ForumForum  PortailPortail  AccueilAccueil  GateNewsGateNews  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La bête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
B.Carter
Général de secteur
Général de secteur
avatar

Féminin Nombre de messages : 4019
Age : 28
Localisation : Bruxelles
Emploi : Squatter les bancs de l'école ^^
Loisirs : L'airsoft, Stargate ,la lecture, l'escalade ,...
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: La bête   Jeu 31 Aoû - 19:33

Chapitre 1

Chapitre 1 : la rencontre

SG-1 moins Jack était réuni en salle de briefing. Hammond, pourtant habitué aux retards perpétuels de Jack, commençait à s’énerver. Au moment où il ordonna au sergent de garde d’aller chercher Jack, celui--ci entra dans la salle le sourire au lèvres.

- Bonjour à tous s’exclama-t-il. Carter, vous allez bien ?
- Colonel, si on vous dérange vous pouvez le dire, fit Hammond, légèrement énervé.
- Ben…maintenant que vous le dites… essaya Jack.
- Asseyez-vous, et tâchez de ne plus être en retard la prochaine fois.
- J’ai une bonne excuse cette fois--ci Général dit Jack, tout fier.
- Ha oui et laquelle Jack ? intervient Daniel.
- J’ai eut une panne de voiture, déclara Jack.
- Votre voiture est sur le parking depuis deux jours, fit Daniel en retenant son fou rire.
- Mon Général, je pense qu’il vaut mieux commencer le briefing, dit Sam, désireuse d’étouffer la chamaillerie qui commençait.
- Tout à fait, Major approuva Hammond. Messieurs !?

Les deux hommes se tournèrent vers Hammond, un air surprit sur le visage. Le général fit signe à Jack de s’asseoir et à Sam de débuter le briefing. Elle se leva donc et alluma l’écran de conférence. Jack ne prit même pas le peine de se concentrer pour essayer de comprendre ce que Sam racontait. Il avait une sainte horreur de ces briefings. Il comprit que celui-ci était terminé en voyant le général se lever.

- Alors Jack, content ? demanda Daniel.
- Hein, quoi ? dit Jack en émergeant.
- Vous n’avez rien écouté ? Daniel n’était même pas surprit.
- Ben… non. Pourquoi ? Jack tout ahuri se demandait ce que Daniel allait lui sortir, et pour éviter toute complication il préféra d’adresser à son major préféré : Alors Major, que va-t-on faire aujourd’hui ?
- Ne lui dites rien, Sam ! s’écria Daniel

Sam aurait bien voulut ne pas lui dire mais Jack prit son air de chien battu et lui fit des yeux suppliants. Elle n’arrivait pas à détourner son regard. Elle sentit qu’elle allait craquer. Elle regarda Daniel et vit que lui aussi avait prit son air de chien battu. Décidément, ces deux-là allaient la rendre folle, un de ces jours. Préférant rester neutre, elle ne donna qu’une demi-réponse :

- Vous n’allez pas vous ennuyer, mon Colonel, lui dit-elle avec un léger sourire au lèvres.

Jack tomba des nues et Daniel éclata de rire.

- Ne devrions-nous pas aller nous préparer ? intervint Teal’c
- Allez tous au vestiaire, bande de sales gamins, et Jack ajouta en regardant Sam: et de sale gamine.

Daniel et Sam sortirent de la salle de briefing en éclatant de rire. Teal’c quant à lui se dit que décidément il ne comprendrait jamais rien à l’humour terrien, surtout celui de Jack. Ils partirent tous se changer et pendant qu’ils étaient au vestiaire Jack lança un regard à Sam et vit qu’elle sortait sa tenue de plongée de son armoire.
- Major ? lança Jack
- Oui, mon Colonel ? Sam avait déjà le sourire aux lèvres, sentant venir la question.
- Pourquoi vous prenez votre tenue de plongée ? demanda Jack.
- Fallait écoutez au briefing ! s’écria Daniel faisant sursauter tout le monde.
- DANIEL, LA FERME ! Alors, Major ? Jack s’impatientait un peu.
- La planète où nous allons est composée à 95% d’eau, mon Colonel, lui répondit Sam.
- Ha ! Bon…bien… je vais aussi prendre ma tenue de plongée, dit Jack.

Tandis que les chevrons s’enclenchaient, SG-1 se rassembla au bas de la rampe d’embarquement. Hammond prit le micro:

- SG-1, tâchez d’être à l’heure pour une fois.
- C’est pas de ma faute, se défendit Jack, c’est toujours Daniel qui tombe.

La porte s’enclencha, noyant dans le bruit la réponse d’un Daniel légèrement furax. Il passa la porte suivit de Teal’c, de Sam et enfin de Jack. En débarquant sur P1B988, Jack n’en crut pas ses yeux. La porte se trouvait sur une île faite de sable fin, la mer était bleu-roi et deux soleils brillaient. Sur l’île il n’y avait que la porte et une cabane en pierre dont les murs étaient à moitié écroulés.

- Mais c’est mignon tout plein ici s’exclama Jack
- En effet, O’Neill.
- Teal’c je ne pense pas qu’une exploration de l’île s’impose.
- Pourquoi ?
- On voit d’un bout à l’autre.
- Le sable peut cacher des pièges, O’Neill. Mon rôle est de veiller à votre sécurité. J’en ferai donc le tour.

Et c’est sur ces paroles sages que Teal’c partit «explorer» l’île, tandis que Daniel et Sam étouffaient un rire. Jack, légèrement vexé, leur dit de se mettre au travail. Daniel entra dans la maison et Sam s’approcha de l’eau. Jack venait à peine de commencer à s’ennuyer que Daniel l’appela.

- Jack, venez m’aider ! cria Daniel.
- Allons bon, qu’est-ce qu’il a encore trouvé ? soupira Jack

Jack se dirigea vers la maison et entra. Il ne vit pas Daniel et ne vit pas non plus le trou, dans lequel il tomba.

- Ha Jack, dit Daniel en se retournant, venez voir.

Jack encore endolorit découvrit Daniel à ses côtés dans le trou qui n’en était pas un. C’était l’entrée d’une grotte. Jack vit Daniel debout devant des caisses en bois.

- C’est quoi ? demanda-t-il, curieux.
- Je sais pas mais c’est très lourd. J’aurai besoin d’aide pour les remonter.

Jack parvint à se hisser hors du trou et partit chercher une corde. Il se mit au bord du trou et lança la corde à Daniel, qui y accrocha un des coffres. Jack tira sur la corde mais ne parvint pas à soulever le coffre. Daniel essaya alors de le soulever mais se fut sans succès. Jack appela donc Teal’c. A trois ils réussirent à monter le coffre hors du trou. Daniel mit la corde autour du deuxième coffret. A la surprise des trois hommes, il décolla littéralement du sol. Teal’c et Jack, pris par leur élan, se retrouvèrent par terre. Les deux coffrets suivant se révélèrent être aussi lourds que le premier. Jack et Teal’c tirèrent les coffrets hors de la maison et les alignèrent sur la plage tandis que Daniel finissait d’examiner la grotte. Sam, ayant terminé ses analyses, rejoignit les deux hommes.

- C’est quoi mon Colonel ? demanda-t-elle.
- Daniel a trouvé ces trucs dans la maison, lui répondit Jack, d’ailleurs où est-il ? Toujours dans son trou je parie. Carter, venez avec moi parce qu’à tous les coups il va falloir l’aider.

Jack et Sam se rendirent donc à la maison. Au fur et à mesure qu’ils approchaient, ils entendirent des cris. Se lançant un regard inquiet, il parcoururent les derniers mètres en courant. En arrivant, ils virent Daniel qui essayait de sortir.

- Alors, Daniel, on prend racine, demanda Jack ?
- Très drôle Jack, si vous m’aidiez à sortir plutôt que vous de payer ma tête !?
- Pourquoi criiez-vous, demanda Sam.
- Je criais pas, je vous appelais.
- Vous auriez pu utiliser la radio lui reprocha Sam.
- Heu… Elle est dans mon sac, dis Daniel, gêné.
- J’ai bien envie de vous laisser dans votre trou, dit Jack.
- Non allez Jack, il faut que j’examine les coffres !
- Et pourquoi, demanda Jack, sarcastique.
- JACK ! Vous m’exaspérez ! Sam, aidez-moi, supplia Daniel.

Sam s’accroupit et tendit son bras; Daniel, après un petit saut, lui attrapa la main. S’aidant de ses pieds pendant que Sam le tirait vers le haut, Daniel remonta doucement. Lorsqu’il le pu, il tendit son autre bras à Jack, qui l’attrapa.

- Merci, dit Daniel en s’époussetant les vêtements. Où avez-vous mit les coffres ?
- Sur la plage.

Daniel courut droit vers les coffres.

- Non mais regardez-le, dit Jack à Sam. On dirait un gamin qui a reçu un nouveau jouet !

Sam sourit. Ils rejoignirent le reste de l’équipe. Daniel s’acharnait sur la serrure d’un des coffres. Tous prirent un couteau et tentèrent de forcer les serrures. Sam y réussit la première; tous se regroupèrent autour d’elle lorsqu’elle l’ouvrit. Une odeur de renfermé leur monta aux narines; le coffret contenait des vêtements. Daniel les sortit précautionneusement et les étala sur le sable. Après un petit quart d’heure, tous les coffres étaient ouverts. L’un contenait des tablettes de pierre, un autre des livres et le dernier des objets divers. Daniel, émerveillé, étala tout sur le sable.

- C’est magnifique, dit-il en tenant une robe à bout de bras. Les vêtements font penser à ceux que les gens portaient au Moyen-Âge.
- Daniel, vous pouvez m’expliquer pourquoi tous les vêtements sont noirs, demanda Jack.
- Heu... non.
- Bon, Daniel, pendant que vous faites joujou, Carter et moi allons faire un tour dans l’eau, dit Jack. L’eau est comment, Major ?
- Elle a une température de 20°C et elle contient 20% de naquada.
- Du naquada !?
- Oui mon Colonel.
- C’est dangereux ?
- Pas que sache, mon Colonel.
- Bon, on va se préparer alors. Major, on plonge dans dix minutes.

Daniel se concentrait sur la traduction des tablettes et des livres trouvés tandis que Jack et Sam allèrent se préparer. Sous la surface de l’eau ils découvrirent une chaîne de montagnes sous-marines qui s’étendait sur tout le pourtour de l’île. En s’approchant, ils virent que les montagnes recelaient une multitude de grottes. Cela allais du simple trou à la caverne gigantesque. Ils s’aventurèrent dans une ouverture de taille moyenne. A leur grand étonnement, ils virent de la lumière au-dessus d’eaux. Ils remontèrent sur une hauteur d’environ trois mètres et débouchèrent dans une grotte dont les parois étaient couvertes d’inscriptions.

- Venez, Carter, allons voir ça, dit Jack.
- On devrait amener Daniel ici, dit Sam en examinant les murs.
- On verra, dit Jack en faisant une grimace. Il n’avait pas envie que Daniel le fasse rester plus longtemps sur « Waterland ».

Sur l’île, Daniel avançait vite dans ses traductions. Tout d’un coup, il s’arrêta de lire et se précipita sur sa radio.
- Jack, Sam, répondez ! hurla-t-il.
- Un problème, Daniel Jackson, interrogea Teal’c.
- Les habitants de cette planète ont créé un monstre, un animal marin à qui ils ont injecté du naquada et d’autres substances dans le sang. Il serait très violent et les aurait fait fuir. Depuis, il vit seul dans l’eau.

Jack et Sam ressortirent de la caverne et se retrouvèrent nez-à-nez avec un animal. Son corps ressemblait à celui d’un dauphin. Se lançant un regard, ils entamèrent la remontée tout en surveillant la bestiole. Celle-ci les suivit et s’amusa à pousser Jack du bout du museau. Il se disait que la bête n’était pas bien méchante, et qu’elle voulait juste jouer. Il s’installa sur son dos sans qu’elle ne réagisse et fit signe à Sam de la rejoindre. Hésitant, elle finit tout de même par se placer derrière le colonel. L’animal se propulsa en avant, fonçant vers la surface.

Jack ?… Sam ?… Répondez… Daniel commençait à s’inquiéter, pendant que Teal’c se contentait de surveiller la surface. Tout à coup, quelque chose jaillit de l’eau, provoquant des gerbes d’écume. Les deux hommes, qui se tenaient au bord, furent éclaboussés. Quand toute l’eau fut retombée, il virent Jack, Sam et une bestiole blanche à la surface de l’eau. Les deux humains en sortirent en souriant.

- Waw, quelle remontée s’écria Jack dès qu’il n’eût plus son embout respiratoire en bouche.
- Ca vous pouvez le dire, mon Colonel. On doit être remontés à 80km/h.
- Vous allez bien, demanda Daniel, inquiet.
- Ben oui. Pourquoi est-ce qu’on irait mal demanda Jack.
- J’ai lu presque toutes les tablettes et on parlait d’une bête qui avait fait fuir tous les habitants de cette planète.
- Cette bestiole serait dangereuse, demanda Jack en pointant son doigt vers la mer et en s’écartant de quelques pas.
- Je crois.
- Vous croyez ?
- Oui.
- Vous en êtes sûr ?
- Non.
- Alors y’a pas de quoi s’inquiéter.
Soudain Teal’c arma sa lance et la pointa vers la bête. Tous se retournèrent et virent les yeux de la bête flamboyer.
- Wow ! s’écria Jack. Encore un qui a les ampoules à la place des yeux. Vous croyez qu’il est infecté ?
- Je ne pense pas, mon Colonel, répondit Sam. Ca doit être dû au naquada qu’il a sûrement dans le sang.
- Bon, qu’est-ce qu’on fait, demanda Jack.
- Je propose qu’on reste encore un peu, le temps que je traduise tout, se risqua Daniel.
- Ah non sûrement pas, râla Jack.
- Jack…
- J’ai dit non.
- Jack…
- Pendant que je traduis, vous pourriez… Jouer… avec cette bestiole, non ?
- … Bon d’accord. Vous en avez pour combien de temps ?
- Aucune idée. Mais il y a pas mal de livres…
- Combien ?
- Deux jours ?
- Teal’c, montez le camp. Carter, analysez-moi ce machin.

Deux jours plus tard : au soir

Sg-1 était réuni autour du feu et Daniel faisait un résumer de ce qu’il avait découvert en lisant les tablettes et les livres.

-Le peuple qui habitait cette planète, raconta-t-il, était un peuple très violent, pour eux la gentillesse, la douceur,… cela n’existait pas. Ils étaient assez avancés technologiquement, ils pratiquaient énormément d’expérience sur la faune et la flore afin de créer des monstres aussi violent qu’eux. Un jour, ils créerent un animal qui ressemble au dauphin chez nous. Cet animal était très doux et blanc ; ce qui pour eux était innaceptable vu que la couleur dominante de leur société était le noir.. Cet animal grandit et le jour ou ils voulurent s’en débarraser, il se défendit et les fit fuir. Je ne sais pas si ils on passé la porte ou si ils on fuit vers l’autre continent. La bête vit seule depuis. C’était il y a 250 ans…C’est tout, le reste parle de leur culture.
-Donc, la gentille bestiole qui est dans l’eau a fait fuir tout un peuple ? demanda Jack.
-Il semblerait
-Cet autre continent Daniel il est loin ?
-J’ai trouvé une carte et je dirait une centaine de kilomètres.
-Bien. Demain on va demander à Hammond si on peut partir à la recherche de ce continent. On verra si ils sont toujours aussi cruel et si ils sont toujours technologiquement très avancé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bcarter.skyblog.com
B.Carter
Général de secteur
Général de secteur
avatar

Féminin Nombre de messages : 4019
Age : 28
Localisation : Bruxelles
Emploi : Squatter les bancs de l'école ^^
Loisirs : L'airsoft, Stargate ,la lecture, l'escalade ,...
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: La bête   Jeu 31 Aoû - 19:34

Chapitre 2 :

Chapitre 2 : l’autre continent

SG-1 rentra à la base pour présenter leur rapport et voir si Hammond était d’accord de leur accorder une mission à long terme. Au début celui-ci refusa mais Sam le convainquit en lui parlant des possibles technologiques que le peuple pouvait avoir. SG-1 repartit sur P1B988. Ils emmenaient avec eux un petit bateau. Après l’avoir placé sur l’eau, ils embarquèrent. Lorsqu’ils s’élancèrent, la bête réapparu à côté du bateau et se mit à les suivre.
Ils naviguèrent deux jours puis arrivèrent en vue d’une ville. Au fur et a mesure qu’ils se rapprochaient les détails se précisaient. La ville avait l’air très peuplée. Les bâtiments était comme des gros blocs posés les uns sur les autres avec des « coupures » d’ici la qui forment des galeries avec des colonnes. Il y avait une multitude de petits bateaux sur l’eau. Ceux-ci se dirigeaient vers un ponton d’amarrage. Lorsqu’SG-1 approcha et accosta, un groupe de personnes richement habillés s’avança vers eux. Derrière eux, un groupe de gardes armé les surveilla avec attention lorsqu’ils virent qu’ils étaient armés.

-Bienvenue étrangers, les accueilla celui qui semblait être le chef
-Heu… Salut, lui répondit Jack en poussant Daniel devant lui
-Bonjour, commença celui-ci, mon nom est Daniel Jackson voici le colonel O’Neill, le major Carter et Teal’c. Nous venons d’une planète appelée Terre.
-Vous êtes à Janipur première ville d’Archondra. Je me nomme Aymar et je suis le gouverneur de Janipur. Que faites vous chez nous ?
-Nous sommes venu pour voir si nous pourrions former une alliance et afin d’en apprendre plus les uns sur les autres.
-Vos intentions sont elles guerrières ? demanda-t-il en pointant son doigts sur leurs armes
-Non, nous sommes pacifique s’empressa de répondre Daniel.
-GARDES arrêtez-les et attraper la bête.

En moins de temps qu’il ne le faut pour écrire, SG-1 fut désarmée et conduite dans une salle richement décorée mais dont les fenêtres étaient grillagées. La lourde porte se referma derrière eux les laissant perplexes. Jack en oublia même de râler sur Daniel car il ne comprenait pas non plus qu’est ce qui avait causé cet emprisonnement. Sam leur fit signe de s’approcher d’une des fenêtre. Depuis celle-ci ils avaient vu sur la baie. Ils virent les Janipuriens s’emparer de leur bateau. Ils se battaient les uns avec les autres et faisaient preuves d’une grande sauvagerie. Une flottille de navires se jeta sur la bête qui n’avait pas bougée. Bientôt l’eau se colora en rouge sang. Après ce massacre, les Janipuriens qui étaient sur les bateaux essayèrent de récupérer des morceaux de chair. Ceux qui n’arrivaient pas a en attraper commencèrent à attaquer ceux qui en avaient. Ils faisaient preuves d’une énorme férocité et n’avaient pas de scrupules a attaquer les jeunes et les moins jeunes. Plus que perplexes et dégoûter devant ce spectacle, SG-1 s’éloigna de la fenêtre.
Peu de temps après la fin du carnage, ils furent emmener devant une sorte de Conseil. Ils avaient du traverser toute la ville et ce qu’ils avaient vu leur avait donner envie de fuir. Les combats de rue avaient l’air d’être monnaie courante et même les plus jeunes enfants savaient déjà se battre. Partout ils avaient vu les reste de la bête qui semblait constituer le repas principal du soir. En entrant dans la salle du Conseil, ils eurent l’impression de rentrer dans un frigo tellement l’ambiance qui y régnait était glaciale.
Cinq personnes leur faisait face, le premier avait l’air le plus hostile et présentait un visage très fermé. Le deuxième était Aymar et l’homme à ses côtés lui ressemblait fortement. Le quatrième membre du Conseil était une femme ; elle n’avait pas l’air particulièrement hostile mais elle n’avait pas non plus l’air sympathique. On pouvait difficilement juger de sa taille mais à première vue elle était plus grande que les autres membres du Conseil. Le dernier membre du Conseil était le plus âgé.
C’est lui qui prit la parole.

-Que venez-vous faire chez nous étrangers ? Sa voix était profonde et grave ; elle imposait un certain respect
-Comme nous l’avons dit en arrivant, expliqua Daniel, nous sommes venu pour voir si nous pourrions former une alliance et afin d’en apprendre plus les uns sur les autres.
-Mais vous êtes pacifique, s’exclama le premier membre du Conseil
-EJEAS ! Tu n’a pas droit à la parole s’exclama le vieillard.

Ejéas ne parut pas apprécier l’intervention du vieil homme mais il se tu quand même, alors que les autres membres du Conseil lui jetèrent des regards sarcastiques.

-Comme l’a dit Ejéas vous êtes pacifiques et c’est déjà une bonne raison pour que l’on vous exécute néanmoins nous aimerions savoir comment et pourquoi vous êtes venus à Janipur.
-Je vous le répète nous sommes venu pour voir si nous pourrions former une alliance et afin d’en apprendre plus les uns sur les autres, dit Daniel agacé par l’entêtement du vieillard.
-Pourquoi avez-vous amener Aethilous ?
-Qui ?
-La bête
-Nous l’avons rencontrée lorsque nous sommes arrivée sur P1B988. C’est elle qui nous a suivit lorsque nous nous sommes mis à la recherche du deuxième continent.
-Comment avez-vous découvert l’existence d’Archondra ?
-Sur l’île qu’était autrefois le premier continent, nous avons découvert des ancien livres. Ils faisaient mention d’un continent appeler Pacifica et non Archondra. Nous sommes venus afin de voir si vous possédiez toujours une avance technologique et si il serait possible de faire une alliance avec vous.
-Maintenant j’ai plus trop envie, marmonna Jack
-Sachez que vous n’êtes pas sur P1B988 mais sur Mastaï et que Archondra s’appelait effectivement Pacifica avant notre arrivée. Lorsque Aethilous nous a attaqué, nous nous sommes vu contraint de fuir vers Pacifica. À notre arrivée nous avons fait place net et nous avons rebaptiser Pacifica Archondra.
-Vous avez exterminé le peuple de Pacifica ? demanda Daniel ébahi
-Oui, répondit nonchalamment le patriarche
-C’est un génocide ! s’exclama Daniel
-SILENCE ! ordonna Aymar. Gervard pourquoi leur dis-tu tout cela ? Cela ne les regarde pas c’est notre histoire.
-A qui veux tu qu’ils aillent le répéter ? demanda Gervard. Ils ne sortiront pas de la ville vivant. Etes-vous déjà aller sur d’autre planètes que Mastaï ?
-Oui, répondit Daniel méfiant
-Avez vous rencontrer d’autre peuples comme nous ? demanda Gervard interessé
-Non, répondit calmement Daniel
-Vous mentez ! s’exclama la femme. Cet homme n’est pas comme vous, dit elle en montrant Teal’c du doigt.
-En effet, lui répondit Teal’c en inclinant la tête.
-D’ou venez-vous ? demanda-t-elle intriguée.
-Teal’c ne répondez pas c’est un ordre, somma Jack. Bon ! On ne répond plus à vos questions si vous ne répondez pas aux notres. Primo: vous n’avez pas interet à nous retenir prissonier, dans votre interet. Deuzio: vous la grande bringue qu’est ce que ca peut vous fout…. faire que Teal’c ne soit pas comme nous ? Tertio ….
-SILENCE ! hurla la jeune femme. Je ne vous permet pas de me parler comme cela, je suis Opale, magistrat des sciences. Vous allez payer pour votre insolence. Gardes ! Emmenez les au Palais des Sciences. Aymar si tu me le permet je vais fouiller leur esprit.

Aymar jeta un regard à Gervard. Lorsque celui-ci approuva cette muette demande Aymar fit signe aux gardes d’obeir à Opale. SG-1 fut donc conduite au Palais des Sciences. Ils y furent coduit par des rues détournées afin de ne pas croiser les Janipuriens qui, d’après Opale, n’aimaient pas trop les étrangers mais qui plus est des pacifistes !
En arrivant au Palais, ils furent conduits dans une salle. Là, ils furent reliés à des machines et endormis. Sur les écrans reliés aux machines des images se mirent à défiller. Opale n’essaya pas de les regarder et se contenta de les enregistrer. Après cela, une foule de scientifiques se pencha sur les corps de SG-1.
Quelques heures plus tard, elle se rendit dans la salle du Conseil ou se tenait Aymar et Gervard. Elle fit ses rapports, très détaillé, sur la forme physique et mentale des terriens. Teal’c semblait les intérréser le plus. Quand elle eut finit, elle sortit plusieurs disques mémoires de sa poches.

-Voici une copie des mémoires des étrangers. Tous ont vécu des choses extraordinaires depuis septs ans. Le plus intérrésant est Teal’c le jaffa. Il était au service d’un goaul’d. ces goau’lds ne sont pas aussi cruels que nous mais ils n’en sont pas loin. De plus, comme nous, ils possèdent une technologie très avancée qu’ils volent aux peuples qu’ils asservisent. Plusieurs d’entre eux on tenté des manipulations biologiques qui n’on pas abouties à part pour un certain Anubis qui a créé des super-soldats. Ces super-soldats faisaient règner la terreur partout où il allaient jusqu'à ce que ces terriens et des tok’ras trouvent le moyen de les annihiler. Je pense qui si nous arrivons a créé des surhommes invincibles nous arriverons à battre ces goaul’ds et nous serons ainsi les maitres de l’univers. De plus, grâce à l’esprit de la dénomée Carter, je sais comment utiliser la Porte des Etoiles.
-Merci Opale, dit Gervard, le Conseil se réunira en entier afin de voir ce que nous allons faire de ces étrangers.

Lors de la session extraordinaire qui se tint à Janipur, première ville d’Archondra, sur la planète Mastaï, il fut décidé que les quatre étrangers connus sous le nom de SG-1 allaient servir de cobayes afin de fabriquer des surhommes. Teal’c serait utilisé pour le côté physique, O’Neill pour les connaissances militaires, Carter pour l’intelligence et Jackson pour les connaissances culturelles. Bagot dû âprement négocier cette dernière close. Les autres n’étaient pas très d’accord, car pour eux les connaissances historiques n’avaient aucune valeur.
A leur réveil, SG-1 était de nouveau au complet, légèrement vaseux et pourvu d’un énorme mal de crâne. La porte de leur cellule s’ouvrit, laissant passer Opale et Ejéas.
- Comment allez-vous ? s’enquit narquoisement Opale.
- Parlez moins fort, par pitié, supplia Jack.
- Dans peu de temps tu ne souffrira plus, terrien, fit sadiquement Ejéas. GARDES, emmenez celui-ci, dit-il en désignant Daniel. Emmenez-le discrètement à l’extérieur de la ville et tuez-le.
- Quoi !?, s’écria Opale, mais il devait aussi servir à créer le surhomme !
- Comment, tu ne sais pas, demanda Ejéas, une lueur cruelle dans les yeux. Bagot est mort, donc ce que nous avons décidé à propos du sujet Jackson n’est plus valable. Il sera donc éliminé, pour notre bien à tous. GARDES, occupez-vous de lui et amenez les autres dans les blocs un, deux et trois.

Cela faisait une semaine que chaque jour, Sam, Jack et Teal’c subissaient différents tests. Régulièrement, on leur prélevais des échantillons de sang, de peau, … s’ils n’obéissaient pas, ils étaient punis à l’aide diverses méthodes. Étant très récalcitrants, les premiers jours furent affreux. Sam fut la première à obéir. Jack la suivit bientôt dans son obéissance. Les janipuriens eurent bien du mal à se faire obéir de Teal’c mais après quelques heures de torture mentale, celui-ci abandonna.
Opale et Ejéas étaient très satisfaits du travail produit par les humains. De son côté, Gervard était parti à Kateïn afin d’informer Cénoide des progrès qu’ils allaient pouvoir accomplir. Depuis, il n’avais plus donné de nouvelles. Aymar, que cela arrangeait bien, avait pris le contrôle total de Janipur. Opale et Ejéas n’aimaient pas trop cette situation, mais ils étaient trop heureux d’avoir de beaux spécimens pour les occuper. La création des surhommes avançait bien. Opale avait déjà réussi à en créer une ébauche. Secrètement, elle essayait aussi de créer un surhomme scientifique car la dénomée Carter avait vraiment de très grandes connaissances, qu’elle-même ne possédait pas.

Un soir, les gardes surveillant les diverses entrées du Palais des Sciences furent un à un mis hors d’état de nuire. Personne ne remarqua rien. Des ombres s’introduisirent dans le Palais et se débarrasèrent des autres gardes. Elles se dirigèrent vers trois des cellules du Palais et emportèrent les prisonniers qui s’y trouvaient.

Sam était tranquillement en train de dormir lorsque la porte de sa cellule s’ouvrit. Elle se laissa emporter croyant avoir à faire de nouveaux tests mais lorsqu’elle sentit l’air frait du dehors elle ouvrit les yeux. Elle vit que Jack et Teal’c avait aussi été emmenés. Ils furent conduit jusqu'à un véhicule qui se mit en route dès qu’ils furent à bord. Ils roulèrent toute la nuit. Personne ne dit un seul mot durant la durée du voyage.
Le jour se levait à peine lorsque le camion pénétra dans Kataïn. La ville possédait le même style architectural que Janipur. Le camion s’arreta devant un batiment qui ressemblait à la salle du Conseil de Janipur. Un petit comité de personnes les attendait.

-Bienvenue à Kataïn, deuxième ville d’Archondra, SG-1. je me nomme Cénoïde et je suis la gouveneur de la ville. Veuillez me suivre.

Cénoïde les emmena dans une pièce ou ils purent se restaurer et ensuite ils furent conduit dans la salle du Conseil de Kataïn.
-Nous avons besoin de votre aide ; déclara Cénoïde

.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bcarter.skyblog.com
Michael Anderson
Général en chef
Général en chef
avatar

Masculin Nombre de messages : 5543
Age : 33
Localisation : Devant l'ordi ^^
Emploi : Etudiant
Loisirs : Lecture, Histoire, Stargate
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: Re: La bête   Mer 6 Sep - 22:27

cheers C'est vraiment bien ! vivement la suite que l'on connaisse les exigences de Cénoide et le devenir de SG-1

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stargate-worldofart.actifforum.com
B.Carter
Général de secteur
Général de secteur
avatar

Féminin Nombre de messages : 4019
Age : 28
Localisation : Bruxelles
Emploi : Squatter les bancs de l'école ^^
Loisirs : L'airsoft, Stargate ,la lecture, l'escalade ,...
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: La bête   Jeu 7 Sep - 18:35

la suite?

hueeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee

joker? lol!

j'ai pas d'inspiration pour l'écrire donc si tu veut l'écrire tu peut Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bcarter.skyblog.com
Michael Anderson
Général en chef
Général en chef
avatar

Masculin Nombre de messages : 5543
Age : 33
Localisation : Devant l'ordi ^^
Emploi : Etudiant
Loisirs : Lecture, Histoire, Stargate
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: Re: La bête   Jeu 7 Sep - 21:02

Ok ^^
bon ben tant pis alors ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stargate-worldofart.actifforum.com
melissa as samantha
Major
Major
avatar

Féminin Nombre de messages : 212
Age : 26
Localisation : havre
Emploi : etudiante
Loisirs : stargate
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: La bête   Jeu 14 Sep - 17:00

franchemnt bravo tro bi1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://samantha-sg1.skyblog.com
Sam
Capitaine
Capitaine
avatar

Féminin Nombre de messages : 189
Age : 28
Localisation : Terre
Emploi : Etudiante en sciences du vivant
Loisirs : regarder Stargate SG-1, manger du chocolat!
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: La bête   Sam 14 Oct - 11:46

Là ça m'énerve! J'étais à fond dans l'histoire, et puis pas de fin! Tu vas l'écrire, sinon war3 lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adistantmoan.free.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La bête   

Revenir en haut Aller en bas
 
La bête
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stargate World of Art :: Vos fanfictions :: Image Hosted by ImageShack.us-
Sauter vers: