teal'c s'affaitait devant ses habituels "plateaux hors - normes" comme les appelaient le colonel.
Daniel, lui lisait inconfortablement assis une traduction des anciens, un café à la main.
Felger ne s'était toujours pas remis de son chef-d'oeuvre, le Vengeur.
Il ne faisait qu'en parler, surtout à Sam.
- Mais... mais.. mais...
- Du calme Felger, du calme, c'est fini maintenant d'accord ??? Prenez.. hum je sais pas moi, un peu de repos ????
- Ou.. ou.. oui oui !!!
Exaspérée, elle tourna court a la conversation et lui tapota l'épaule. Elle rejoignait ses trois collègues...
- Carter, fit le colonel, je croyait vous avoir demande de prendre un peu de "vacances" non ????
- C'est que, mon colonel, la Zone 51 a besoin de moi il ont réussi a..
- HA..HA.. Ne gaspillez plus de salives pour vos balivernes, sinon je vous prive d'une magnifique après-midi pêche samedi prochain.
Teal'c tiqua. Daniel leva son nez de son livre et Sam resta plantait devant eux comme un piquet..
- Ha.. Ha bon ?? fit Daniel, comme sonnait par un zat..
- Oui, c'est mon anniversaire donc zou.. Tout le monde dans le Minessota pour une partie de pêche d'ENFER !!!
Teal'c sentait un profond malaise en lui, il sentait le danger. Il rétorqua.
- Je suis attristé de vous annoncer que samedi je doit visiter quelques appartements en ville O'neill...
Sur ce, le jaffa se leva, laissant son "casse croûte" à moitié dévoré...
- J'ai la vague impression que Teal'c n'est pas très... comment dire.. emballé ????
Le colonel, étonne répondit :
- Depuis quand visite-il des apparte...

L'alarme de la base s'activa brusquement dans tout le complexe de Cheyenne Mountain.
- Arrivée imprévue par la porte des eéoiles !
Au centre de commande, Hammond attendait un signe...
- C'est Brat'ac Monsieur !!!
- Ouvrez l'Iris !!
- Ha, de la visite, fit O'Neill.

Le guerrier traversa la porte couvert de blessures, supportant un nouveau disciple. Il tomba a genoux.
Teal'c courut a sa rencontre.
- Qu'est-il arrive, cria le jaffa.
L'homme reprit son souffle et se releva aide par son ami de toujours , déglutit avant de prononcer
- C'est Apophis...!!!
La pièce se figea, comme si on apprenez que le diable en personne était revenu a la vie. Seule, l'alarme résonnait dans la base. Pas un mot ne fut prononce après cela.
O'Neill prit la parole :
- Ca commence a devenir agaçant !!! Un à la fois, chacun son tour.. Il aura qu'a revenir plus tard, pour le moment on est déjà occupe par cet espèce de...... enfin bon, vous m'avez saisit...
Daniel ne croyait pas ses oreilles...


La carcasse incandescente fumait encore au milieu du lac. Des débris dérivaient ça et là. Des cornes jaffas sonnaient dans la vallée se rapprochant du lieu du crash.
Le chaos avait atteint la ville goa'uld après que le Hat'ak se soit écrasé.
Quoi de plus naturel, c'est dans la nature de l'homme, d'ou qu'il soit.
Un corps flottait sur le lac, mais il était en vie, encore.
Apophis était vivant.. Son bouclier l'avait protégeait, juste ce qu'il fallait.
Malgré tout, il était faible, il respirait mal. Il haleta avant de perdre connaissance.
Maintenant, il rêvait mais il ne savait pas depuis combien de temps. S'en rendait-il compte ???
Il avait chaud, très chaud, la lumière l'aveuglait, cela lui rappelait..
Il fit volte-face. Le soleil brillait dans le ciel. il était en Egypte devant la Grande Pyramide. Il était vêtu comme un roi, un pharaon... Il portait la couronne de la haute et basse Egypte, surmontée de 2 serpents. De plus, sa robe scintillait sous l'astre brûlant. Ses yeux se fixèrent sur l'imposante bâtisse qui se dressait face a lui, il l'a contempla, il esquissa un sourire. Soudain, dans l'ombre de l'entrée du sanctuaire, il remarqua une silhouette se rapprochant de lui.
Elle était vêtue d'une simple toge et d'une capuche lui cachant son visage. Il retira la capuche.
Apophis se rétracta et cria :
- Klor'el ?? Mon fils s'est toi ??
Le jeune homme s'avançait devant le dieu en souriant.
- Kree Klor'el !! Je te croyais mort !
- Regardes mieux Apophis !! Ou vois tu Klor'el ?? Je ne suis plus ce parasite.
- Solv'a, toi aussi tu me trahies ??
Le jeune homme leva les bras vers le ciel, le désert se transforma en un puit sans fond et la pyramide s'effaça pour ne laisse paraître qu'un champs de ruine.
- Alors, tu es mourrant hein ??? Toi, le Dieu tout puissant !!! Ou es ta puissance dont tu es si fier maintenant ??? Tu n'es plus rien et moi je suis un Dieu, un Etre superieur.
Pour la deuxième fois de sa vie, il eut peur. Il balbutia :
- Ou suis-je ?? Ou m'as tu emmené ???
- A quelques pas de la résurrection, de l'Ascension. Mais ne t'y trompe pas, tu ne traverseras jamais la lumière.. Tu vas périr comme tout les gens d'Abydos..
- Mais de quoi parle tu ???
A ces mots, l'étranger disparu. La visage du Dieu se figea sur la nouvelle entité devant lui.
Non !!! Ce n'est pas possible !!!
- Tu... tu es mort.. chacal, je t'es tue...
- A genou, devant ton dieu, dit le nouvel être venu de nulle part.
- NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO..
Il tressaillit. Il se réveilla sur une table. Il était entourait de toutes sortes de matériels de laboratoire.. Un homme s'approcha d'Apophis :
- Maître Anubis, notre hôte est réveillé.
- Bien, détache-le.

_________________
Le jeu est terminé !

Prométhée FOREVER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anubis_31
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 598
Age : 32
Localisation : Toulouse
Emploi : Etudiant
Loisirs : Un peu tout
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: In Tenebris   Mar 12 Juin - 14:36

Il ne savait s'il rêvait encore ou s'il était mort...
La seule chose qu'il savait, c'était qu'il avait faim, pas une faim de nourriture non, pas cette faim la, une faim matérielle, non humaine.
- Tu t'es finalement réveille, après deux ans, dit Anubis
- Kree kell ! Quel chien es-tu pour me cacher ton visage ?
- Un chien ?! Haha, non pas un chien, un chacal, rétorqua son vis à vis. Quelle ironie cher Apophis, tu a voulu me tuer.. Et maintenant, c'est moi qui te ressuscites. Aussi, tu me servira !!
- Jamais chacal puant !
- Ga‘ala, lances le programme Apophis.
Sa tête se mis à tourner, il ne contrôlait plus son corps, comme quant un parasite goa'uld contrôle son hôte.
Des guerriers d'Anubis entrèrent dans la salle et firent feu sur Apophis. il reçut de plein fouet les décharges mortelles des bâtons goa'uld. Des milliers de petites pièces métalliques tombèrent sur le sol avant de reprendre leur places sur le corps du ressuscité.
Que lui avait il fait ?
La victoire était proche pour Anubis. Il avait changer et à jamais la balance de forces entre lui, les Grands Maîtres et la Tau'ri.


Bra'tac et Ake'k reposaient a l'infirmerie où Janet Frasier et ses assistants s'affairaient.
- Alors en plus maintenant, en plus des supers soldats, on a un "super goa'uld" ?
- C'est bien plus grave que ça O'Neill, déclara le guerrier, je les vu moi même, il est recouvert de ces choses.. hum, réplicateurs...
- Vous voulez dire comme un bouclier ?? demanda Carter
Bra'tac hocha la tête.
Il reprit :
- Hammond du Taxas, vous devez nous aider Nous sommes en grand danger.
- Je voudrais bien Brat’ac mais comment ? Le Prométhée doit impérativement rester ici dans le cas où Anubis tenterait une attaque sur la Terre et je ne peux envoyer une équipe vers une mort certaine. De plus, les asgards ne répondent toujours pas à nos appels.. Nous sommes de plus en plus seul..
- Et les Tok'ra ? Si je pouvais contacter mon père...
- Heu moi j'ai des doutes, rétorqua O'Neill. Mais d'abord, ou est Apophis ?
Le guerrier semblait fouillait dans sa mémoire.
- Hum.... je n'en suis plus sur à présent. Je croit qu'il cherche désespérément son fils..
- Le Harsiesis ? coupa Carter
Encore une fois, Bra'tac acquissa d'un mouvement de la tête.
- Il est donc probable qu'il soit à Kheb dit Daniel, je suggère...
- Rien du tout répondit Hammond, sans plus de détails, je n'engage aucune équipe.
- Général, une communication ligne 3, coupa un officier.
Hammond décrocha. Il devint pâle, écouta encore pendant 2 longues minutes et conclut par un "bien monsieur le Président, je n'y manquerai pas".
Il soufla, déglutit et dit :
- Et nous avons un problème supplémentaire..
- Au point ou on en est, reprit O'Neill.
Je doit envisager un rendez-vous avec une équipe de télévision pour filmer le complexe... Je vous laisse 24 heures pour me donner un plan complet de mission et...
L'alarme de la base rétentit. Tous se précipitèrent dans la salle de commande.
O'Neill lui, pénétra dans la zone d'embarquement.
- IL n'y a pas de code d'identification, dit l'officier
- Restez en stand by.
Un hologramme s'afficha devant la porte. O'Neill reconnu immédiatement l'homme en face de lui :
- Que tu es mauvais perdant, combien de vies te reste-il ??
- Silence. Votre mort est proche. Je ne suis pas mort, je suis un dieu. Oui, un dieu immortel. Cependant, je vous laisse le choix de votre mort..
- A ben pour la réponse, je décide d'appeler un ami, répliqua O'neill
- Tais toi impie, vous serez tous châtiés !
- Quoi j'ai déjà utilisé ce joker ??? Non sans blague, arrêtez un peu ce manège et foutez le camp !
- Contemplez la colère des Dieux !!!
L'hologramme s'effaça.
- Ha, ce qu'il peut être rabas-joie. Il faut vraiment qu'il arrête ses blablas habituels.
- Hum, la menace est à vos portes maintenant, Hammond du Texas... Vous devez faire quelque chose.
- Général, sauf votre respect, demandons de l'aide aux Serrakins, ils pourront nous aider, du moins avec des vaisseaux, expliqua Sam.
- Bonne idée, contactez-les et voyez ce que vous pouvez en tirer. Disposez.. Ha au fait Major, le Sénat a adopte le projet 105, la construction a commencé, on vous attends a la zone 51...


- (langage intraduisible)
- (langage intraduisible)
Dans une galaxie pas très éloignée de la notre, des petits êtres gris analysaient.
- (langage intraduisible)
Thor et les siens avaient réussi à les piéger. Oui mais pour combien de temps encore ? Ils avaient change de planète et crée une nouvelle colonie. Mais maintenant le temps était compté.
Ils avaient reçu tous les messages terriens, mais ils ne pouvait quitter Ida, ils ne pouvaient les laisser s'échapper.
- Vous devez tenir bon, pensait Thor..
Leur soleil allait bientôt s'effondrer sous sa masse, pour créer un trou noir et avaler ces bestioles...
Un signal terriens bipa dans le Daniel Jackson :
- Ici le général Hammond, répondez..... Apophis est revenu, il est aidé par des réplicateurs, nous ne savons pas comment, répondez... Nous avons besoin de vous... Hammond, terminé.
Thor entendit l'appela l'aide mais ses ordres étaient stricts, il ne pouvait se résigner à abandonner son peuple...





Sg-15 venait de rentrer du site Alpha. il y avait de plus en plus de tensions entre les Tok'ra et les jaffas libres. Cependant, la nouvelle apportée par le major Burks et ses sous officiés avait calmé l'ambiance détestable.
Tous, sans exception, étaient unis, une fois de plus pour détruire la menace, mais savaient-ils que c'était la dernière ? Pour l'instant, les heures étaient comptées.

Apophis cherchait son fils biologique, le plus puissant des humain : le Harsiesis.
Il avait atteint Kheb et fouillait sans relâches comme s'il cherchait un des ces trésors les plus précieux de l'Univers !!!
Il devait obéir aux ordres de son nouveau maître, mais s'il trouvait l'enfant, il pourrait facilement le détruire et s'emparer de son pouvoir, c'est ce qu'il pensait.
Il repensait à Klor'el qu'il avait revu en songe, pourquoi lui avait-il dit qu'il était un dieu, qu'était-ce que cette Ascension ?
Mais pour l'heure, il devait se concentrer, re-serer son esprit sur Shifu, ce petit être aux pouvoirs d'un Dieu...

- Chevron 7, enclenche !
- Bonne chance Sg-1, au moindres problèmes, revenez immédiatement a la base, compris ?
- Vous nous connaissez, ricana O'Neill !
- c'est bien pour cela que je prends la peine de le dire !
- Allez les enfants on y va !
Sg-1 était précédé de Sg-4 et 6, suivi par Sg-14
A la sortie du vortex :
- Sg-14 avec nous. Vous autres, gardez la porte. Contact radio toutes les 30 minutes. A plus tard. Ha Hemmens, 100 dollars que vous serez assiéges, ricana le colonel.
- Pari tenu, mon colonel.
Les deux équipes se dirigèrent vers les talus..
- Sergent, je veux 10 doses de C4 à 20 mètres de la portes, tout les 2 mètres sur 100 mètres. Teal'c, où sont vos "tac"...machin ?
- Takunitagaminituron, lança le jaffa
- Vous vous êtes entrainé combien de temps avant de pouvoir le prononcer ? répondit O'Neill. Bref, posez m'en 3, ici, ici et la.
Il indiqua trois zones de la main
- En cas d'attaque surprise, on aura de quoi répondre, reprit O'Neill
- Ce n'est pas un peu trop ? demanda Daniel
- Daniel ???? mon petit Daniel, combien de fois est mort Apophis ?
- heu...3 je crois...
- Et, ce n'est pas un peu trop ? A votre goût ? répondit le colonel
- Pas faux... pas faux....
Teal'c esquissa un mouvement de sourcil, comme à son habitude.
La confrontation approchait.. La tension se lisait sur les visages de terriens.
Daniel interrompit un silence après 15 minutes de marche :
- Pourquoi le major n'est-il pas venu ? Il me semble qu'elle aurait pu nous être utile ?
- Ho, elle se rattrapera une prochaine.. sauvez la planète, c'est pas les occasions qui manques, répondit jack.
O'Neill stoppa la marche ; ferma son poing en l'air pour indiquer que le silence était ordonné. Il prit ses jumelles et constata 3 vaisseaux cargos près du temple à consonance tibétaine, déjà visité 3 ans plus tôt.
- Les enfants, on y est !!!



- Major, vos conclusions étaient justes. Le trans-phaseur inertiel est impécablement calibré !
- Oui, je me suis doute que je...
- Que vous étiez la meilleure, le plus brillante ??? interrompit une voix familière.
- Rodney !!! s'étonna Sam. Que me vaut le..... enfin, qu'est-ce que vous faite ici ???
- Et bien moi aussi je bosse sur ce bébé, enfin un bébé a 15 milliards de dollards qui n'est même pas fini à cause de l'absence de petit hommes gris !!!!
- McKay, les asgards sont injoignables pour le moment. donc il va falloir encore prendre patience !!!
- Mais le Sénat lui va le perdre...
- Et c'est la que je commence à regretter de ne pas être partis avec le colonel....
- Allons major, vous êtes avec moi, rien ne peut vous arriver !!
C'est bien ce qui m'effraie, je suis avec vous !!!
Des techniciens se dirigeaient vers Sam et Rodney avant que l'un d'entre eux prenne la parole :
- Madame, on vous attend sur le pont du Prométhée, soute 13
- Bon et bien mon cher Rodney.. on se voit... heu... enfin plus tard
Elle tourna les talons avant de dire :
- Et surtout, ne rentrez pas dans le vaisseau, la peinture est toute fraîche et il n'a pas encore de nom.. Je ne voudrais pas voler a bord d'un "McKay"
Elle se dirigea vers l'ascenseur et disparu derrière les 2 portes coulissantes.
- Cette femme est réellement folle de moi !!!!


Apophis cernait le temple avec quelques supers soldats.
- Ho, HO !
- Que veut dire ce Hoho ? répondit Daniel
- C'est juste une onomatopée pour dire qu'on est mal barré. Le temple est gardée par des... super vilains..... Daniel ? Rappelez moi pourquoi on est là ?
- Tuer Apophis ?
O'Neill, pour la première fois depuis deux heures n'était plus sur de son plan.
- Ok, on se déploie !
O'Neill avait donné ses ordres.
Les 2 équipes encerclèrent la bâtisse, caché dans la foret...
- 1, 2,...7..J'ai compte 7 supers soldats et toujours pas de traces d'Apophis annonça Jack par radio.
Soudain tout s'accéléra. Les kulls ouvrirent le feu sur les militaires
- Merde, comment nous ont-ils repéré ??cria O'Neill
Les armes modifiés par Carter et Selmak tiraient à tout va ; deux kulls furent tués. L'un d'entres eux fit feu sur Daniel resté à découvert. Touché à la jambe, il se laissa tomber sur le sol en hurlant de douleur. Jack se précipita sur lui:
- Tout va bien Daniel???
Il prit appuie sur Jack, fit trois pas et.....

_________________
Le jeu est terminé !

Prométhée FOREVER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anubis_31
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 598
Age : 32
Localisation : Toulouse
Emploi : Etudiant
Loisirs : Un peu tout
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: In Tenebris   Mer 13 Juin - 16:43

Un champs d'énergie leur barraient le passage. Ils étaient pris au piège.
Le sergent Braymon ordonna la retraite. jack et Daniel étaient perdu...
- Chiens, pensiez vous échapper a un dieu ? dit une voix sortant du temple.
C'était Apophis...
Seule sa tête était reconnaissable. Son corps, lui, était couvert de réplicateurs.
- Ho, on se met au look seventies je vois, dit O'Neill
- Tais toi ! et maintenant, tu es a ma merci. As tu décide la manière de ta mort ???
- Mon assurance vie ne me couvre pas ici, faudrait leur demander une clause de...
Apophis agita son bras. Jack s'arrêta de parler pour contempler la manoeuvre du Dieu. Le bras se changea en lame aiguisé et tranchante..
- JACK ? Qu'est ce qu'on fait.. on panique ? demanda Daniel
- Il faut juste gagner un peu de temps pour permettre à...
Des gerbes d’énergies jaillirent soudain du ciel, détruisant les vaisseaux cargos.
Apophis agitait son bras :
- Kulls Kree !!
Les 5 kulls tirèrent dans le ciel, en l'aveugle.
- Pile à l'heure dit O'Neill
Deux vaisseaux descendaient du ciel tirant leur munitions sur les aliens : le Serberus et..
- Quel est l'autre vaisseau jack ?
- Warrick, sacre farceur, tu as amené des copains, répondit O'Neill
Depuis le deuxième vaisseau, Jarlath jubilait en tirant des salves de missiles sur les kulls. Les 2 vaisseaux reprirent de l'altitude.
- Où est Teal'c, Jack, dit Daniel
Les 2 hommes firent volte-face et virent le jaffa courir frénétiquement vers le dieu, impressionné par l'attaque imprévue.
- Teal'c NON ! hurla le colonel
Apophis se retourna, stoppa net le jaffa d'un bras et planta l'autre qui avait pris la forme d'un crochet dans la poche symbiotique de Teal'c.

- Colonel, colonel, répondez !!! Un vaisseau vient de sortir de l'hyper-espace... c'est Anubis...
La phrase du major résonna par le récepteur radio comme un coup de poignard.
- Ho, ho, reprit jack.
Apophis fouillait la cavité biologique du jaffa mais n'y trouva qu'un vide...
- Sol'va.. tel tek na !!!
- Non Apophis, le règne des goa'uld est terminé.. La trétonine nous sauvera...
Dans un excès de rage, le dieu jeta violemment le jaffa dans la prison énergétique.
- Apophis, que fais-tu ici ? L'hologramme d'Anubis s'afficha.
- Maître, j'ai trouve Sg-1 sur cette planète et...
- Ce n'était pas ta mission, retrouve la immédiatement, retrouve Osiris !!! C'est un ordre.. Quand à vous, vous disparaîtrez en même temps que cette planète...
L'hologramme disparu.


************************

Anise marchait le long des couloir du vaisseau... Elle avait enfin pu s'infiltrer parmis l'ennemi. Elle attendait les ordres du nouveau Haut Conseil. Elle devait absolument récupérer les information sur Osiris..
Elle les aurait à n'importe quel prix, notamment celui de sa propre existence.
elle reconnu Kheb à travers les hublots de la soute.
Que pouvait bien faire Anubis sur Kheb...
Anise tiqua, prit le modulateur de fréquence dans sa poche avant de dire :
- Ici Anise, les Taur'i vont nous simplifier la tache. Arrêt de la mission.

Ils étaient désormais 3 dans leur prison, Teal'C, Daniel et O'Neill.
- Bon et maintenant, fit Jackson
- Anubis n'attaquera pas, répondit le jaffa.
- Ha non ? ironisa l'archéologue
- Non, Apophis est toujours sur cette planète et il n'a plus qu'une seule issue pour partir. Anubis ne détruira pas Apophis.
- Hum... la porte reprit Jack. c'est notre seul espoir à nous aussi. Ecoutez, nous pouvons faire d'une pierre deux coups. Apophis et Anubis.. en même temps !!!
- Jack ? demanda Daniel, déjà qu'un à la fois on a du mal...
Le colonel prit sa radio :
- Major, me recevez vous ?
- Roger, O'neill.
- Contactez Warrick et... son... enfin peu importe. A mon signal qu'ils fassent feu sans sommation quand nous serons près de la porte, reçu ?
- Colonel, je...
- C'est un ordre.

Apophis était perdu dans ses pensées. Où était son fils, où était Osiris ? Il reprit ses esprits avant de dire :
- Sales rats puants, je vais vous broyer comme de vulgaires insectes.
O'Neill devait gagner du temps...
- Nous savons où elle se cache !!!
- Ha bon ?, murmura Jackson
Daniel reçut un coup de coude.
- Apparemment oui, se résigna t-il à croire.
Apophis tiqua. Il marchait vers les 3 terriens.
- Quoi ?
- Oui, nous savons où elle se cache pour la bonne et simple raison qu'elle se cache sur Terre... tout comme ton fils..
- Ha bon ? reprit Daniel
Avant de recevoir un autre coup, il corrigea :
- heu... oui, les 2 sont sur Terre en ce moment.
- Parfait Daniel, vous êtes très crédible maintenant, lança Jack.
Le dieu s'arrêta net.
- Sors nous de là et nous te livrons les 2... sans autres conditions.

Dans le vaisseau en orbite, Anubis contemplait la scêne. Il enregistrait chaque parole : elle était sur Terre.

- Ramènes nous près de la porte. Nous contacterons la base et en échange tu nous laisses partir ok ? reprit le colonel.
Apophis ne savait que répondre. "Hum, de toute manière Anubis doit savoir maintenant, il doit me surveiller" pensa t-il. Il sera son poing comme pour cacher quelque chose.
- Bien, qu'il en soit ainsi !!


- Maître, croyez vous vraiment qu'elle soit sur Terre ??
- Hum, fit Anubis.
Lui non plus ne savait que faire : " tu n'est qu'un sous goa'uld, pensait Anubis, comment toi, un dieu, t'es tu fais renverser par de simples humains ??? Dois-je rattraper chacune de tes erreurs : les Tok'ra, les Furlings et maintenant les humains ? "
Il retourna sur son trône.. il posa ses bras sur les accoudoirs et dit :
- Contactes Tartarus. Que la flotte et les guerriers kulls soient près dans 3 jours. Nous allons aller la chercher et par la même occasion, détruire la Terre.
Le prima esquissa un sourire jubilatoire. Enfin, il allait avoir sa revanche sur ceux qu'ils l'avait ridiculise.
- Et au sujet d'Apophis ?? demanda t-il.
- Hum, peut être il vaudrait mieux attendre qu'il retrouve ce qu'il cherche, cela pourrait être intéressant.
Soudain, une pensée s'empara de lui.
- Tu vas prendre tout les kulls disponible. Des qu'un vortex avec la Terre sera établi avec la Terre, attaque-les et fais-les prisonniers. Cependant je me demande encore, pourquoi Apophis tient toujours à retrouver son fils. Il a été tué lors de l'attaque sur Abydos et...
Il s'arrêta de parler.
- Maître ?
- A moins que... non, c'est impossible. Il recherche un Harsiesis !
- Mais maître, c'est impossible.. c'est.. c'est interdit. même si le retrouvait, que compte t-il faire ?
Le dieu se leva et dit :
- Il cherche à me doubler.. Il cherche à reprendre le pouvoir en détruisant le système goa'uld. S'il retrouve l'Harsiesis, il gagnera.
- Mais, c'est impossible, vous êtes le plus...
- Si mes connaissances sont grandes, celles de cet enfant sont démesurées. S'il le trouve....


Les prisonniers et Apophis avaient maintenant quitte les alentours du temple. Ils étaient entré dans l'immense forêt vierge qui recouvrait la planète entière. Ils avaient déjà beaucoup marche.
O'Neill était anxieux. Certes, il avait gagne un peu de temps.
Il se décida a prendre la parole après un long moment de silence :
- Hum, au fait, pourquoi recherches tu Sci-fi ?
- Shifu, mon colonel, reprit Daniel
Le dieu ne savait pas s'il devait répondre :
- J'ai besoin de lui. il m'est inhérent maintenant.
- Ho je vois répondit-il l'instinct paternel revient au galop..
- Tais toi et avances, grogna Apophis.
- Une petite dernière pour la route... Pourquoi Anubis t'as t'il, heu, ressuscité ? Ho est par la même occasion, pourquoi Osiris a t-elle tant d'importance ? Je croyais qu'elle était à la solde de cet enfoiré ?
Apophis resta interloque au dernier mot de Jack.
- je ne suis pas ressuscité, je suis un dieu..
- Ben voyons, coupa O'Neill..
- Et désormais Anubis ne me contrôle plus... cela fait 30 minutes que je le leurre.
Il ouvra sa main et laissa tomber un petit appareil ressemblant a un oursin. Il l'écrasa.
- Je ne sais pas qui m'a tiré à la tête tout à l'heure.. mais un grand merci a lui.. Il m'a rendu un fier service.
- harggg, une sonde d'Anubis murmura Daniel entre ses dents.

Une heure plus tôt, un officier de Sg-14 avait tire sur Apophis : tête, abdomen, coeur.. Tout avait explose mais s'était reconstitue aussitôt.
Tout ? Non.... pas tout a fait...

Maintenant, ils approchaient de la porte.
- Chouette, marmonna O'Neill, que la fête commence.....




Ils étaient à 80 mètres de la porte environs. Jack, d'un invisible coup de main, enclencha sa radio et hurla :
- APOPHIS, ON ARRIVE PRES DE LA PORTE !
les 3 autres derrières lui furent interloques. Daniel intrigue :
- Pas la peine de crier comme ça ! On est juste derrière vous.
- OUI MAIS ON SAIS JAMAIS, JE PREFERE QUE L'ON ME COMPRENNE BIEN !
Jackson se nettoya les oreille comme si un cor de chasse avait sonné à quelques centimètres de lui. Puis, en baissant les yeux, il remarqua le petit manège de son supérieur. Il ne fallait pas alerter Apophis.
- ON Y EST PRESQUE !!
Ils grimpèrent une colline. En haut, ils avaient une vue imprenable sur la vallée, vierge de toute présence humaine. Le voie était dégagée.
- Avancez ordonna Apophis. Au moindre problème, vous mourrez !!
Ils dévalèrent la butte et étaient à 100 mètres de la porte.
O'Neill savait que ses renforts étaient à couvert... Tout aller sauter d'une seconde à l'autre. Dans quelques instants, les armes automatiques goa'uldes et les décharches de C4 allaient exploser.
" Il n'y a pas de nouvelles d'Anubis… Tant pis, au moins on aura Apophis hors jeu" pensa Jack.
Ils marchaient vers la porte lorsque le militaire cria à Daniel et Teal'C :
- Courrez !!!


Le signal était donné. Les 3 terriens échappèrent à la vigilence du goa'uld.
Les déchargent explosèrent ; les tacs tiraient sur Apophis.. Un énorme nuages de poussière cachait la scène aux humains. Pendant 3 longues minutes, Apophis fut invisible, indétectable... mort.
- Yahoo, crièrent les soldats en sortant de leurs cachettes.
- Cette fois-ci, il a bouffe sa ration d'explosion jusqu'a la fin des temps dit O'Neill avec une certaine confiance
Teal"C regardait toujours le lieu de l'assassinat :
- C'est bien trop facile ; O'Neill, je ne pense pas qu'il est était tué.
- Allons Teal'C ne soyez pas rabat-joie, maintenant, soufflez un bon coup, on rentre à la mais...
Derrière une bourrasque déferlant sur un amas de pierres et de poussières se trouvait Apophis... intact.
Il riait, il était fier. Le dieu avait prouvé, une fois encore, qu'il était immortel..
- Ha ha ha !! Imbéciles.
Ses yeux s'illuminèrent.
- Croyez vous réellement détruire un Dieu.
Il riait ; il se moquait d'eux, non, il les plaignait..
Ses mains se changèrent en lames...
- Feu !!! cria le colonel
Les quatre équipes ouvrirent le feu sur Apophis, Teal'C arma son zat.
Les P-90 vidèrent rapidement leurs chargeurs...
Des parties du corps d'Apophis tombaient sur le sol et reprenaient immédiatement leur place.
Il riait. "Pauvres fous" pensa t-il.
Soudain, il se retourna et avança vers O'Neill alors que les militaires l'avaient rapidement prit en tenailles
- Tu seras le premier dit-il a Jack
Teal'C leva son arme et appuya sans cesse sur la gâchette de son zat.
Apophis accusa les décharches électriques ; il était toujours débout. A chaque salve, il reculait mais reprenait son chemin... comme avec les replicateurs.
Il avançait. Il était a quelques mètres de O'Neill...

_________________
Le jeu est terminé !

Prométhée FOREVER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anubis_31
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 598
Age : 32
Localisation : Toulouse
Emploi : Etudiant
Loisirs : Un peu tout
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: In Tenebris   Ven 15 Juin - 17:57

Hammond était confortablement assis dans son fauteuil ; La base était calme, sereine. Il y avait, posé sur son bureau, des dossiers, des rapports.. de la paperasse, comme le disait Jack.
Il allait en prendre un quand...
- Arrivée imprévue par la porte des étoiles.
Il se dirigea aussitôt vers la salle de commandes.
- Un code ? demanda t-il
- Non Monsieur.
- Fermez l'Iris, reprit -il
Dix secondes après la fermeture de l'iris, un "pang" retentit.
- L'iris a capte quelque chose monsieur..
- Peut-on savoir quoi ?
- Non, mon Général.
A ces mots, la porte se désactiva.
- Peut être un faux numéro...
- Lieutenant, faites moi plaisir, arrêtez les cours de sarcasmes du colonel O'Neill s’il vous plais, dit le général en rigolant.
Le supérieur reprit le chemin de son bureau ; Le lieutenant intervint :
- Monsieur, monsieur.... l'iris.. je ne peux le re-ouvrir !
- Quoi ? répondit Hammond. Procédez à l'ouverture manuelle.
- Impossible les commandes ont grillé.
- Qu'est ce que... Vous pensez à un lien direct avec l'objet qui a heurté l'iris, je veux dire, qu'il aurait endommagé ?
- Je ne sais pas mon général !
- Contactez immédiatement le Major Carter.. Ho est tant que vous y êtes McKay aussi.. On a besoin de tout les têtes scientifiques dans les 2 heures qui arrivent compris ?!



-.....hum non. c'est impossible, aucun objet ne peut influer directement sur un système quel qu'il soit. Les molécules se sont éparpillées dans le vortex et c'est tout..
- Alors, Major, comment expliquez vous que les commandes soient "hors-service" ?? répondit Rodney. Rappelez vous quand Anubis a tenté de détruire la Terre avec l'appareil des anciens...
- Oui mais c'était un rayon constant d'électro-particules qui devait faire fondre l'iris.
- Et bien peut être que.... cette fois ci on a eu droit à la version sans-fil !! ironisa McKay. Le fait est qu'il va falloir le démonter !!
Le général intervint :
- Je suis désolé mais il n'en ai pas question !!! Si vos théories sont justes, alors Anubis n'attends que ça pour nous attaquer.
- Mais général, reprit Carter, certaines de nos équipes sont en mission...
- Nous les contacterons par radio pour qu'ils se dirigent sur le site Alpha. Cette porte reste condamnée pour le moment. tant que l'iris..
" Le Général Hammond est demande en salle d'embarquement !!"
- Quoi encore ??
Les 2 scientifiques et le militaire se précipiterent dans la salle.
- Rapport sergent Siler !!
- On est coincé Monsieur.. heu je veux dire littéralement coincé mon général !!
- Quoi ?
- Oui reprit-il, c'est comme si l'Iris avait rouillé ou fondu... il est.. englué à la porte !!
- Comment est-ce possible ? fit Carter, pour ce faire, il aurait fallu que le naquada de la porte et le trinium de l'iris aient fondu en même temps pour "fusionner" sur les bords. Le seul moyen serait de désouder avec un mélange de chaux, de soude et d'acide.
- Oui ou bien, de refaire ce que cet objet a fait à l'iris, reprit McKay.. Le réchauffer et extraire l'iris.
- Mettez vous d'accords, dit Hammond, rapport dans deux heures.
- Général, comment voulez vous que je me mette d'accords avec Mckay ? chuchotta Sam près de son supérieur !!
- Le ton n'est pas a la plaisanterie major...
Hammond ordonna ensuite au lieutenant de contacter toutes les équipes en mission.
Seule, Sg-9 n'avait pas répondu. Peut être se sont-ils éloignés de la porte pensait le Général et la radio ne reçoit sûrement pas.. oui, c'est ça, des interférences, se rassura Hammond...



Rien ne pouvait l'arrêter : décharges de zats, cartouches de P-90, même les tacs ne faisaient que l'égratigner, tout au plus....
- Major, cria O'Neill, c'est le moment ou jamais !!
- Oui mon colonel, répondit l'officier.
Il prit sa radio :
- Warrick, à vous de jouer.
Deux vaisseaux dévalèrent les cieux. Ils allaient vite, très vite.
- JE VAIS ME LE FAIRE, JE VAIS ME LE FAIRE, hurlait Jarlath.
- Concentres toi sur la cible, répondit Warrick.
- No problemo, on est pas au Kon Garat cette fois-ci.
Ils débouchèrent de derrière la colline empruntée par le colonel, le jaffa, l'archéologue et le dieu, rasant les sapins.
Ce dernier entendit deux bruits de moteur et fit volte face.
- A couvert, cria O'Neill.
Les militaires, Teal'C et Daniel se dispersèrent vers l'orée de la foret.
Apophis se tenait stoïque, impassible a l'approche des deux vaisseaux, comme s'il attendait qu'ils le percutent.
Des centaines de salves d'obus furent tirées par Jarlath. Cette fois-ci la poussière enveloppait une immense zone. Des lopins de terre se soulevèrent sous la violence des tirs. On aurait dit que du feu sortait des entrailles de la tère. Jarlath reprit de l'altitude et mena une seconde tournée, tout aussi sevère.
Warrick, lui, apporta la touche finale, beaucoup plus chirurgicale.
Comme pour terminer un gigantesque feu d'artifice, il lança deux acido-grenades de la taille d'un ballon de foot, d'où sortit une voix : "Achetez Tech Con".
Le explosions furent dévastatrices. Maintenant quiconque ne pouvait, ne serait-ce que supposer, ce qui se passait. L'attaque fut lourde, bruyante, fatigante.
Après que des brises aient évacué des tonnes de gravas et de poussières remuées dans l'air, les humains furent impressionnés. La zone était chaotique : deux cratères de 20 mètres de diamètres décoraient maintenant le sol de Kheb.

La planète mythique des goa'ulds venait d'être violée pour la seconde fois.
C'était comme si une armée entière avait attaqué un seul homme, sans défense...
Quelles sont les chances de survie de cet homme, quelque soit sa carapace ?
Les deux vaisseaux se posèrent. Jarlath et Warrick rejoignirent les humains qui les congratulaient.
- Quel assaut ! avoua le major
- Non, c'est rien, mais les nouvelles bombes Tech-con sont plus dévastatrices qu'avant !

- Cette fois-ci mon vieux Teal'C, dit Jack, je crois qu' Apophis n'est plus une menace pour la Terre.
- En effet, répondit le jaffa.
Aprés 5 minutes, les deux vaisseaux reprirent le chemin de leur système solaire.
- Colonel ??? Et maintenant qu'Apophis est mort, que fait-on, Anubis va sûrement attaquer Kheb.
- Vous avez raison Major, entrez l'adress...
Les chevrons lumineux de la porte s'allumèrent les uns après les autres.
- Gardez vos positions !!! Tirez sur mon ordre !!
Le vortex apparut et un homme traversa. Il était habille d'une tunique orange et rouge.
- Identifiez-vous, dit Jack
L'homme se décapucha. A son visage, il devait avoir 25, peut être 30 ans. Il s'approchait...
- STOP, cria le colonel, Identifiez-vous.
Daniel remarqua que le jeune homme était beau, transcendant toute beauté physique ; Il lui rappelait quelqu'un....
- Votre nom, pour la dernière fois....
L'homme s'arrêta et dit :
- Est-ce que le nom est une déclinaison ou juste le pur reflet de l'âme ?
- Je crains de ne pas avoir bien saisi votre nom ! reprit le colonel, étonné de la réponse donnée.
- Si l'Homme savait lire l'âme, plus jamais il n'aurait besoin de se connaître !!!
O'Neill comprenait de mieux en mieux à qui il avait à faire, tout comme Daniel.

A quelques kilomètres de là, le vaisseaux d'Anubis était en ébullition. Les kulls étaient prêt à agir..
- Attends, dit Anubis.
- Oui maître, nous y allons à votre ordre..
Anubis était anxieux.
- Il faut partir maintenant si vous voulez que..
- NON, nous devons quitter cette planète le plus vite possible !
- Mais pourquoi ??
- Parce qu'il est la... et elle aussi !!
Le jaffa était perplexe.
- Maître je ne comprends pas et..
Anubis leva la main pour le faire taire. Il ne devait plus ouvrir la bouche, il le savait.
Le vaisseau quitta l'orbite de Kheb pour Tartarus.

Sur Kheb, les terriens étaient toujours sur leurs gardes.
Daniel prit la parole.
- Tu dois être Shifu ?
- Si vous connaissez mon nom pourquoi me l'avoir demandé ??? A moins que vous ne sachiez lire les âmes ?
- Heu.. non, je n'ai pas cette prétention, je lis juste sur votre visage ; celui de Sha're.
- Oh non, dit Jack, on va encore avoir droit au coup de la chandelle et des chaussures. Hors de question que je...
- Pourquoi avoir attaque Kheb ? dit Shifu.
- Apophis te cherchais, répondit Daniel, nous devions l'arrêter. Il est très puissant et menaçait de nous détruire.
- Et c'est pour cela que vous l'avez tué ? Votre vision de la vie vous cache celle des autres ! Comment savez vous que votre façon de concevoir la vie est la meilleure ? Pourquoi pas celle des goa'ulds ?
- Arrêtes tes jérémiades, répondit O'neill, tu sais très bien se qui se passe avec Anubis....
- Il ne faisait que me chercher.. Vous savez très bien que je ne peux intervenir sur vos vies. Donc le voyage d'Apophis aurait été vain...
- Entouré de réplicateurs ? Mes fesses ouai ! répondit O'neill
- Mais Shifu, reprit Jackson, si tu ne peux intervenir sur nos vies, que fais-tu ici donc ???
- Vous avez violé Kheb, notre sanctuaire, nous devons savoir ce qui se passe !!!
- Des êtres supérieurement intelligents, pfff, même pas capables de savoir ce qui se passe sur une simple planète.... tu m'en donnera toi.. murmura O'neill
A quelques mètres de la, une main s'agitait sous les gravas....

*****************************

- Alors, a quelles conclusions en êtes-vous arrivées ?? demanda Hammond
- Et bien, si on laisse de côté la stupidité, l'arrogance de McKay, sa solution est la plus rapide, mais pas la moins sûre !!
- Vous avez entendu ???? elle m'a approuvé !! Répondit Rodney
- Vous avez raison Major, laissez de côté la stupidité de McKay et mettez vous au travail. Combien de temps cela prendra t-il ?
Telle une pique traversant la chair, la réflexion du général déchira l’ego de McKay
- Avec l’accélérateur à particules, répondit McKay, je dirais... hum.. deux, trois heures maxi !! Je pense que...
L'alarme de la porte s'activa dans Cheyenne Mountain.
- On reçoit une transmission, Monsieur. C'est sg-9.
- Liaison radio ???
- Oui Monsieur.
-...lo, m....... néral ???
- Lieutenant je vous reçoit très mal !!
-...rage électr....... Comm... ation ....cile. Nous ....ons rentr.... lus tôt.... ssible.
- Je ne vous comprends pas. Ici, nous avons un problème avec l'Iris, dirigez vous vers le site Alpha, vous m'avez compris ???
Il se retourna vers l'officier :
- Avez vous une image télémétrique de la sonde ???
- Non mais...
- Mon ....ral, des go....ttaques !!! Ouv.... ....is.
Carter et McKay étaient terrorisés. Que pouvaient-ils faire pour les aider ???
- Vous m'avez compris lieutenant ??? Dirigez vous vers le site Alpha !!
- ...us le ...emps Nous dev... verser !!!
- Je vous ordonne de rester sur place !!
- Monsieur, s'ils restent sur cette planète, ils vont mourir !
- Oui Major et si ils traversent aussi. Ils auront plus de chance de l'autre côté. Avec l'iris ferme, leur mort est certaine.

" PANG", "PANG", "PANG", "PANG". A une seconde d'intervalle, 4 objets tentèrent de traverser la porte terrienne... finissant ainsi leur course contre l'iris....

_________________
Le jeu est terminé !

Prométhée FOREVER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: In Tenebris   

Revenir en haut Aller en bas
 
In Tenebris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» EX TENEBRIS LUX - RPG
» Morsmordre Tenebris
» ? ex tenebris lux ? groupe 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stargate World of Art :: Vos fanfictions :: Image Hosted by ImageShack.us-
Sauter vers: