ForumForum  PortailPortail  AccueilAccueil  GateNewsGateNews  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fenêtre sur un autre monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
B.Carter
Général de secteur
Général de secteur
avatar

Féminin Nombre de messages : 4019
Age : 28
Localisation : Bruxelles
Emploi : Squatter les bancs de l'école ^^
Loisirs : L'airsoft, Stargate ,la lecture, l'escalade ,...
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Fenêtre sur un autre monde   Dim 17 Déc - 18:13

Voila une histoire que j'ai écrite comme rédaction il y a deux ans à l'école.
Je ne l'ai pas retravailler. Si je me souvient bien on avait des mots imposé tels que grésiller, acre,... Ça devait être du fantastique horreur je croit. En la relisant maintenant je me rend compte que je suis une grosse sadique Evil or Very Mad


Fenêtre Sur Un Autre Monde

Dans une base militaire, au fin fond d’un désert se trouvait un homme. Cet homme regardait un objet. L’objet était un grand anneau en métal. L’anneau de métal était placé au fond d’une salle, tenu par des pinces et relié à des ordinateurs par une multitude de fils. L’anneau était composé de sept chevrons et d’une série de trente-sept symboles gravés sur les bords. Personne ne savait à quoi servait cet anneau mais ce qui était certains, c’est qu’il dégageait une grande quantité d’énergie. On avait déjà constaté que six symboles s’enclenchaient mais que le septième ne s’enclenchait pas. Au début, beaucoup de militaires travaillaient sur cet anneau mais au fil des ans, les effectifs se réduisaient car les autorités supérieures ne voyaient pas l’utilité de gaspiller de l’argent pour quelque chose qui ne rapportait rien. L’homme avait étudié l’anneau sous toutes les coutures et en avait conclu que les symboles formait une coordonnée vers quelque part. Tous les symboles représentaient des étoiles ou groupes d’étoiles sauf un. Celui là représentait une pyramide. Après réflexion, il se demanda si ce symbole ne devait pas se placer en dernier. Il fit part de ses trouvailles à ses supérieurs qui décidèrent de tenter le coup.
Les six premiers chevrons s’enclenchèrent et à la surprise générale, le septième aussi. Un tourbillon sortit du centre de l’anneau et se stabilisa pour former une flaque bleue. Toutes les personnes présentes dans la salle était bouche bée. Une caméra fut envoyée dans la flaque et, ô surprise, il y avait de l’herbe et une forêt passé l’anneau. Soudain, sans que personne ne sache pourquoi, tout se ferma et la liaison vidéo fut coupée.
Après quelques heures de discussions, l'état-Major décida qu’une équipe de dix hommes seraient envoyée là-bas. Les dix hommes furent brifés sur tout ce que l’on savait sur l’anneau qui portait désormais le nom de Fenêtre Sur Un Autre Monde. Parmi ces hommes, se trouvait l’homme qui avait émis l'hypothèse du septième symbole. Il était mort de trouille face à cet objet inconnu. Le passage de la Fenêtre lui procura un froid intense et un évanouissement passager.
A son réveil, il ne se trouvait plus dans la base mais sur la planète dont il avait vu les images vidéos. Ce qu’il remarqua en premier, fut l’espèce de tableau de commande où figurait tout les symboles. En regardant la Fenêtre, il nota les symboles se trouvant sous les chevrons. Ce devait être les coordonnées du retour. Il regarda ses collègues sécuriser la zone et alla chez son supérieur.

-Lieutenant, avez-vous un moyen de rentrer ? Je n’ai aucun contact avec l'état-Major et je doit faire mon rapport.
-Oui, je pense savoir comment renter.
-Alors faites-le.

Il obéit et alla appuyer sur les symboles gravés dans le tableau de commande. Le Fenêtre s’enclencha. L'état-Major fut contacté et il leur fut ordonné de poursuivre l’exploration, mais si dans vingt-quatre heures, ils ne renvoyait pas de leurs nouvelles, la Fenêtre terrienne serait bouchée.
Les militaires montèrent leur campement et partirent en exploration en deux groupes de quatre tandis que deux hommes restaient au campement.
Après deux heures de marche, le groupe un reçut un appel du groupe deux. Le lieutenant terrorisé leur dit qu’a l’est ils avaient trouvés un village. Malheureusement, la communication fut coupée avant que le lieutenant puisse terminer son rapport. Immédiatement, le colonel appela les deux hommes restés au campement en renfort et se rendirent au village. E n arrivant, ils virent leurs quatre coéquipiers attachés à des poteaux sur la place publique.
Ils ne pouvaient pas savoir que le cauchemar venait de commencer.
Avant d’avoir pu esquisser un seul geste, ils furent tous fait prisonniers, attachés et placés devant leurs compagnons. Tout d’un coup, un haut dignitaire apparut une torche enflammée à la main. Tous comprirent le sort qui leur serait réservé. Le chef mit feu aux poteaux.
Horrifiés, les survivants virent leurs coéquipiers hurler et se tordre de douleur sous la chaleur des flammes. Leurs corps se consumaient en produisant une odeur âcre et une fumée noire qui envahissait tout. En à peine vingt minutes, leurs corps et les poteaux s’étaient totalement consumés. Quatre poteaux furent replantés et ce fut au tour des quatre autres d’y être attachés. Cette fois-ci, ce fut quatre villageois qui se placèrent chacun devant un des militaires. Les villageois tenaient un miroir qu’ils orientaient afin de mettre feu aux vêtements avec l’aide du soleil. C’était une torture qui allait en grandissant car au début, les militaires ne ressentaient qu’un peu de chaleur tandis qu’a la fin, leurs chairs se consumaient en grésillant. Tous les villageois étaient en délire devant ces exécutions sommaires. Les deux derniers survivants se demandèrent qu’est ce qui allait leur arriver. Ils furent fixés sur leur sort lorsqu’on les attacha aux pieux plantés dans le sol. Ils furent fouettés jusqu'à ne plus rien sentir. A chacun de leurs cris, les villageois hurlaient de bonheur. Après leur flagellation, ils furent laissés là en plein soleil. A la fin de la journée, ils étaient morts vidés de leur sang et cuit au soleil.

Sur Terre, l'état-Major n’ayant aucune nouvelles décida de fermer la Fenêtre. La base tout entière fut vidée. Officiellement, tout les militaires partis par la Fenêtre étaient morts lors d’une mission dans un pays hostile. Il y eu une cérémonie en leur hommage et après cela, tout le monde rentra chez soi. La Fenêtre Sur Un Autre Monde fut enterrée et oubliée à jamais.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bcarter.skyblog.com
Nashty
Colonel
Colonel
avatar

Masculin Nombre de messages : 1138
Age : 26
Localisation : Troyes city
Emploi : Lycéen
Loisirs : Basket , foot , stargate , ...
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: Re: Fenêtre sur un autre monde   Mer 21 Fév - 20:39

coucou a tout le monde voici une histoire que j'ai écrite pour un devoir a rendre en français ,B carter m'avait gentiment prêté une histoire donc comme on me l'avait demandé , je l'ai un peu modifier ( Ps : ne faites pas attention a l'orthographe sinon vous risqueriez de vous faire du mal :p )


La Recrue

Ce jour là , une chaleure épouvantable régnait sur le désert . En plein mois de janvier , le thermomètre affichait déjà quarante degrés à l’ombre . Après quelques minutes passées dehors , le colonel Anderson rentra à l’intérieur de la base, dépité par cette chaleur insoutenable .
Il prit l’ascenceur pour descendre à la cantine quand il tomba nez-à-nez sur sa nouvelle recrue qui lui venait tout droit de la meilleure école militaire du pays .
« - Alors Lukas comment se passe votre intégration à la base ? votre nouvelle vie vous plait elle ? demanda Anderson soucieux du bien être de ses hommes
- Oui mon colonel , tout se passe à merveille, les gens sont sympathiques avec moi . répondit le jeune homme d’une voix timide .
- Et sinon alors, vous vous sentez prêt pour demain ? pas trop tendu ?
- Pardon ? que se passe t-il demain mon colonel ? retorqua Lukas
- Comment cela , personne ne vous a donc prevenu ? demain vous venez avec moi et mon équipe ; nous allons explorer une planète qui vient d’être découverte et qui interesse beaucoup les autorités supérieurs du fait qu’elle a pratiquement les mêmes caractéristiques que notre belle planète »
Quand Lukas apprit cette nouvelle , on pouvait lire sur son visage une sorte d’effrayement mélangé à de d’exitation
« - Bon, je dois vous laisser Lukas , c’est pas tout cela mais cette chaleur étouffante me donne une de ces faims . A demain et soyez à l’heure et en forme surtout ».
Après avoir bien mangé , le colonel se dirigea vers ses quartiers pour se reposer avant cette rude journée .
Le petit matin arriva , tout le monde était en salle d’embarquement , seul le colonel Anderson manquait à l’appel . Après quelques minutes d’attente , il débarqua à moitié habillé et les cheveux tout ébouriffés en s’excusant . Puis il prit le jeune Lukas a part
« - Alors mon vieux, j’espère que vous êtes en forme aujourd’hui car vous en aurez rudement besoin
- oui mon colonel , bien que je n’ai presque pas fermé l’œil de la nuit je suis en forme . Répondit Lukas
- Bien parfait alors , et aussi une dernière chose j’espère que vous n’avez pas trop mangé ce matin ! lança Anderson en souriant »
Puis après cela, le colonel acompagné de ses neuf hommes franchit la Fenêtre .
Une fois de l’autre cotê , tout le monde allait bien à part la nouvelle recrue à qui le passage de la fenêtre avait procuré un froid intense suivi d’un évanouissement passager .
A son réveil , il ne se trouvait plus dans la base mais sur une autre planète , autour de lui , une forêt d’arbres gigantesques se dressait .
Après que tout le monde fut prêt , le coonel et ses hommes commencèrent à monter le campement . Une fois fini , il prit contact avec la Terre grâce à la fenêtre , ou l’état major leur ordonna d’aller explorer la planète pour essayer de trouver des formes de vie avancées , et que si dans les 24 heures ils ne donnaient pas de nouvelles ils seraient considérés comme mort .
Le colonel obéit et il constitua deux groupes de quatre militaires qui allaient explorer la planète tandis que les deux hommes restants garderaient le campement .
Alors les deux groupes se mirent en route à travers la forêt et plus ils s’éloignaient , plus les arbres étaient nombreux et les passages étroits .D’un seul coup , la forêt prit fin . Alors les deux groupes se dispersèrent , un au Nord et l’autre a l’ouest . Après une dizaine de minutes de marche , le colonel Anderson reçut un appel de l’autre groupe qui lui disait qu’ils avaient trouvé un village , malheureusement avant la fin du rapport le colonel entendit des cris et la communication fut coupée .
Immédiatement , Anderson appela les deux hommes qui étaient restés au campement en renfort et ils se rendirent au village . en arrivant , les six militaires virent leurs coéquipiers attachés à des poteaux. Ils ne pouvaient pas savoir que le cauchemar venait de commencer
Puis l’un d’eux fit maladroitement glisser une pierre se qui produit un bruit énorme et qui devoila leur cachette . Avant d’avoir pu esquiver un seul geste , ils furent tous faits prisonniers , attachés et placés devant leurs compagnons . Tout d’un coup , un homme sortit de nulle part une torche enflammée a la main . Tous comprirent le sort qui leur était reservé .
Le bourreau mit feu aux poteaux .
Horrifiés , les survivants virent leurs coéquipiers hurler et se tordre de douleur sous la chaleur des flammes. Leurs corps se consumaient en produisant une terrible odeur et une fumée noire qui envahissait tout . En à peine quelques minutes , leurs corps et les poteaux s’étaient totalement consumés . Quatre autres poteaux furent plantés et ce fit le tour de quatre autres militaires d’y être attachés . Cette fois-ci , ce fut quatre villageois tirés au sort qui se placèrent chacun devant un des militaires .
Les villageois tenaient un miroir qu’ils orientaient afin de metre le feu aux vêtements avec l’aide du soleil . C’était une torture qui allait en grandissant car au début , les militaires ne ressentaient qu’un peu de chaleur tandis qu’à la fin , leurs chairs se consumaient en grésillant . Tout les villageois étaient en délire devant cette exécution horrible . Les deux derniers survivants dont Lukas faisait parti imploraient le bourreau de leur laisser la vie sauve , mais cela ne servit à rien car ils furent fouettés puis crucifiés , n’étant pas encore mort , ils furent laissés dehors sous une température incomensurable . A la fin de la journée , ils étaient morts, vidés de leur sang et cuit au soleil .
L’état major n’ayant aucune nouvelle de ses hommes, enleva les coordonnées de cette planète et les militaires furent considérés comme morts lors d’une mission dans un pays hostile .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Fenêtre sur un autre monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivée d'un autre monde.
» Autre-Monde
» Autre Monde, de Maxime Chattam
» A la frontière de l'autre monde [PV]
» LES CENOTES, PORTES VERS L'AUTRE MONDE...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stargate World of Art :: Vos fanfictions :: Image Hosted by ImageShack.us-
Sauter vers: