ForumForum  PortailPortail  AccueilAccueil  GateNewsGateNews  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Série d'OS sur Jack et Sam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Angelgym34
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
avatar

Féminin Nombre de messages : 35
Age : 35
Localisation : Béziers
Emploi : Auxiliaire de puériculture
Loisirs : Lecture, écriture,...
Date d'inscription : 05/12/2009

MessageSujet: Série d'OS sur Jack et Sam   Sam 5 Déc - 17:38




Titres : « 1/Je t’aime depuis toujours… », « 2/ Tête à tête en amoureux », « 3/ Une nuit avec toi », « 4/ Veux-tu m’épouser ? », « 5/ Comment lui dire ? », « 6/ L’union », « 7/ Ne plus jamais te perdre » et « 8/ La vie ».

Auteur : Angelgym34.

Série : Stargate SG-1.

Genre/Pairing : Romance Jack & Sam.

Personnage principaux : Jack et Sam.

Résumé : A voir selon chaque OS pour les détails mais ils sont une suite dans l’évolution du couple Jack/Sam.

Saison : Avant la saison 8 car Jack est toujours colonel et Sam est toujours major.

Disclamer : Les personnages de la série appartiennent aux créateurs et à la MGM sauf certains personnages que j’ai moi-même inventé

Note de l’auteur : Ses huit OS sont une succession dans la vie de Jack et Sam. Ce sont les premiers que j’ai écris il y a de cela deux ans environs. Les passages sont parfois un peu rapide mais c’est parce qu’il s’agit justement d’OS. Ces passages sont repris ultérieurement dans les fictions donc j’invente moi-même ma propre saison en inventant des personnages. J’espère que ça vous plaira auquel cas, merci d’avoir tout de même prit la peine de lire mes écris. Je vous souhaite maintenant bonne lecture !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelgym34
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
avatar

Féminin Nombre de messages : 35
Age : 35
Localisation : Béziers
Emploi : Auxiliaire de puériculture
Loisirs : Lecture, écriture,...
Date d'inscription : 05/12/2009

MessageSujet: Re: Série d'OS sur Jack et Sam   Lun 7 Déc - 1:34

1/ Je t’aime depuis toujours





Titre : Je t’aime depuis toujours...

Auteur : Angelgym34.

Série : Stargate SG-1.

Genre/Pairing : Romance Jack & Sam.

Personnage : Jack et Sam.

Résumé : Jack avoue ses sentiments à Sam alors qu’il a failli la perdre lors de la dernière mission…



Une mission dangereuse, qui aurait pu nous couter la vie. Et tout cela pour quoi ? La Tok’ra ! Une fois de plus. J’avais déjà beaucoup de mal à leur faire confiance mais alors là, s’en était de trop. Un membre de mon équipe était tombé sous le feu de l’ennemi, provoquant de graves blessures. Mais pas n’importe quel membre ! Evidement, ils étaient tous aussi important les uns que les autres mais… lorsque Carter était touchée, je me sentais vraiment au plus mal. Et oui, le major Samantha Carter n’avait pas vu ses agresseurs arriver derrière elle. A vrai dire, moi non plus. Nous étions encerclés et tous aux prises avec des Jaffa armés jusqu’aux dents mais lorsque Teal’c avait tenté d’aller l’aider, des Jaffas étaient arrivés encore plus nombreux. Ils avaient donc mit plus de temps pour aller lui porter secours. Mon frère d’arme avait prit Carter sur ses épaules alors que je couvrais notre retraite en ordonnant à Daniel d’ouvrir la porte et de lancer le code. Lorsque le flux était sorti de l’anneau, Daniel passa le premier, aussitôt suivi par Teal’c qui portait toujours Carter. J’ai tiré les dernières cartouches qu’il me restait et je suis passé à mon tour.


A peine arrivé sur terre que j’entendais le général appeler une équipe médicale de son micro. Je tournais la tête en direction de Teal’c pour le voir poser Carter délicatement sur le bas de la passerelle. La porte des étoiles s’interrompit derrière mais je ne m’en formalisai pas plus. Mon regard était dirigée vers elle, toujours inconsciente. Carter perdait du sang et était touchée à l’abdomen. Elle était si pâle. Elle semblait dormir mais je savais que ce n’était pas le cas. J’entendis la porte de la salle d’embarquement s’ouvrir et quelques instants plus tard, Janet se trouvait déjà agenouillée près d’elle à l’ausculter. J’entendais la voix de Janet mais il m’était impossible de comprendre quoi que ce soit. Vu comment l’équipe médicale réagissait autour d’elle, le docteur Fraiser devait probablement leur donner ses ordres. Je sentais une présence à côté de moi. Ce n’était pas Teal’c, ni même Daniel mais pour le moment, il n’y avait rien de plus important qu’elle. Une voix me sortit de mes pensées. Je la reconnaissais très bien et pourtant, je n’avais pas vraiment envi de parler.

-« Colonel ! Que s’est-il passé ? » Me demanda le général en fronçant les sourcils.
-« A votre avis mon général ? Dès que la Tok’ra a des missions suicides, il nous les colle
et v’là le résultat ! Les Jaffas nous ont attaqué et nous n’avons pas pu porter secours au major Carter assez rapidement ! » S’exclama Jack furieux.
-« Aller faire un tour à l’infirmerie puis débriefing ! » Nous ordonna le général.

Je ne répondis pas. Je n’en avais pas l’envi, ni même la force. Je n’avais jamais été aussi ravi qu’à l’instant présent de me rendre à l’infirmerie. Il fallait que je la voie, que j’ai de ses nouvelles par Janet. Je quittais la salle d’embarquement talonné par Teal’c et Daniel que j’entendais me suivre. Je reconnais leurs pas et suis bien heureux du silence, sachant bien évidement que Daniel devait avoir du mal à ne rien dire.


J’ai cru que le débriefing ne finirait jamais. Pourtant, j’avais bien senti Daniel parler le plus vite possible afin que nous puissions partir, et je ne l’en remercierai jamais assez, mais le général n’avait pas semblé de cet avis en posant d’incessantes questions. Après cela, je m’étais levé puis quitté la salle de réunion pour me rendre à l’infirmerie. Je n’avais pas eu de nouvelles d’elle depuis notre retour de mission. Janet n’avait pas fini d’examiner Carter lorsque nous sommes passés pour notre check-up. Je tentais de me construire un masque d’indifférence sur le visage mais au fond de moi, je bouillais d’impatience. Il me fallait de ses nouvelles avant que je ne fasse un malheur et que je ne casse tout ce que je trouve. Je me sens tellement coupable. J’ai vu les Goa’uld foncer sur elle et je n’ai même pas pu les en
empêcher. Ils lui sont tombés dessus et n’ont pas hésité à tirer. Tout est de ma faute ! Je suis le chef de l’équipe, je dois protéger. Je dois la protéger. Evidement, je sais que c’est une très bonne combattante, une excellente militaire capable de se défendre toute seule mais… je n’peux pas. Je n’peux pas m’empêcher de toujours être très inquiet pour elle, de toujours vouloir la protéger et la défendre. Je sais pourquoi j’agis ainsi mais je refuse de l’avouer. A vrai dire, ce n’est même pas le fait que je refuse de l’avouer, c’est que je n’peux pas l’avouer. Tout ça à cause du règlement, une fichue loi. Cette fichue loi qui m’empêche de vivre et de lui dévoiler mes sentiments aussi profonds soient-ils. J’aime Carter. Mais pas comme une amie, non, je l’aime comme un homme aime une femme d’un amour infini.


J’entre enfin dans la salle des soins et je vois Janet qui écrit, probablement sur un dossier médical. Sans perdre de temps, je me dirige vers elle et pose ma main sur son avant-bras afin de lui signaler ma présence. Elle fait un bond et se tourne vers moi en posant sa main tenant le stylo contre son cœur. Je la voie fermer les yeux et reprendre doucement sa respiration. Ce n’était pas voulu.

-« Désolé doc ! Je n’voulais pas vous faire peur ! » M’excusai-je.
-« Je me doute bien colonel ! » Me répond t-elle un léger sourire sur les lèvres.
-« Comment va-t-elle ? » Demandai-je en plantant mon regard dans la direction du lit de Carter.
-« Elle a des traces de brûlures dus aux coups de feux des armes des Jaffas sur le ventre et sur l’avant-bras gauche. Elle a également quelques hématomes sur le corps et le visage suite aux coups qu’elle a du recevoir avant que vous ne puissiez intervenir colonel mais il n’y a pas de fracture, ni même d’hémorragie ! » Me répond t-elle en fixant le lit de ma subalterne.
-« Est-ce que je peux la voir ? » Questionnai-je voulant absolument rester près d’elle.
-« Bien sûr colonel mais elle va dormir un moment à cause des calmants que je lui ai administré ! » M’explique t-elle.
-« Merci doc ! » Répondis-je rapidement.

D’un pas pressé, je laisse Janet derrière moi et me dirige vers le lit de Carter alors que le doc s’éloigne pour me laisser seul. Je sais qu’elle a comprit les sentiments qui me lient à Carter et je la remercie d’avoir compris que je voulais rester seule avec mon major. J’arrive près du lit et je sens mon cœur battre à une vitesse impressionnante. Pire que lorsque je cours pour fuir les Goa’uld lorsque nous sommes en mauvaise posture. Elle était là, dans ce lit aux draps vert. Je
continuais de l’observer malgré la douleur que je ressentais au fond de moi. Le drap était remonté jusqu’à la hauteur de sa poitrine et ses deux bras reposaient par-dessus. C’est ainsi que je pus voir le bandage blanc à son avant-bras. En observant son visage, habituellement si doux, si joyeux, si magnifique, était recouvert d’hématomes. Sa lèvre était abimée, de même que son arcade sourcilière droite. Son bras gauche était perfusé mais il n’était pas médecin et ne savait donc pas ce qu’on lui injectait. Après tout, si le doc l’avait mise, c’est qu’elle avait une bonne raison. Ce n’était pas lui qui discuterait avec elle des soins à donner à son amie. Je l’aime tellement que de la voirainsi me donne… me donne… me donne le cafard. Je me sens si mal. J’attrape un fauteuil que je rapproche d’elle pour m’asseoir. Je reste un moment ainsi, à l’observer, à détailler chaque détail de son visage. Je sais que si elle était réveillée, elle n’aurait pas vraiment apprécié, rougissant à perdre haleine. Dieu qu’il aimait la voir rougir, sourire, rire, glousser, sangloter, bouder, … Il donnerait tout ce qu’il a de plus cher en ce monde pour voir ses yeux en l’instant présent. Je n’peux pas continuer ainsi. Je l’aime et je dois lui dire. Peut-être qu’elle ne ressent pour moi que de l’amitié mais je dois lui dire. Je n’en peux plus de tout garder au fond de moi. J’ai l’impression que je vais exploser… que mon cœur va exploser. Je me lève de la chaise et m’assied sur le bord de son lit en continuant de l’observer. Dieu qu’elle est belle. Une mèche voilait son visage. Je lève ma main afin de la pousser pour mieux l’observer et je frémis au contact de sa peau. Elle est chaude ce qui me réconforte quant au fait qu’elle est bien vivante. Je meurs d’envi de prendre sa main dans la mienne mais je me contente pour le moment de les joindre entre elles.

-« Je sais quedans nos situations et au vue de nos carrières respectives, ce que je vais vous dire va vous paraître irréaliste mais pourtant c’est la vérité et il faut que vous le sachiez Carter ! » Commençais-je avec une pointe d’appréhension.

Je m’arrête un petit moment et jette un petit coup d’œil autour de nous comme pour m’assurer que nous sommes bien seuls. Je reporte mon attention sur elle et contemple une nouvelle fois sa beauté, chose dont je n’me lasserai jamais. Je ferme mes yeux un court instant afin de rassembler mon courage pour lui parler de mes sentiments vis-à-vis d’elle.

-« Je me souviendrais toujours de la première fois où je vous ai vue entrer dans cette salle de briefing Carter ! Vous m’avez surprit dans tous les sens du terme ! D’abord par votre détermination en prouvant que vous étiez digne de faire partie d’une équipe SG, votre intelligence dont je n’ai jamais douté, votre
beauté éclatante et votre gentillesse ! Vous êtes parfaite Carter ! Vous diriez surement non si vous étiez réveillée mais je vous l’assure ! Pour moi, vous êtes parfaite ! »

Je souffle un instant. Le moment est tellement fort, tellement unique. J’ai l’impression que mes mots ne seront jamais assez forts pour lui exprimer ce que je ressens. Je pose ma main gauche sur celle de Sam en caressant lentement le dos de sa main puis je reprends.

-« A chaque départ en mission, je ne peux m’empêcher de toujours être inquiet pour vous et c’est pire lorsque nous sommes capturés, torturés ou que vous disparaissez loin de moi ! Je me sens le devoir de vous protéger, vous plus que les autres alors que je sais que vous êtes parfaitement capable de le faire seule mais… »

Je m’arrête encore une fois comme incapable de terminer alors que je suis si proche du but. Je me sens tellement perdu. Mais pas perdu dans mes sentiments car je sais que je l’aime. Non, je suis perdu sans elle. Je suis perdu si elle n’est pas près de moi. Cette fois, je prends vraiment la main de Sam dans la mienne alors que ma seconde main se pose par-dessus.

-« Je … je vous aime Sam ! Je vous aime tellement ! Je vous aime depuis l’instant où nous avons échangé notre premier regard ! » Avouai-je enfin.

Je ferme les yeux et je baisse la tête sentant les larmes me monter aux yeux. Je ne dois pas pleurer. Je n’peux pas pleurer. Pas devant elle. Même si elle est inconsciente, et qu’elle ne le voit pas… moi, je le saurai et je me sentirai mal à l’aise. Je sursaute et mon cœur s’emballe lorsque je sens un contact se poser sur ma joue gauche. Probablement une main. Cette main est en train de me caresser la joue. J’ouvre lentement mes yeux et fixe ceux azur de Carter. Quoi !!! Mais alors… elle est réveillée. Je prends le temps de bien mieux l’observer et je vois les larmes couler le long de ses joues pour aller s’écraser sur l’oreiller. Je délie ma main gauche pour la poser sur celle de Carter qui n’a pas enlevé la sienne de ma joue. Elle est si belle, si troublée, si fragile mais je l’aime tellement. Mon cœur continue son embardée dans ma poitrine mais je ne veux plus reculer, plus maintenant. Pas maintenant que je lui ai avoué mes sentiments, mon amour. Je serre sa main droite dans la mienne avec une seule idée en tête, embrasser chaque larme qui se déverse sur son visage.

-« Vous avez…entendu ce que… j’ai dit ? » Demandai-je hésitant.

Sam ne pouvait visiblement pas répondre car elle hocha positivement la tête. Elle ferma les yeux un instant et retira sa main de ma joue. Je compris à ce moment là qu’elle ne devait probablement pas ressentir la même chose que moi et qu’elle ne sait pas comment me l’avouer. Je ferme les yeux à mon tour lorsque j’entends des gémissements sortir de sa bouche. J’ouvre doucement les yeux et je l’aperçois
prenant appui de son bras droit sur le lit afin de se redresser et de se retrouver assise devant moi. Son visage se trouve à quelques centimètres du mien. Mes yeux sont encrés dans les siens et je peux y lire à la fois de la peur, de l’amour mais également une grande douleur. Les larmes coulaient toujours le long des joues de la jeune femme et je m’obligeais de ne pas lever la main pour les essuyer de mon pouce.

-« Mon colonel ! » Me dit-elle faiblement et tremblante.
-« Non… Jack ! Appelez-moi Jack ! » Proposai-je dans un moment tel que celui-ci.
-« Jack ! » Pleurait-elle en serrant ma main.
-« Je vous aime Sam ! » Renouvelai-je dans un nouvel élan de courage.

Sam pleurait un peu plus maintenant et malgré les douleurs de ses blessures, elle se jeta littéralement dans mes bras. Je m’étais attendu à ce qu’elle me dise de partir, de ne plus la devoir, de ne plus lui parler, même à une gifle… mais certainement pas à Samantha Carter en pleurs dans mes bras suite à ma déclaration. Le bras qui prenait appui sur le lit passa derrière ma nuque et je mis mes bras autour de son corps pour la soutenir. Son corps était douloureux et vide d’énergie. Sa main gauche quitta la mienne pour se poser sur mon torse. Mon dieu, à faire ça, elle va finir par me tuer. Triste fin pour un colonel de l’US Air Force mais merveilleuse auprès de celle que j’aime.

-« Je vous aime aussi Jack ! » Souffla t-elle comme si ça lui avait demandé le reste d’énergie qu’il lui restait.

Le cœur moins lourd, je soupirai de joie en laissant un léger sourire se former sur mes lèvres, comme un idiot. Sam aussi pleurait, mais elle était si belle. Je montai une main au niveau de sa nuque et afin de lui éviter le moindre effort douleur, j’approchais lentement mon visage du sien alors que nos yeux se ferment sentant le désir du geste nous envahir. Nos lèvres s’effleurèrent et je la sens sourire contre moi. Elle a l’air de se sentir si bien ainsi. J’ouvre mes yeux afin de la contempler et je pose enfin mes lèvres sur les siennes. Je la sens se laisser aller au baiser et sa bouche s’entrouvrir. Il ne me faut pas longtemps pour m’immiscer dans sa bouche et ainsi prolonger notre baiser en mêlant nos langues dans un balai sensuel. Tout mon amour se trouve dans ce geste et je peux ressentir le sien. Nous nous séparons à bout de souffle et collons nos fronts l’un à l’autre. J’ouvre les yeux pour continuer de la contempler alors que je vois sa langue caresser ses lèvres. J’ai envi de l’embrasser une nouvelle fois mais elle est épuisée. Tout son poids est à présent contre moi.

-« Il faut vous reposer maintenant ! » Dis-je avant de poursuivre « Je vais vous laisser dormir à présent ! »

Les yeux de Sam s’écarquillent devant moi et ses bras refusent de me laisser partir. Je n’ai pas envi de la laisser non plus. Pas après ce baiser mais… elle est épuisée et à bout de force. Il faut qu’elle se repose.

-« Restez ! Restez avec moi Jack ! » Murmura t-elle en plongeant ses yeux dans les miens.

Je l’embrasse sur le front et m’allonge sur le côté du lit. Malgré la douleur qu’elle ressent, elle se déplace sur le côté pour me faire de la place. Elle grimace et je l’aide à s’allonger une fois que je suis installé. Elle se met sur le côté et se colle contre moi. N’y résistant plus, je l’enveloppe de mes bras. C’est ainsi que nous nous sommes endormis…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Série d'OS sur Jack et Sam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Technique du Jeune Jack
» rescue Jack Russel
» Jack Skellington
» fiche technique jack rellon
» Jack Layton est mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stargate World of Art :: Vos fanfictions :: Image Hosted by ImageShack.us-
Sauter vers: